Chang (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chang.

Chang

Description de cette image, également commentée ci-après

Jeune éléphant d'Asie et sa mère.

Titre original Chang : A Drama of the Wilderness
Réalisation Merian C. Cooper
Ernest B. Schoedsack
Scénario Achmed Abdullah
Acteurs principaux

Kru
Chantui
Nah

Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1927
Durée 70 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chang (Chang: A Drama of the Wilderness, 1927) est un film documentaire américain racontant la vie d'un paysan pauvre du Siam (l'ancienne Thaïlande) et sa lutte quotidienne pour la survie dans la jungle. Les deux réalisateurs Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack collaborèrent également sur King Kong en 1933.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kru vit au milieu de la jungle du Siam, dans une petite maison sur pilotis qu’il a construite lui-même. Sa femme, Chantui, son garçon Nah, sa fille Ladah, le bébé dans son berceau et le singe Bimbo composent la famille. Mais les bêtes sauvages rôdent et attaquent les chèvres, les veaux, les buffles. Kru retourne donc dans son village demander de l’aide pour organiser une battue : une panthère et deux tigres sont tués. La famille revit en paix. Cependant, Kru a capturé un bébé « Chang » (un bébé éléphant) et l’a attaché à sa maison. La maman éléphant, furieuse, revient chercher son petit et démolir la maison. Toute la famille fuit dans la jungle jusqu’au village. Et là, c’est l’attaque des éléphants sauvages qui détruisent tout sur leur passage ! Mais Kru et ses compagnons vont piéger les éléphants et les poursuivre jusqu’au moment où ils les enferment dans un immense enclos : les éléphants sauvages, captifs, vont être utilisés par les hommes à des travaux de force : celui de Kru, par exemple, abat un tronc d’arbre. La maison va être reconstruite, la paix est revenue dans la jungle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Les indigènes villageaois : Eux-mêmes
  • Les bêtes sauvages : Elles-mêmes
  • Kru : Kru, le paysan d'une tribu lao
  • Chantui : Chantui
  • Nah : Nah
  • Ladah : la petite fille

Distinctions[modifier | modifier le code]

Chang fut nommé à l'Oscar de la meilleure production artistique (Unique and Artistic Production) lors de la première cérémonie des Oscars du cinéma en 1929 (la seule année où ce prix fut décerné).

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est réalisé en décors naturels sans aucuns trucages, plusieurs fois la vie des acteur ou des réalisateurs se retrouva en danger lors de scènes avec des animaux sauvages.
  • Le film fut considéré longtemps comme perdu, ce n'est qu'en 1988 qu'une copie en bon état fut retrouvée.
  • Projeté pour la première fois au Rivoli Théather de New York le 27 avril 1927, le film fut élu parmi les dix meilleurs films de l'année par le journal New York Times[1]
  • En 2005, une version restaurée avec des cartons en français est éditée en DVD par Les Films du Paradoxe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Informations recueillies dans le livret accompagnant le DVD édité, sous le titre Chang l'éléphant par Les Films du Paradoxe.

Lien externe[modifier | modifier le code]