Charensat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charensat
Blason de Charensat
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Arrondissement de Riom
Canton Canton de Saint-Gervais-d'Auvergne
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Combrailles
Maire
Mandat
François Blanchon
2008-2014
Code postal 63640
Code commune 63094
Démographie
Population
municipale
523 hab. (2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 15″ N 2° 38′ 13″ E / 45.9875, 2.6369 ()45° 59′ 15″ Nord 2° 38′ 13″ Est / 45.9875, 2.6369 ()  
Altitude Min. 546 m – Max. 764 m
Superficie 46,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charensat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charensat

Charensat est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire du Jumelage entre l'A.S Charensat et le S.V Hohentengen 1948[modifier | modifier le code]

Hohentengen est une commune allemande du Bade-Wurtemberg dans l'arrondissement de Sigmaringen. Elle est composée de la ville de Hohentengen ainsi que de 8 quartiers : Beizkofen, Bremen, Eichen, Enzkofen, Günzkofen, Ölkofen, Ursendorf et Völlkofen.

Les premiers liens unissant la Commune de Charensat et de Hohentengen furent noués par l'intermédiaire de leurs clubs sportifs respectifs et plus précisément de leurs équipes de football : l’A.S Charensat et le S.V Hohentengen 1948.

En effet les Clubs de Footballs des 2 Communes ont été les plus grands protagonistes de ce jumelage initié dans un premier temps entre 1965 et 1966 par l’intermédiaire des maires de l’époque Otmar Strobel et Albert Besse à travers le Conseil des Communes d'Europe

Ainsi dès 1966, l’A.S Charensat se rend pour la première fois en Allemagne dans la Commune de Hohentengen et en 1967 c’est le S.V Hohentengen qui se rend à Charensat. La Force Motrice de ses échanges sont à attribué aux présidents de l’époque : Mr Hans Lutz et Mr Bascobert Léon.

Ces échanges se poursuivirent avec le temps grâce aux présidents successifs des 2 Clubs, Mr Hans Bleicher et Mr Jean Daffit puis Mr Peter Hummler avec Mr Udo Gebhart et Mr Gilles Lenoble.

Les rencontres entre les 2 Clubs furent dans un premier temps assez irrégulière :

1971 : Charensat se déplace à Hohentengen

1974 : Le SV Hohentengen se déplace à Charensat

1977 : L’AS Charensat se déplace à Hohentengen

Depuis 1980 les rencontres entre les 2 Clubs s’organisent tous les 2 ans en alternant le pays hôte à chaque fois :

1982 : Le S.V Honhentengen de déplace à Charensat

1984 : L’A.S Charensat se déplace à Hohentengen

1986 : Célébration du 20ème Anniversaire de l’Amitié entre les 2 Clubs à Charensat avec la Signature d’un traité d’amitié entre Hans Bleicher (S.V Hohentengen) et Jean Daffit (A.S Charensat)

1988 : Charensat se déplace à Hohentengen qui fête alors ces 40 ans d’existence (Fondation en 1948).

1990 : Il n’y eu pas de rencontre cette année-là mais le maire de Hohentengen, Mr Klein, se déplaça en France pour venir planter un Arbres

Ce n’est qu’en 1991 grâce à un partenariat municipal entre les 2 Communautés que ce Jumelage fut rendu officiel alors même que les Clubs de football respectifs des 2 communes célébrés leurs 25ème anniversaires à travers un contrat d’amitié fixé et documenté : 

1994 : L’A.S Charensat se déplace à Hohentengen

1996 : Hohentengen se rend à  Charensat pour célébrer les 60 ans d’éxistence de l’A.S Charensat. (Club crée en 1936)

1998 : Charensat se rend à Hohentengen pour célébrer le 50ème anniversaire de la Création du  S.V Hohentengen.

2002 : L’A.S Charensat se déplace à Hohentengen du 19 au 27 Juillet 2002.

2004 : Du 22 Au 26 Juillet 2004 Hohentengen se déplace à Charensat avec Un total de 63 personnes (L’équipe 1 et une équipe Féminine)

2005 : Du 5 mai au 8 mai 2005 l’A.S Charensat se déplace à Hohentengen avec 31 personnes.

2006 : Du Jeudi 20 au lundi 24 Juillet s'effectue la célébration des 40 ans d’amitié entre le S.V Hohentengen et l’AS Charensat à Hohentengen

2008 : Visite du S.V Hohentengen du vendredi 18 au vendredi 21Juillet 2008 avec 65 personnes dont 30 étaient des adolescents.

2010 : Visite de l' AS Charensat à Hohentengen avec 58 personnes du 23 au 26 Juillet 2010. 

2012 : Visite du S.V Hohentengen à Charensat du vendredi 20 au lundi 23 Juillet 2012 

Hohentengen a eu ces dernières années un très fort développement, la commune de Charensat ne pouvant plus accueillir toutes les personnes désirant participer aux échanges, le jumelage s'est donc étendu au canton de Saint-Gervais-d'Auvegne.

Tout ceci n'a pas remis en question l'amitié existant entre les deux communes et les échanges sont encore aujourd'hui très chaleureux et permettent de créer des liens durables entre nos deux communes.

[1]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1877 1896 François CHASSAGNETTE    
1896 1908 François THUEL    
1908 1919 Martin BEAUREGARD    
1919 1928 Joseph BOUCHAT    
1928 1945 Gilbert PRADEL    
1945 1965 Henri ROUGANNE    
1965 1977 Albert BESSE    
1977 1979 Georges POUGHEON    
1979 1989 Camille MAY    
1989 1994 Albert BESSE    
1994 en cours François BLANCHON    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 523 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 623 1 350 1 503 1 664 1 676 1 903 2 044 2 168 2 211
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 998 1 900 1 908 1 853 1 884 1 858 1 807 1 773 1 726
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 645 1 608 1 616 1 411 1 219 1 200 1 125 953 832
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
810 776 665 668 559 576 513 513 522
2011 - - - - - - - -
523 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  1. L'étang de Chancelade
  2. Lac réservoir les persats
  3. L'etang de Chevalet

La commune de Charensat est composée de 44 petits hameaux : Fougerolle ; Charronnet ; Mauchet ; Chiret ; Chez Fréret ; Gorce ; Persats ; Chez Vialle ; Les Combelles ; Pradelles ; Puy Chirol ; Vergeadet ; Puy la Meule ; Groslières ; Troissagne ; Raterie ; Montaudot ; Betoux ; Chassagnette ; Chez Gouyoux ; Croix de Roche ; Conchons ; Les Marmetoux ; Chassagnols ; Roche ; Chabassière ; Les Lignères ; Echaliers ; May ; Les Reliers ; La Métairie ; Poumerole ; Chancelade ; Faye ; Puy Chauvet ; Fournol ; Rozier ; Collanges ; Parinet ; Gourillats ; Brugheons ; Chez Sourdoux ; Couberteix ; Moulin Bel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :