Championnats du monde de Scrabble francophone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Championnats du monde de Scrabble.

Les Championnats du monde de Scrabble francophone se disputent chaque année depuis 1972[1]. Le premier championnat a été lancé par Hippolyte Wouters, un avocat belge[1]. Il a longtemps été constitué uniquement d'épreuves de Scrabble duplicate : individuel (appelé Elite en 2006), paires (depuis 1975) et blitz (depuis 2001). Les éditions 2006 et 2007 ont vu l'organisation d'une Coupe du monde de Scrabble classique, devenue officiellement le Championnat du monde de Scrabble classique en 2008 à Dakar.

Organisation des championnats du monde[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Scrabble duplicate et Scrabble classique.

Les championnats du monde ont lieu chaque année dans une ville différente. Les championnats 2013 ont eu lieu à Rimouski (Québec) et les championnats 2014 auront lieu à Aix-les-Bains. Les championnats sont organisés sous l'égide de la Fédération internationale de Scrabble francophone par un comité d'organisation issu de la fédération du pays organisateur.

Epreuves du championnat du monde[modifier | modifier le code]

Il y a 4 épreuves décernant des titres de champion du monde :

  • Duplicate individuel ou Élite : le tournoi se déroule en 7 manches depuis 1996 et décerne le titre de Champion du monde de Scrabble duplicate. Il y a des quotas par pays, les plus importants étant pour France, Belgique, Québec, Sénégal et Suisse mais plusieurs places sont réservées à chaque fédération membre de la FISF. Deux places sont disponibles pour des ressortissants de pays non-membres. Le champion du monde est celui qui marque le plus de points sur les 7 manches.
  • Duplicate en paires : le tournoi est open et se déroule en 4 manches en deux minutes par coup, suivies de 2 manches en une minute par coup pour les 20 paires les mieux classées à l'issue des 4 premières manches, accompagnées des 5 meilleures paires Jeune et des 5 meilleures paires Vermeil.
  • Duplicate en blitz : le tournoi est open et se déroule en 4 manches en une minute par coup, depuis 2001.
  • Classique : le championnat du monde de Scrabble classique se déroule en 17 parties, à l'issue desquelles les deux premiers du classement se rencontrent en une finale en deux manches gagnantes. Il y a des quotas par pays fixés annuellement. Les joueurs sont classés selon leur nombre de victoires et le cas échéant départagés par leurs matchs particuliers, puis par leur écart de points (total des scores du joueur moins le total des scores de ses adversaires).

Autres épreuves officielles[modifier | modifier le code]

D'autres tournois et compétitions qui ne désignent pas de champion du monde sont également organisées :

  • Open duplicate : le tournoi se déroule en 5 manches en 3 minutes par coup. C'est une épreuve réservée aux joueurs non qualifiés pour l'individuel. C'est en général le tournoi le plus important des Championnats du Monde en termes de participation (record de 771 joueurs en 2010 à Montpellier). Il peut y avoir un ou plusieurs autres tournois duplicate open, en général organisés en parallèle des parties du championnat du monde Elité.
  • Défi mondial : réservé aux joueurs qualifiés, le défi mondial est une partie duplicate où les joueurs sont éliminés dès qu'ils ratent le top.
  • Défi des jeunes : Même principe que le Défi mondial, mais réservé aux moins de 19 ans. Chaque joueur à un joker et peut rater le top une fois avant d'être éliminé.

Epreuves non officielles[modifier | modifier le code]

  • Topping : Une partie topping est une partie duplicate où le joueur doit mettre le top à chaque coup, mais a le droit d'essayer autant de mots qu'il veut afin de trouver le top. Les joueurs forment des paires et doivent toper une partie aléatoire le plus vite possible. Ce n'est pas un tournoi mais une exhibition où les joueurs forment des paires célèbres (anciens champions du monde, champions du monde junior, etc.).
  • Dictée : organisée depuis 2009, elle est composée par un joueur de Scrabble.
  • Match de football : organisé jusqu'en 2010, entre une équipe de joueurs français et une équipe "reste du monde".

Championnat du monde duplicate individuel (Elite)[modifier | modifier le code]

Les années 1970[modifier | modifier le code]

Exemple d'un tournoi duplicate.

Le premier championnat du monde de Scrabble francophone en duplicate a eu lieu à l'initiative d'Hippolyte Wouters et du Commandant Maupin qui décidèrent d'organiser un tournoi le 28 décembre 1972 dans les salons de l'Hôtel Miramar à Cannes. Ce tournoi, qui a regroupé sept joueurs seulement, sera appelé ultérieurement championnat du monde de Scrabble duplicate[1]. Les premiers titres furent remportés par des Belges, étant quatre fois champion du monde et obtenant 14 des 24 places de podium. Les Français prirent les 10 autres.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

La domination de la Belgique et de la France continue. Michel Duguet remporta cinq fois le championnat du monde, et également cinq fois le championnat en paires en huit ans[2], gagnant comme surnom l'Extraterrestre. En 1988, il aligna 86 solutions optimales (tops) consécutives[3]. Lors du championnat en 1987 se profila l'avenir des championnats : Christian Pierre, déjà champion de Belgique, finit troisième[4] et Antonin Michel gagna le championnat du monde cadet, n'ayant que neuf ans[5].

Les années 1990[modifier | modifier le code]

De la même façon que M. Duguet domina les années 1980, ce fut Christian Pierre qui domina les années 1990. Il fut en effet cinq fois champion du monde, une fois champion du monde en paires et six fois champion de Belgique entre 1990 et 1999[6]. Il établit le record du meilleur score, ne perdant que six points en 1992, soit un pourcentage de réussite de 99,87 %. Depuis 1996, le championnat se déroule en sept manches, et c'est Christian Pierre qui devint le premier champion sur ce nombre de parties, ne perdant que 26 points[7]. La domination des Belges et des Français continua.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Antonin Michel, vainqueur en 2005, 2007, 2010 et 2013.

En 2002, on vit pour la première fois un champion du monde suisse ; il s'agit de Jean-Pierre Hellebaut (un Belge expatrié)[8], qui confirma son titre en 2003[9]. En 2004, Germain Boulianne, du Québec, devint le premier joueur hors d'Europe ayant remporté le titre[10]. En 2005, Antonin Michel, six fois champion du monde cadet, gagna son premier titre de champion du monde, ne perdant que 4 points, soit 99,94 %[11]. Il enchaîna 140 tops d'affilée.

Lors du championnat en 2000, Michel Duguet reçut le prix du « joueur du siècle »[12].

Les années 2010[modifier | modifier le code]

À Montpellier en 2010, un nouveau record de pays participants est atteint avec 27 pays représentés. En 2011 à Montreux, Francis Desjardins devient le deuxième joueur du Québec à remporter le titre. Prévue à Hammamet (Tunisie), l'édition 2012 s'est finalement déroulée à Montauban (France) en raison des évènements politiques. En 2013, Antonin Michel remporte le championnat du monde duplicate en réalisant le score parfait sur les 7 manches et Christian Coustillas est le premier joueur a devenir champion du monde classique pour la deuxième fois.

Catégories d'âge[modifier | modifier le code]

Plusieurs titres par catégories d'âge ont progressivement été décernés lors du championnat Elite : Junior (1977), Cadet (1981), Vermeil (1995), Diamant (2003), Espoir (2006). En 2013, les catégories sont : Cadet (moins de 15 ans), Junior (16-18 ans), Espoir (19-25 ans), Vermeil (62-71 ans), Diamant (72 ans et plus). Antonin Michel a obtenu 8 titres (6 en Cadet et 2 en Junior), il devance Hugo Delafontaine avec 6 titres (3 en Cadet et 3 Junior). En 2011, Francis Desjardins et en 2012, David Bovet, sont devenus champions du monde Elite tout en étant encore en catégorie Espoir.

Championnat du monde par paires[modifier | modifier le code]

Le championnat du monde par paires fut introduit en 1975 et fut gagné 4 fois les 5 premières années par une paire belge. Entre 1980 et 1990, le championnat fut gagné 10 fois par une paire française, et une fois par une paire mixte (Belgique et France). Michel Duguet remporta 5 fois le titre entre 1982 et 1988.

En 2000, Arona Gaye et N'Dongo Samba Sylla gagnent le premier titre mondial pour l'Afrique, un deuxième suivra en 2007.

Franck Maniquant (entre 1996 et 2013) et Antonin Michel (entre 2001 et 2012) ont chacun remporté 5 fois le titre.

Championnat du monde de blitz[modifier | modifier le code]

Le championnat du monde en blitz fut introduit en 2001. Le premier titre fut remporté par Antonin Michel (qui remportera l'épreuve également en 2004, 2005, 2006, 2008 et 2011). En 2002, ce fut la première épreuve individuelle remportée par un joueur africain. En 2003, Florian Lévy remporta le titre et devint le premier joueur ayant remporté les trois titres - champion du monde individuel, en paire et en blitz[13] (rejoint en cela par Antonin Michel en 2005, puis par Franck Maniquant en 2009).

Championnat du monde de Scrabble classique[modifier | modifier le code]

Une partie du premier Championnat du monde de Scrabble classique.

Depuis 2006 à Tours, un championnat de Scrabble classique est organisé lors des Championnats du Monde de Scrabble. Appelée Coupe du Monde en 2006 et en 2007, cette épreuve s'appelle maintenant Championnat du Monde de Scrabble classique depuis 2008 (Dakar, Sénégal). Il s'agit d'une épreuve sur qualification d'après des quotas définis par les différentes fédérations.

La première édition fut remportée par Parfait Mouanda de la République du Congo, face à 53 autres compétiteurs[14]. Les Africains dominèrent le classement avec quatre représentants dans les cinq premiers.

En 2007, la deuxième édition réunit seulement 36 joueurs, la participation des joueurs africains étant très faible à cause de problèmes d'obtention de visas. La compétition se déroula en 14 parties, suivies d'une finale dans laquelle Amar Diokh du Sénégal battit Edouard Lebeau de France deux manches à zéro[15].

En 2008, nouveau succès africain avec la victoire en finale d'Elisée Poka (Côte d'Ivoire) qui a battu en finale Pascal Astresses[16] (France) par 2 manches à 0, et la présence de 7 joueurs africains dans les 10 premiers.

De 2009 à 2013, les 5 éditions ont été remportées par des joueurs français, dont deux fois par Christian Coustillas (2010, 1013). Le Béninois Julien Affaton a été quatrième en 2010 puis finaliste en 2011, 2012 et 2013.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « A la tribune, au four et au moulin, Site officiel du championnat du monde de 2000 » (consulté le )
  2. (fr) « Palmarès de Michel Duguet sur le site de la FFSc » (consulté le )
  3. (fr) « Site officiel du championnat de 2000, article sur Michel Duguet » (consulté le )
  4. (fr) « Palmarès du championnat de 1987 » (consulté le )
  5. (fr) « Palmarès du championnat du monde cadet de 1987 » (consulté le )
  6. (fr) « Palmarès de Christian Pierre sur ffsc.fr » (consulté le )
  7. (fr) « Palmarès du championnat du monde de 1996 sur le site du championnat de 2000 » (consulté le )
  8. (fr) « Championnat du monde de 2002 sur FISF.net » (consulté le )
  9. (fr) « Championnat du monde de 2003 sur FISF.net » (consulté le )
  10. (fr) « Palmarès du championnat de 2004 sur ffsc en direct » (consulté le )
  11. (fr) « Dernière partie du championnat du monde de 2005 sur ffsc en direct » (consulté le )
  12. (fr) « Article d'actualité sur ffsc.fr » (consulté le )
  13. (fr) « Palmarès de Florian Lévy sur ffsc.fr » (consulté le )
  14. (fr) « Palmarès de la Coupe du monde de 2006 sur ffsc.fr » (consulté le )
  15. (fr) « Palmarès de la Coupe du monde de 2007 sur ffsc.fr » (consulté le )
  16. (fr) Palmarès du Championnat du monde 2008 sur ffsc.fr. Consulté le

Liens externes[modifier | modifier le code]