Charles-François de Broglie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Broglie.
Charles-François de Broglie
Carmontelle, M. le comte de Broglie[n 1],[1], vers 1757-1758
Carmontelle, M. le comte de Broglie[n 1],[1], vers 1757-1758

Titre Marquis de Ruffec (Charente)
Autre titre Comte de Broglie
Grade militaire Lieutenant général (1760)[2]
Gouvernement militaire Gouverneur du Saumurois[1]
Distinctions Chevalier du Saint-Esprit
Autres fonctions Ambassadeur
Chef du secret du roi Louis XV
Biographie
Dynastie Maison de Broglie
Naissance 19 août 1719
Paris
Décès 16 août 1781 (à 61 ans)
Saint-Jean-d'Angély
Père François-Marie de Broglie
Mère Thérèse Gillette Locquet de Grandville

Orn ext Marquis OSE.svg
Blason famille Broglie.svg

Charles-François, comte de Broglie, marquis de Ruffec, né à Paris[1] le 19 août 1719 et mort à Saint-Jean-d'Angély le 16 août 1781, est un diplomate et aristocrate français du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils cadet du maréchal François-Marie de Broglie, il est ambassadeur extraordinaire auprès du roi de Pologne Auguste III de 1752 à 1758.

Il est fait Chevalier des Ordres du roi en 1757 et devient lieutenant général en 1760 et commandant en Franche-Comté en 1761, avant d'être nommé gouverneur du Saumurois en 1770. Premier colonel attaché aux grenadiers de France, il est également chef du « cabinet secret » de Louis XV (le secret du Roy).

Michel Hubert Descours fait son portait vers 1762. Mort en 1781, il est inhumé dans la cathédrale d'Angoulême.

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

D'or au sautoir ancré d'azur[2].

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Descriptif du dessin dans "les dessins de Carmontel :... : ...C'est en qualité de diplomate que le comte de Broglie a été peint par Carmontelle, en costume de cour, debout, tête nue, de profil à gauche, appuyé de son bras droit sur un soubassement de pierre au milieu d'un parc, son tricorne jeté négligemment sous le bras gauche. Ses cheveux sont frisés et poudrés, son habit et son gilet, d'un bleu tendre, sont bordés d'argent, et sa culotte, attachée au-dessous du genou sur les bas blancs, est du même ton et de la même étoffe que l'habit
  1. a, b, c et d Roglo 2012.
  2. a et b Popoff 1996, p. 98.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]