Charaxes solon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Solon (homonymie).

Charases solon est une espèce d'insectes lépidoptères appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Charaxinae et au genre Charaxes qui réside en Australasie.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Charaxes solon a été nommé par Johan Christian Fabricius en 1793 sous le nom de Papilio solon [1]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Charaxes solon solon dans le sud de l'Inde.
Synonymie pour cette sous-espèce :
Charaxes fabius fabius (Rothschild & Jordan, 1900)[2]
  • Charaxes solon catulus (Fruhstorfer, 1914)[3]
  • Charaxes solon cerynthus (Fruhstorfer, 1914)[3] au Sri Lanka.
  • Charaxes solon cunctator (Fruhstorfer, 1914)[4] dans toute l'Indochine.
Synonymie pour cette sous-espèce :
Charaxes fabius echo (Rothschild & Jordan, 1898) [6]
  • Charaxes solon hannibal (Butler, 1869)[7] au nord du Sulawesi.
Synonymie pour cette sous-espèce :
Charaxes fabius hannibal (Rothschild & Jordan, 1898) [8]
  • Charaxes solon jordani (Fruhstorfer, 1914)[3] au sud du Sulawesi.
Synonymie pour cette sous-espèce :
Eriboea lampedo (Hübner, 1823)[9] Basinome
Charaxes zephyrus (Butler, 1869)[10]
Charaxes lampedo (Butler,1866)[11]
Charaxes fabius lampedo (Rothschild & Jordan, 1900) [12]
Synonymie pour cette sous-espèce :
Charaxes fabius sulphureus (Rothschild, 1900)

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de nom vernaculaire en français. Il se nom Black Rajah en anglais, Pale Black Rajah pour Charaxes solon solon et Sulphur Black Rajah pour Charaxes solon sulphureus

Description[modifier | modifier le code]

Charaxes solon est un grand papillon d'une envergure de 70 à 80 mm au dessus marron avec deux queues aux ailes postérieures, une bande discale formée de grosses taches jaune clair, et une ligne submarginale de discrètes petits points jaune clair.

Le dessous est beige argenté.

Charaxes solon en Inde

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est verte marquée de jaune.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de la chenille sont des Tamarindus dont Tamarindus indica.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Asie du sud-est, Inde, Sri Lanka, Birmanie ainsi qu'en Malaisie, aux Philippines, au Sulawesi, à Bornéo et Sumatra[17]

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside habituellement en altitude jusqu'à 1950 mètres.

Protection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabricius, 1793; Ent. Syst. 3 (1): 69, n. 216
  2. Rothschild & Jordan, 1900, Novit. zool. 7 (3) : 468
  3. a, b, c et d Fruhstorfer, 1914; in Seitz, Gross-Schmett. Erde 9 : 731
  4. Fruhstorfer, 1914; in Seitz, Gross-Schmett. Erde 9 : 730
  5. Butler, 1867; Ann. Mag. nat. Hist. (3) 20 (120) : 400, pl. 8, f. 5, 6
  6. Rothschild & Jordan, 1898, Novit. zool. 5 (4): pl. 7, f. 2
  7. Butler, 1869; Lepid. Exotica (2): 14, pl. 6, f. 5
  8. Rothschild & Jordan, 1898, Novit. zool. 5 (4): pl. 7, f. 1
  9. Hübner, [1823]; Samml. exot. Schmett. 2 : pl. 52
  10. Butler, 1869; Cistula ent. 1 (1) : 5
  11. Proc. zool. Soc. Lond. 1865 (3) : 628
  12. Rothschild & Jordan, 1900, Novit. zool. 7 (3) : 465
  13. Rothschild, 1900; in Rothschild & Jordan, Novit. zool. 7 (3) : 466
  14. Rhé-Philipe, 1908; Rec. Ind. Mus. 2 (3): 285
  15. Rothschild, 1898; in Rothschild & Jordan, Novit. zool. 5 (4): pl. 7
  16. Rothschild, 1900; in Rothschild & Jordan, Novit. zool. 7 (3) : 468
  17. Funet

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]