Champlain (paquebot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Champlain
Type Paquebot transatlantique
Histoire
Lancement 15 juin 1931
Mise en service Juin 1932
Statut Coulé le 17 juin 1940
Caractéristiques techniques
Longueur 195,38 mètres
Maître-bau 24,99 mètres
Tonnage 28 124 tjb
Vitesse 19 nœuds
Autres caractéristiques
Passagers 1 050 passagers
Chantier naval Chantiers de Penhoët
Armateur Compagnie générale transatlantique
Pavillon Drapeau de la France France

Le Champlain est un paquebot français exploité par la Compagnie générale transatlantique de 1932 à 1940. À la fin des années 1920, la compagnie entame une rénovation de sa flotte. Il s'agit notamment de remplacer des navires de petite ampleur tels que le Rochambeau, qui permettent de faire voyager à moindre coût les clientèles peu fortunées.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit dans les chantiers de Penhoët, le Champlain est l'un des plus gros cabin-ship de son époque, mais également un navire moderne. Il permet ainsi d'expérimenter des techniques par la suite utilisées sur le Normandie. Mis en service durant l'été 1932, le Champlain connaît un franc succès dans une période où l'heure est plutôt à la crise.

La carrière du navire est cependant de courte durée. En 1939, à l'déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le Champlain continue à assurer le trafic transatlantique, permettant à de nombreuses personnes de quitter l'Europe. Lors d'un voyage de retour, en juin 1940, en arrivant près de La Pallice, le Champlain heurte une mine larguée par l'aviation allemande, et commence à sombrer. Quelques jours plus tard, un sous-marin achève le travail en torpillant le paquebot, qui ne peut être récupéré. C'est, avec le Normandie, l'une des plus grosses pertes de la compagnie dans le conflit.

Passager célèbre[modifier | modifier le code]

  • Vladimir Nabokov, sa femme Véra et leur fils Dmitri embarquèrent en mai 1940 à Saint-Nazaire à destination des États-Unis. L'écrivain ne possédant pas les 560 dollars pour payer la traversée, le billet fut financé par des amis juifs.

Lien externe[modifier | modifier le code]