Charles-Théodore Millot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millot.
Charles-Théodore Millot
Millot et son équipe
Millot et son équipe

Naissance 28 juin 1829
à Montigny-sur-Aube
Décès 17 mai 1889 (à 59 ans)
à Angoulême
Origine France
Allégeance Monarchie de Juillet
Deuxième République (France)
Second Empire
Troisième République (France)
Grade Général
Années de service 18471884
Conflits guerre franco-prussienne
expédition du Tonkin
Commandement 57e RI
brigade d'infanterie
corps expéditionnaire du Tonkin
Faits d'armes bataille de Rezonville
combat de Villers-la-Ville
bataille de Gravelotte
Distinctions Ordre de la Légion d'honneur
Ordre d'Isabelle la Catholique
Autres fonctions Commandant de la place de Paris et du département de la Seine en 1882.

Charles-Théodore Millot, né le 28 juin 1829 à Montigny-sur-Aube et mort le 17 mai 1889 à Angoulême, était un général français qui fut le commandant du corps expéditionnaire français au Tonkin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1847, il choisit de servir dans l'arme de l'infanterie.

Compris dans la capitulation de Metz, il s'évade pour rejoindre l'armée française et se distingue dans la suite de la Guerre franco-allemande de 1870 comme chef de corps du 57e régiment d'infanterie de marche. Il est promu colonel en 1874 puis général de brigade en 1880.

En 1882, il est nommé commandant de la place de Paris et du département de la Seine. Il est fait général de division l'année suivante.

Le général Millot était Grand officier de la Légion d'honneur[1] en 1884, chevalier de l'Ordre d'Isabelle la Catholique.

Expédition du Tonkin[modifier | modifier le code]

Alors qu'il avait déjà fait un séjour en Cochinchine en 1862 sous le commandement de l'amiral Bonnard, il devint en 1884 avec l'arrivée de troupes « fraîches », le nouveau commandant en chef et organisa ses forces (10 000 hommes) en deux brigades ; la première sous le commandement de Louis Brière de l'Isle et l'autre sous celle de Oscar de Négrier. Il dirigea deux campagnes, l'une en mars-avril qui permit de conquérir Bac Ninh et Hung Hoa et l'autre en mai-juin pour celle de Thai Nguyen et Tuyen Quang. Alors qu'il fut l'un des chefs les plus victorieux de l'expédition du Tonkin, il souffrait d'une mauvaise réputation : Négrier était Maolen le rapide, Brière de l'Isle Mann Mann le lent, et Millot se vit accablé du surnom de Toi Toi le stop. En effet, la fin de la campagne de Bac Ninh se fit par l'ordre d'arrêt donné à Négrier qui poursuivait les troupes chinoises. Après l'embuscade de Bac Le, Millot demanda son rappel en septembre en se décrivant comme malade et désabusé.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier de Légion d'honneur sur le site Leonore

Articles connexes[modifier | modifier le code]