Charles-Pendrell Waddington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waddington.

Charles-Pendrell Waddington, né le 19 juin 1819 à Milan et mort le 18 mars 1914 à Saint-Georges-Buttavent, est un philosophe français, cousin de Richard et de William H. Waddington.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Waddington est le fils de William Pendrell Waddington et Jeanne Marie Pauline Tzaut, mariés au temple protestant de la rue Saint-Honoré en 1818.

Sa famille protestante est d'origine anglaise. Son père est naturalisé français le 11 mars 1818 et son acte de décès, le 6 mars 1821 à Rome, a été transcrit dans l’état-civil de Saint-Rémy-sur-Avre.

Diplômé de l'École normale supérieure à 19 ans, il compose sa thèse complémentaire en latin sur La Vie et les écrits de Ramus (1848).

Il est professeur à la faculté des lettres de Paris et au lycée Louis-le-Grand lors de son mariage, le 7 décembre 1853 à Saint-Georges-Buttavent avec Marie Denis, fille de Martin Denis, affiliée à la famille Denis.

Il a enseigné dans différentes institutions comme le Séminaire protestant de Strasbourg, le lycée Louis-le-Grand, et la Sorbonne, où il est en 1879 nommé professeur de philosophie ancienne.

Il est membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1888, au fauteuil d'Elme-Marie Caro. Professeur à la Sorbonne et académicien, il incitera de nombreuses personnalités à venir admirer la précocité de l'école de Fontaine-Daniel, fondée en 1833 par Madame Horem et reconstruite sous l'égide de Gustave Denis en 1862.

En 1886, il est l'un des fondateurs, avec Adolphe Franck, de la Ligue nationale contre l'athéisme.

Il a eu un fils, Albert (1861-1926), maître de conférences à la faculté des lettres de Lyon.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • De la Psychologie d’Aristote. Paris : Joubert, 1848
  • De l’Utilité des études logiques. Paris, 1850
  • De l'utilité des études logiques. Paris : Ladrange, 1851
  • Ramus (Pierre de la Ramée) - Sa vie, ses écrits et ses opinions. Paris : C. Meyrueis et Cie, 1855. Genève : Slatkine Reprints, 1969
  • Essais de logique : leçons faites à la Sorbonne de 1848 à 1856. Paris : A. Durand, 1857
  • De l'idée de Dieu et de l'athéisme contemporain. Paris, A. Durand, 1858
  • De l’âme humaine, études de psychologie Paris : Hachette, 1862
  • Des Erreurs et des préjugés populaires. Paris, Hachette, 1866
  • Descartes et le spiritualisme. Paris : Ch. Lahure, 1868
  • Dieu et la conscience. Paris : Didier et Cie., 1870
  • La Philosophie de la renaissance. Paris : Ch. Meyrueis, 1872
  • Les Antécédents de la philosophie de la renaissance. Paris, Meyrueis, 1873
  • De la science du bien, 1875
  • Pyrrhon et le pyrrhonisme ; mémoire pour servir à l'histoire du scepticisme. Paris : A. Picard, 1876
  • De l’Autorité d’Aristote au Moyen Âge. Paris : A. Picard, 1877
  • La renaissance des lettres et de la philosophie au XVe siècle. Paris, A. Picard, 1878
  • Platon : Criton ou le Devoir du citoyen. Paris, Hachette, 1885
  • Mémoire sur l’authenticité des écrits de Platon. Paris, Picard, 1886
  • Le Parménide de Platon, son authenticité, son unité de composition, son vrai sens. Paris, A. Picard, 1888
  • L'Athéisme en France ; la fin du XVIIIeme siècle, 1892
  • Des idées morales dans l'antique Égypte. Paris : A. Picard, 1893
  • Aristote écrivain et moraliste. Paris : Alphonse Picard & Fils, 1898
  • Tableau historique de la philosophie grecque avant Socrate. Paris : A. Picard, 1900
  • La Philosophie ancienne et la critique historique. Paris : Hachette, 1904

Source partielle[modifier | modifier le code]