Chancellerie du Führer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La chancellerie du Führer (Kanzlei des Führers ou Kdf) était le nom donné à une chancellerie du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) pouvant s'entretenir directement avec Adolf Hitler. Elle avait pour but de renforcer le rôle de Führer de Hitler – c'est là que furent étudiées les demandes de grâce et les plaintes adressées à Hitler - mais également une partie de ses affaires privées.

Elle était dirigée par le SS-Obergruppenführer Philipp Bouhler (Der Chef der Kanzlei des Führers der NSDAP).

Histoire[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Office Département Nom du directeur
Chancellerie du Führer Reichsleiter Philipp Bouhler
I Chancellerie privée Oberdienstleiter Albert Bormann
II Affaires de l'État et du Parti Oberdienstleiter Viktor Brack
IIa Chef adjoint de l'office no II        Oberreichsleiter Werner Blankenburg
IIb Ministères et Grâces Amtsleiter Hans Hefelmann, Stellvertreter Richard von Hegener
IIc Wehrmacht, Police, SD et Églises Amtsleiter Reinhold Vorberg
IId Affaires du Parti Amtsleiter Buchholz, Brümmel à partir de 1942
III Grâces et Parti Oberdienstleiter Hubert Berkenkamp, Kurt Giese à partir de 1941
IV Affaires économiques et sociales Hauptamtsleiter Heinrich Cnyrim
V Affaires internes et Bureau du personnel Oberdienstleiter Herbert Jaensch

Notes et références[modifier | modifier le code]