Chanson à boire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chanson à boire (homonymie).
Amis, il faut faire une pause :
J'aperçois l'ombre d'un bouchon,
Buvons à l'aimable Fanchon…
Pour elle faisons quelque chose[1].

Une chanson à boire est une chanson de fin de repas qui encourage la consommation de vin, parfois plus largement d'alcool. Les chansons à boire sont généralement interprétées en groupe : pour les repas de famille, les banquets de mariage, les fêtes étudiantes...

Constitution des chansons[modifier | modifier le code]

Même s'il est difficile d'établir un modèle commun à toutes les chansons à boire, celles-ci partagent au moins les traits suivants :

  • la présence de nombreuses incitations explicites à la consommation ;
  • des passages prévus pour s'arrêter de chanter et boire un verre cul-sec ;
  • la grande variété des mélodies : si certaines sont peu élaborées, ne comportant qu'une ou deux phrases musicales et une faible étendue vocale, d'autres au contraire requièrent une grande tessiture ou bénéficient d'une polyphonie savante — par exemple, le célèbre Tourdion, publié par Pierre Attaingnant au XVIe siècle.

Le style musical de la chanson à boire la rapproche beaucoup de la chanson paillarde, et cette dernière peut être une chanson à boire en même temps. On note cependant que la réciproque est fausse : une chanson à boire n'a pas pour but d'être grivoise.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Chevaliers de la table ronde
  • Un air bien connu de Gabriel Bataille : « Boute, boute, boute, boute compagnon, vide-nous ce verre et nous le remplirons… »
  • « Il est des nôtres, il a bu son verre comme les autres… »
  • Le 31 du mois d'Août (« Buvons un coup, buvons-en deux, à la santé des amoureux, à la santé du roi de France, et merde pour le roi d'Angleterre, qui nous a déclaré la guerre… »). Chanson s'inspirant de la prise du Kent par Robert Surcouf à bord de La Confiance, le 7 Octobre 1800 (bien que la date ne soit pas la même).
  • « 51 je t'aime et j'en boirai des tonneaux (et des tonneaux) à me rouler par-terre dans tous les caniveaux… »
  • L'A-fond Liégeois
  • « Buvons un coup, ma serpette est perdue, mais le manche est revenu… »
  • Boire un petit coup
  • le Tourdion est un grand classique des chorales débutantes
  • « J'ai deux amours, la kanterbrau, la kronenbourg… »
  • Viens boire un p'tit coup à la maison
  • Elle aime à rire, elle aime à boire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. s:Fanchon, elle aime à rire elle aime à boire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]