Chanéaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chanéaz
Localité suisse
Blason de Chanéaz
Héraldique
Vue du village
Vue du village
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Gros-de-Vaud
Commune Montanaire
Code postal 1409
Démographie
Gentilé Les Verrats
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 47″ N 6° 44′ 32″ E / 46.729731, 6.74222446° 43′ 47″ Nord 6° 44′ 32″ Est / 46.729731, 6.742224  
Altitude 757 m
Superficie 139 ha = 1,39 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Chanéaz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Chanéaz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Chanéaz
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Chanéaz est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Vaud. Elle fait partie de la commune de Montanaire, qui se situe dans le district du Gros-de-Vaud.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre de Chanéaz est située à 10 km à vol d'oiseau d'Yverdon-les-Bains. La superficie de 1,4 km² de l'ancien territoire communal s'étend vers l'ouest du plateau de la Mentue. Son point le plus haut est de 815 mètres d'altitude.

En 1997, 4 % du territoire sont constitués de terrain constructible et 27 % de forêts ; les 69 % restants sont consacrés à l'agriculture.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a fusionné, le 1er janvier 2013, avec celles de Chapelle-sur-Moudon, Correvon, Denezy, Martherenges, Neyruz-sur-Moudon, Peyres-Possens, Saint-Cierges et Thierrens pour former la nouvelle commune de Montanaire.

Population[modifier | modifier le code]

Avec 108 habitants à fin 2007, Chanéaz faisait partie des petites communes du canton de Vaud. Les habitants étaient francophones à 96,6 % et germanophones à 2,3 %. La population s'élevait à 149 habitants en 1850 et 132 habitants en 1900 et en raison d'un exode massif, la commune n'enregistrait plus que 61 habitants en 1970.

Le village comprend quelques exploitations agricoles et de petites entreprises locales fournissent également quelques emplois. Beaucoup d'actifs sont des travailleurs pendulaires, qui travaillent notamment à Yverdon-les-Bains.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par une route principale, qui rejoint Yverdon-les-Bains et Moudon par Thierrens. Les Cars Postaux desservent régulièrement la commune.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)