Char T-35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Char T-35A
Vue arrière du char T-35A modèle 1934
Vue arrière du char T-35A modèle 1934
Caractéristiques de service
Type Char lourd
Service 1935–1941
Utilisateurs Drapeau de l'URSS Union soviétique
Conflits Seconde Guerre mondiale
Production
Concepteur Drapeau : URSS OKMO
Année de conception 1930–1932
Constructeur Drapeau : URSS KhPZ
Production 1933–1938
Unités produites 61
Variantes T-35B (prototype)
SU-7 (canon automoteur)
SU-14 (canon automoteur)
Caractéristiques générales
Équipage 12
Longueur 9.72 m
Largeur 3.2 m
Hauteur 3.43 m
Masse au combat 45 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type Acier laminé
Frontal (caisse) 50 mm / °
Latéral (caisse) 50 mm / °
Arrière (caisse) 20 mm / °
Dessus (caisse) 20 mm / °
Plancher (caisse) 10-20 mm / °
Frontal (tourelle) 30 mm / °
Latéral (tourelle) 20 mm / °
Arrière (tourelle) 10 mm / °
Haut (tourelle) 10 mm / °
Armement
Armement principal Un canon CT-28 de 76,2 mm (96 obus)
Armement secondaire Deux canons 20K de 45 mm (226 obus)
Cinq à six mitrailleuses Degtyarev DT de 7,62 mm (10 080 coups)
Mobilité
Moteur Mikulin M-17M v12
Puissance 500 ch (367,7 kW)
Suspension Ressorts hélicoïdaux
Vitesse sur route 28.9 km/h
Vitesse tout terrain 14 km/h
Puissance massique 10 ch/tonne
Autonomie 150 km
Autonomie tout terrain 80-90 km

Le char T-35 est un char de combat lourd soviétique.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Ce monstre inspiré du Vickers Independant avec ses cinq tourelles, ses 50 tonnes et ses onze membres d'équipage mit quatre ans pour devenir opérationnel, après trois essais infructeux (T30, T35-1 et T35-2). Produit en petite quantité (environ 70 exemplaires), il posa continuellement des problèmes de mise au point de son moteur et de sa transmission, qui contraignirent à une modernisation en 1937 et à une standardisation de ses tourelles avec celles du char T-28. Sa masse interdisait le renforcement de son blindage déjà trop faible lors de sa sortie et il se révéla impossible à commander du fait de la séparation de ses postes de combat.

Engagements[modifier | modifier le code]

Jamais engagés avant 1941, lors de l'invasion allemande, regroupés dans la 34e division blindée (en) du 8e corps mécanisé (en) en Ukraine, la plupart de ces chars est sabordée ou abandonnée par leurs équipages, sans même avoir vu le combat. Un exemplaire est cependant conservé au musée de Koubinka à Moscou.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • T-35-1 - premier prototype (1 exemplaire)
  • T-35-2 - second prototype (1 exemplaire)
  • T-35A modèle 34 - version de série (56 exemplaires)
  • T-35A modèle 38 - version avec tourelles semi-coniques (5 exemplaires)
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Équipage[modifier | modifier le code]

Douze membres d'équipage :

  • compartiment de conduite (un homme) :
  • 1 technicien adjoint qui conduit le char.
  • tourelle centrale (trois hommes) :
    • 1 chef de char qui sert la mitrailleuse de la tourelle principale (premier lieutenant).
    • 1 chef de tourelle principale qui est tireur du 76,2 mm.
    • 1 opérateur radio qui charge le 76,2 mm.
  • tourelle canon avant (deux hommes) :
    • 1 adjoint qui est tireur du 45 mm (lieutenant).
    • 1 chef de tourelle no 2 qui charge le 45 mm.
  • tourelle mitrailleuse avant (un homme) :
    • 1 conducteur qui est responsable du moteur, sert la mitrailleuse et assiste le pilote (enseigne).
  • tourelle canon arrière (deux hommes) :
    • 1 chef de tourelle no 4 qui est tireur.
    • 1 conducteur adjoint qui charge le 45 mm.
  • tourelle mitrailleuse arrière (un homme) :
    • 1 chef de tourelle no 5 qui sert la mitrailleuse.
  • extérieur du char (deux hommes) :
    • 1 conducteur chef.
    • 1 mécanicien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]