Chan Chan (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chan Chan (homonymie).

Chan Chan est une chanson cubaine écrite et composée par Compay Segundo en 1986. Il l'interprète pour la première fois en 1988 au festival organisé par le Smithsonian Institute de Washington et le musicologue cubain Danilo Orozco. Elle est devenue depuis un standard de la musique cubaine repris par de nombreux artistes, notamment les Gipsy Kings, des musiciens de rap, de jazz ou de classique... C'est l'une des chansons cubaines les plus connues internationalement (avec Guantanamera, La Paloma, El Manisero et d'autres…).

Localisation de la province de Holguín (en rouge sur la carte) à Cuba

Description[modifier | modifier le code]

Cette chanson parle de deux personnages, Juanica et Chan Chan. Ils sont issus d'un ancien conte pour enfant du folklore campagnard cubain (dont l'origine se situe vers 1800) que Compay avait entendu enfant, vers l'âge de 12 ans. Elle fait référence à plusieurs villes cubaines telles que Alto Cedro, Marcané, Cueto et Mayari. Il s'agit de localités de la province de Holguín, presque à la pointe de l'Est de Cuba (région connue comme El Oriente), Mayari étant une ville côtière. On peut y voir probablement une évocation des trovadores, ces troubadours qui chantaient de ville en ville.

Compay Segundo dit lui-même : « Je n’ai pas écrit Chan Chan, je l’ai rêvé. J’ai rêvé de la musique. Il arrive que je me réveille avec une mélodie en tête, j’entends les instruments, tout est parfaitement clair. Je regarde par-dessus mon balcon et je ne vois personne mais je l’entends comme si on la jouait dans la rue. Je ne sais pas ce que c’était mais un jour je me suis levé avec quatre notes sensibles en tête, je les ai plaqué sur des paroles inspirées d’un conte de mon enfance, Juanita y Chan Chan, et regardez maintenant, on l’entend partout. »

Versions de Compay Segundo[modifier | modifier le code]

Compay Segundo a d'abord chanté ce morceau dans un club cubain. Il l'a ensuite interprété dans différents endroits de l'île et partout les gens retenaient facilement la chanson.

Eliades Ochoa l'intègre à son répertoire et la chante à la Casa de la Trova.

En 1986, Compay Segundo et Eliades Ochoa enregistrent la chanson au Studio Siboney de l'EGREM.

En 1988, Compay Segundo l'interprète lors de sa participation au festival organisé par le Smithsonian Institute de Washington et le musicologue cubain Danilo Orozco, en tant qu'invité spécial du Cuarteto Patria que dirige Eliades Ochoa.

En 1992, il enregistre Chan Chan en duo avec Pablo Milanés (le plus célèbre chanteur cubain de la Nueva Trova), sur l'album Años III de celui-ci.

Ce n'est qu'en 1996 que Compay Segundo l'enregistre sur son propre album, Yo Vengo Aquí.

En 1997, Ry Cooder l'invite à participer à l'album du Buena Vista Social Club. Chan Chan est le premier morceau sur l'album (chanté par Eliades Ochoa, Compay Segundo ne fait que la seconde voix).

Ont participé à l'enregistrent de cette version :

Dans certains pays, Chan Chan sort alors en CD maxi single, avec Dos Gardenias (chanté par Ibrahim Ferrer) et Macusa (une chanson de Compay Segundo qui ne figure pas sur l'album Buena Vista Social Club).

Deux ans plus tard (en 1999), le documentaire de Wim Wenders, Buena Vista Social Club relance les ventes des albums de Buena Vista Social Club et de ses membres, dont Compay Segundo.

Autres reprises[modifier | modifier le code]

  • Familia Valera Miranda sur l'album Caña Quema (1995, avant la sortie de Buena Vista Social Club)
  • Banda Municipal de Santiago de Cuba, album fanfare cubaine vol. 1 (1997)
  • Papi Oviedo Y Sus Soneros : Encuentro Entre Soneros (1997)
  • Orishas, groupe de rap cubain chante 537 C.U.B.A. (issue de l'album A lo cubano) sur la musique de Chan Chan, avec des paroles différentes, y compris le refrain
  • Pinar Boys (1998) (extrait mp3) (sur les compilations "Barrio Cubano", "Calle Ocho, Cafe Cubano", "Fiesta Des Suds"...), autre rap : probablement un plagiat du titre précédent
  • Charlie Musselwhite, album Continental Drifter, Virgin Records (1999), avec en "featuring" Eliades Ochoa et Cuarteto Patria (rebaptisé Chan Chan (Charlie's Blues)).
  • Macaco, album El Mono en el Ojo del Tigre (1999); Ils ont enregistré une version avec Ojos de Brujo (album Rarezas de ceux-ci).
  • Raquel Zozaya, album Cuban Souvenirs (1999)
  • Aliamén - album Santa Clara (lo Mejor De La Música Cubana) (1999)
  • Quinteto Seleccion Latina, Cuba Son, label Naïve Records (France) (1999)
  • Arte Mixto (1999)
  • Oscar D'León & Wladimir Lozano, album Doble Play (2000)
  • Cubismo - Cubismo (2000)
  • Habana Son Club, album Havana Club (2000) [1]
  • Eco Caribe, sur la compilation Latinos en salsa (2000)
  • Charanga Habanera - Chan Chan Charangando (2001)
  • Rhany - album Alamtini, 2001 (version raï)
  • Baby Salsa - Isla de Sueños (2001)
  • Fredy Omar con su banda, album Latin Party In New Orleans (Mardi Gras Records) (2001)
  • Kiko Veneno & Pepe Begines - Gira Mundial (2002, orthographié Chanchan (attaché))
  • El Conjunto Massalia, sur l'album Por fin Llegô (2001) (figure également sur la compilation Latin Groove (Putumayo World Music) (2002) (extrait mp3)
  • El Quinteto Soroa, album Cuba Presents: El Quinteto Soroa, sur Universal Records (2001)
  • Los Fakires (2002, album éponyme chez Deutsche Grammophon)
  • Sonora Del Sol, sur la compilation Barrio Latino, George V Records (2002)
  • Absolute, album Fix (2002)
  • Trío Trovarroco (nom qui évoque la trova et la musique baroque), titre Chan Chan Tributo avec en intro, l'Adagio d'Albinoni, sur l'album Juramento (2003)
  • Cuba Libre, version dance (2003)
  • Vesna V.Caceres (Vesna Vaskova) & Anima Band - Baile - The Concert Time Menu (2003, république tchèque)
  • Sons of Cuba "The Sons of Cuba: Buena Vista Next Generation" du film Música cubana, contient également un passage de rap; figure également sur le DVD du concert, Música cubana - Live in Tokyo (2004)
  • Manolito y su trabuco sur l'album Manolito light (2004)
  • Manolin sur l'album Medico de la Salsa (2004)
  • The Mammals[2] sur l'album Rock That Babe, label Signature Sounds. (2004)
  • Cambalache, album Clasiqueando (2004)
  • Kuero Calleson, album Calleson, avec Mirley "Chino" Espinoza et Mellow Man Ace[3] (ancien membre de Cypress Hill) (2004)
  • Juan De Marcos & Afro-Cuban All-Stars - DVD Live In Japan (2005)
  • Fidel Morales y Projecto Nega sur l'album Salsa Son Timba (2005)
  • La Barranca (groupe de rock progressif mexicain), titre bonus sur l'album El Fuego de la Noche, label Fonarte Latino. (2005)
  • Los Cuatro De Belen, sur l'album éponyme (Label Yoyo États-Unis, 2005)
  • Charanga de oro - Goza mi charanga (2005)
  • Grupo Cimarron De Cuba (Label ARC Music, 2005)
  • Gipsy Kings, album Pasajero (2006)
  • Carlos Sarduy - Charly en La Habana (2006)
  • Farandula Santiaguera, album Cuba De Noche (Universal Music Latino, 2006)
  • Matěj Benko Trio (Matěj Benko : piano, Jan Greifoner : contrebasse, Branko Križek : batterie) sur l'album Universality (2006)
  • Kora Jazz Trio sur l'album Part III (2008)
  • Los Van Van (2009, lors du concert pour la paix)
  • Los Nortenos Sexteto, album Cubanisimo (2009)
  • Doppelkopf - Supa Stah (Chan Chan) (rap, 2011)
  • José Alberto "El Canario" (2012)
  • Cambalache (2013)
  • Michel Camilo, album What's up? (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]