Character and Morality in Entertainment Awards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Character and Morality in Entertainment Awards (ou CAMIE Awards ou CAMIEs) sont des récompenses cinématographiques et télévisuelles américaines, créés en 2001[1] et attribuées jusqu'en 2010[2]. Présentée d'abord à Salt Lake City, la cérémonie s'est ensuite tenue à Los Angeles à partir de 2005[3].

Description[modifier | modifier le code]

Basés dans l'Utah[4], les CAMIEs dépendaient d'une association à but non lucratif créée par des parents américains en 1997[1], avec la volonté de promouvoir des films qui mettent l'accent sur la moralité à travers des personnages considérés positifs et qui peuvent être partagés dans le cadre familial[1]. Cette association conservatrice[5] est alors coprésidée par l'un de ses fondateurs, le Dr. Glen C. Griffin, pédiatre[6],[7] à la retraite[3] et ardent défenseur de l'abstinence[3],[8]. Selon Griffin, le cardinal John Joseph O'Connor lui avait conseillé, pour que ces prix soient un succès, de se focaliser sur les aspects positifs de ce que proposent les studios de cinéma[9].

Le contenu des films récompensés devait se caractériser par « la vertu et la sensibilité »[1],[c 1] et, au contraire, éviter des éléments comme « la vulgarité »[4],[c 2], « les allusions sexuelles, la violence gratuite ou les blasphèmes »[1],[c 3]. Les CAMIEs souhaitaient ainsi valoriser des films qui « fournissent des modèles positifs pour former le caractère, surmonter l'adversité, corriger les choix imprudents, renforcer les familles, vivre des vies morales, et résoudre les problèmes de la vie avec intégrité et persévérance »[5],[c 4].

Chaque film récompensé recevait dix trophées, attribués à diverses personnes de l'équipe, qui pouvaient varier d'un film à l'autre[8], afin d'encourager l'implication collective dans la promotion des valeurs défendues par les CAMIEs[8]. Les trophées des CAMIEs étaient de petites statues de bronze représentant une jeune femme[1] portant une robe longue[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales

  1. « virtue and sensitivity »
  2. « vulgarity and crudeness »
  3. « without sexual innuendos, gratuitous violence or profanity »
  4. « provide positive role models for building character, overcoming adversity, correcting unwise choices, strengthening families, living moral lives, and solving life’s problems with integrity and perseverance »

Références

  1. a, b, c, d, e et f (en) Anni Wong, « CAMIE awards promote character and morality in entertainment », sur nn.byu.edu (Brigham Young University),‎ 18 novembre 2005 (consulté le 9 mars 2012)
  2. (en) « Memories of CAMIE Awards », sur memoriesofcamieawards.blogspot.com (consulté le 9 mars 2012)
  3. a, b, c et d (en) Greg Beato (Reason Foundation / Gale, Cengage Learning), « Hollywood's decency epidemic: an onslaught of wholesome entertainment », sur findarticles.com,‎ mai 2008 (consulté le 9 mars 2012)
  4. a et b (en) « CAMIEs awarded for morality », sur deseretnews.com,‎ 11 février 2005 (consulté le 9 mars 2012)
  5. a et b (en) Jake Mohen, « The Ongoing Quest for Uplifting Moral Entertainment », sur utne.com (Utne Reader - The Best of the Alternative Press),‎ 6 février 2008 (consulté le 9 mars 2012)
  6. (en) « Glen C. Griffin, M.D. », sur medinstitute.org (consulté le 9 mars 2012)
  7. (en) « CAMIE Awards », sur luckmedia.com (consulté le 9 mars 2012)
  8. a, b et c (en) Molluy Farmer, « CAMIEs honor uplifting movies (p.1) », sur deseretnews.com,‎ 18 mai 2007 (consulté le 9 mars 2012)
  9. (en) Molluy Farmer, « CAMIEs honor uplifting movies (p.2) », sur deseretnews.com,‎ 18 mai 2007 (consulté le 9 mars 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]