Charles-Désiré Bourgon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgon (homonymie).

Charles-Désiré Bourgon, né le 7 juillet 1855 à Nancy[1] et mort en 1915, est un architecte français, membre de l'École de Nancy, dont le travail est inspiré par l'Art nouveau.

Il est admis à l'École nationale des beaux-arts de Paris en 1878 où il est l'élève de Julien Guadet, et promu en première classe en 1880[2]. Il revient ensuite à Nancy où il est nommé professeur d'architecture à l'École municipale des beaux-arts de Nancy de 1882 à 1887, avant de s'installer comme architecte indépendant puis d'obtenir le poste d'architecte départemental[3].

Il a obtenu une médaille à l'Exposition universelle de Paris de 1889[2].

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur en 1896 et officier de l'Instruction publique en 1902[2].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Parmi les réalisations de Charles-Désiré Bourgon à Nancy, on trouve[4] :

  • 1887 : Hôtel particulier du filateur Raphaël Lang, ayant ensuite abrité une banque dite Société nancéienne de crédit industriel et de dépôts, situé 4 place André-Maginot et rue Victor-Poirel.
  • 1896 : Monument Carnot, avec Victor Prouvé pour les sculptures en bronze, situé entre la place Carnot et le cours Léopold.
  • 1901 : Immeuble situé 12 bis rue de Metz, pour l'entrepreneur Léon Simette, avec Auguste Vautrin pour le décor sculpté.
  • 1901 : Magasin de Commerce, pour l'entreprise des frères Kromberg, situé 45 boulevard Lobau.
  • 1902 : Immeuble de l'inspecteur des eaux et forêts Fernand Loppinet, 45 avenue Foch, avec le concours du sculpteur Auguste Vautrin.

Il a aussi réalisé le logement patronal du moulin à blé, minoterie et scierie de la famille Aubry, à Toul.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Charles Désiré Bourgon », base Léonore, ministère français de la Culture. Consulté le 16 janvier 2010.
  2. a, b et c Louis-Thérèse David de Penanrun, François Roux et Edmond-Augustin Delaire (préf. Jean-Louis Pascal), Les Architectes élèves de l'École des Beaux-Arts : 1793–1907, Paris, Librairie de la construction moderne,‎ 1907, 2e éd., 486 p. (lire en ligne), p. 192.
  3. Frédéric Descouturelle, « Le monument Carnot », Le Pays Lorrain, Société d'histoire de la Lorraine & du Musée lorrain, vol. 80, no 4,‎ 4e trim. 1999, p. 269–274 (ISSN 0031-3394)
  4. « Charles-Désiré Bourgon », base Mérimée, ministère français de la Culture Consulté le 16 janvier 2010.