Charles-Henri de Belgrand de Vaubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Henri de Belgrand de Vaubois
Image illustrative de l'article Charles-Henri de Belgrand de Vaubois

Naissance 1er octobre 1748
Clairvaux (Aube)
Décès 14 juillet 1839 (à 91 ans)
Courcelles (Aisne)
Origine Drapeau de la France France
Arme artillerie
Grade général de division
Années de service 1768
Distinctions comte d'Empire
Grand officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions sénateur
pair de France

Charles Henri de Belgrand comte de Vaubois, né le 1er octobre 1748 à Clairvaux et mort le 14 juillet 1839 au château de Courcelles-sur-Vesle, est un général de la Révolution française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aspirant d'artillerie en 1768, capitaine en 1791, il est élu lieutenant-colonel en second du 3e bataillon de volontaires de la Drôme[1], le 11 octobre 1791. Il sert à l'armée des Alpes où il est nommé général de brigade le 6 septembre 1793[1]. Il participe ensuite au siège de Lyon[1].

Nommé général de division le 8 mai 1796, il est envoyé en renfort à l'armée d'Italie sous Bonaparte[1]. En septembre 1796, tandis que Bonaparte manœuvre face à Wurmser qui est obligé de s'enfermer dans Mantoue, il fixe le corps de Davidovitch au nord de Trente[2]. Le 2 novembre, Vaubois et ses 10 000 hommes sont attaqués à Cembra par les 18 000 hommes de Davidovitch descendant du Tyrol[2]. Contraint de se retiré vers Trente, puis Calliano[2], la division Vauboir perd en 5 jours 4 400 hommes et 6 canons tandis que les autrichiens comptent 2 000 tués et blessés et 1 500 prisonniers[3]. Le général français installe une ligne de défense entre Rivoli et le lac de Garde que les autrichiens ne peuvent faire céder[4]. Incapable de faire sa jonction avec le corps principal d'Alvinczy, Davidovitch bat en retraite[4].

Envoyé en Corse le 7 janvier 1797, il y combat les insurgés de la Crocetta et y rétablit l'ordre[1].

Il participe à l'expédition d'Égypte, reçoit le commandement de l'île de Malte et capitule devant les Anglais, le 3 septembre 1800[5]. Rentré en France, nommé sénateur[6] (9 thermidor an VIII : 28 juillet 1800)[1], et en 1808 comte d'Empire, il se rallie à Louis XVIII qui le fait pair de France, puis à Louis-Philippe Ier en 1830[1].

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Orn ext comte sénateur de l'Empire GOLH.svg
Blason Claude-Henri Charles Henri de Belgrand de Vaubois (1748-1839).svg
Armes du comte Belgrand de Vaubois et de l'Empire

De gueules à la bande componnée de sable et d'argent ; quartier des comtes-sénateurs.[7]

Ou 
De gueules à une bande componée d'argent et de sable ; au franc-quartier des comtes sénateurs.[9]
Orn ext comte et pair GOLH.svg
Blason fam fr Belgrand de Vaubois.svg
Armes du comte Belgrand de Vaubois, pair de France

De gueules, à la bande componée d'argent et de sable.[9],[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e, f et g *Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, vol. I-Z, Fayard,‎ octobre 1999 (ISBN 2-213-60485-1), p. 920
  2. a, b et c Jacques-Olivier Boudon et Jacques Garnier, « La campagne d'Italie 3 : Vers la paix de Campoformio », Napoléon Ier : Le magazine du Consulat et de l'Empire, no 26,‎ mai-juin 2004, p. 44-52 (ISSN 1298-6380)
  3. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ 1998 (ISBN 1-85367-276-9), p. 127
  4. a et b Frédéric Hulot, Le Maréchal Masséna, Pygmalion,‎ janvier 2005 (ISBN 2-85704-973-0), p. 82
  5. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ 1998 (ISBN 1-85367-276-9), p. 188
  6. Georges Six, Les généraux de la Révolution et de l'Empire : Étude, Bernard Giovanangeli Éditeur,‎ 2002 (ISBN 2-909034-29-1), p. 269
  7. a, b et c « BB/29/974 page 156. », Titre de comte accordé à Claude, Henri Belgrand de Vaubois. Erfurt (20 août 1808)., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)
  8. a et b François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers, sur www.heraldica.org,‎ 27 septembre 2005 (consulté le 18 juin 2011)
  9. a, b, c et d « Tout sur l'héraldique : dessin de blasons et d'armoiries », Noblesse impériale, sur toutsurlheraldique.blogspot.com (consulté le 24 juin 2011)
  10. « Notice no LH/167/17 », base Léonore, ministère français de la Culture