Changhe Z-11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Changhe Z-11
Rôle Hélicoptère de transport léger
Constructeur Changhe Aircraft Industries Corporation en partenariat avec Eurocopter
Premier vol 1er décembre 1994
Mise en service 1998
Date de retrait Toujours en service
Nombre construit 37
Équipage
1 pilotes + 5 passagers
Motorisation
Moteur WZ-8D
Nombre 1
Type Turbine
Puissance unitaire 684 ch
Nombre de pales 3
Dimensions
Diamètre du rotor 10,69 m
Longueur 13,01 m
Hauteur 3,14 m
Masses
À vide 1 200 kg
Charge utile 1 120 kg
Maximale 2 200 kg
Performances
Vitesse de croisière 238 km/h
Vitesse maximale 259 km/h
Plafond 5 282 m
Vitesse ascensionnelle 10,3 m/min
Distance franchissable 652 km

Le Changhe Z-11 est un hélicoptère utilitaire léger civil et militaire développé par Changhe Aircraft Industries Corporation sur la base de l'Eurocopter AS-350 Écureuil, qui effectua son premier vol en 1994. Toutefois, le Z-11 diverge du modèle original par la forme du nez et son électronique embarquée[1]. Le premier prototype du Z-11 effectua son premier vol avec succès en décembre 1994, et la production de modèles d'essais débuta en 1997. Le vol d'essai final de l'hélicoptère s'acheva en 2000. L'aviation des forces terrestres de l'armée populaire de libération a reçu un total de 37 Z-11 renommé Z-11J (version militaire) destiné à la formation des futurs pilotes d'hélicoptère dès 1998.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Z-11J - version militaire du Z-11 (formation)
  • Z-11W - version militaire du Z-11 (reconnaissance, attaque au sol, évacuation médicale)
  • Z-11WA - version militaire du Z-11 (éclaireur)
  • Z-11MB1 - version civile (équipé d'un moteur Turboméca Arriel 2B1A)
  • Z-11ME1 - version civile

Le Z-11 n'est actuellement utilisé que par les forces de l'armée de terre chinoise, mais de nombreuses variantes ont ou sont étudiées afin de diversifier ses compétences. En 2008, le Z-11 a été testé par l'armée argentine, mais il n'a pas été retenu à l'achat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]