Charles-Philippe Place

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles-Philippe Place
Image illustrative de l'article Charles-Philippe Place
Biographie
Naissance 14 février 1814
Paris
Ordination sacerdotale 30 mars 1850
Décès 5 mars 1893
Rennes
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
16 décembre 1907 par le
pape Pie X
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Maria Nuova
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 26 août 1866 par
pape Pie IX
Archevêque de Rennes
13 juin 18785 mars 1893
Précédent Godefroy Brossay-Saint-Marc Jean-Natalis-François Gonindard Suivant
Évêque de Marseille
6 janvier 186613 juin 1878
Précédent Patrice Cruice Louis Robert Suivant

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Armes de Charles-Philippe Place.svg
Tua voluntas Deus
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles-Philippe Place, né le 14 février 1814 à Paris et mort le 5 mars 1893 à Rennes, fut homme d'Église, évêque, puis archevêque et cardinal français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat de profession, Charles-Philippe Place eut une vocation tardive. Après des études de Théologie à Rome (1847-1849), il fut ordonné prêtre à 36 ans en 1850. Vicaire général de Mgr Dupanloup au diocèse d'Orléans, professeur puis supérieur du Petit séminaire de Notre-Dame-des-Champs de Paris, il revint à Rome de 1863 à 1866 comme auditeur de la Rote pour la France.

Préconisé évêque de Marseille le 22 juin 1866, il eut l'insigne honneur d'être sacré par le pape Pie IX, assisté de Mgr Giuseppe Cardoni et Mgr François Marinelli, évêques de Recanati-Lorette et de Porphyre. Cette cérémonie eut lieu au Vatican, en la salle des consistoires, en présence de l'évêque de Calvi, de l'archevêque de Reggio et de l'ambassadeur de France à Rome.

Père conciliaire de Vatican I, Mgr Place fit partie de la minorité opposée au dogme de l'infaillibilité papale, cette prise de position lui valant de sérieuses difficultés dans son diocèse.

Promu archevêque de Rennes, le 15 juillet 1878, Mgr Place obtint le 13 février 1880 le rétablissement du titre de cathédrale au profit des églises Saint-Samon de Dol et Saint-Vincent de Saint-Malo, l'archidiocèse étant désormais celui de Rennes, Dol et Saint-Malo.

Prélat énergique, voire autoritaire, Mgr Place se distingua tant par ses prises de position publiques sur les questions de l'enseignement (1879-1880), du service militaire pour les séminaristes (1881), que par son refus au cardinal Rampolla d'assumer l'annonce de la politique de ralliement des catholiques à la IIIème République, mission qui devait finalement échoir au cardinal Lavigerie.

Dans son archidiocèse, Mgr Place institua le principe des visites canoniques annuelles des paroisses ainsi que celui des retraites presbytérales annuelles.

Le 7 juin 1886, il fut créé cardinal par Léon XIII.

Chevalier de la Légion d’honneur, grand-croix du Saint-Sépulcre, il devait s'éteindre à Rennes le 5 mars 1893.



Armes[modifier | modifier le code]

Coupé au premier parti d'azur à la Vierge de Notre-Dame de la Garde, couronnée et portant l'Enfant Jésus, le tout d'argent, et de gueules à l'agneau pascal des catacombes, au nimbe crucifère et portant une croix avec banderole, le tout d'argent; au second d'or, au château fort ou place d'armes de sable maçonné d'argent, ouvert et ajouré du champ; brochant sur le tout, une fasce d'hermines en divise.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Chanoine Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, Rennes, Fougeray et Paris, René Haton, 1880-1886, 6 vol. in-8° br., couv. impr. (disponible sur Gallica).
  • Jean Delumeau (Dir.), Le diocèse de Rennes, Paris, Éditions Beauchesne, Collection "Histoire des diocèses de France, 1979, 319p., pp.215-218.
  • Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine. La Bretagne, sous la direction de Michel Lagrée, Beauchesne-Institut culturel de Bretagne.
  • CEF de Rennes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :