Championnat du monde d'endurance FIA 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde d'endurance 2012

Généralités
Sport compétition automobile
Organisateur(s) FIA, ACO
Édition 1re
Épreuves 8
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Allemagne Audi

Navigation

La saison 2012 du Championnat du monde d'endurance FIA est la première édition de cette compétition issue de l'Intercontinental Le Mans Cup elle se déroule du 17 mars au 27 octobre 2012. Elle comprend huit manches dont les 24 Heures du Mans[1].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Date Course Durée Circuit Lieu État, Pays
1 17 mars 60th anniversary annual Mobil 1 12 Hours of Sebring 12 heures Sebring International Raceway Sebring Floride Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
2 5 mai 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC 6 heures Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps Drapeau de la Belgique Belgique
3 16 & 17 juin 80èmes 24 Heures du Mans 24 heures Circuit des 24 Heures Le Mans Drapeau de la France France
4 26 aout 6 Hours of Silverstone 6 heures Circuit de Silverstone Silverstone Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
5 15 septembre 6 Horas de São Paulo 6 heures Autodromo José Carlos Pace São Paulo État de São Paulo São Paulo, Drapeau du Brésil Brésil
6 29 septembre 6 Heures de Bahreïn 6 heures Circuit international de Sakhir Sakhir Drapeau de Bahreïn Bahreïn
7 14 octobre 6 Heures de Fuji 6 heures Fuji Speedway Oyama Drapeau du Japon Japon
8 27 octobre 6 Heures de Shanghai 6 heures Circuit international de Shanghai Shanghai Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Pilotes, équipes et voitures[modifier | modifier le code]

Changements de début de saison[modifier | modifier le code]

Engagés[modifier | modifier le code]

Cette liste présente uniquement les engagés du championnat, d'autres plateaux, comme celui de l'American Le Mans Series et des 24 Heures du Mans, viennent se greffer à cette liste.

LMP1[modifier | modifier le code]

Équipe Voiture Moteur Pneus No. Pilotes Manches
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest[6] Audi R18 TDI[7]
Audi R18 ultra
Audi R18 e-tron quattro
Audi TDI 3.7 L Turbo V6 (Diesel)
Audi TDI 3.7 L Turbo V6 (Diesel)
Audi TDI 3.7 L Turbo V6 (Hybride Diesel)
M 1 Drapeau : Allemagne André Lotterer 1
Drapeau : France Benoît Tréluyer[8] 1
Drapeau : Suisse Marcel Fässler[8] 1
M 2 Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish 1
Drapeau : Danemark Tom Kristensen[8] 1
Drapeau : Italie Dindo Capello[8] 1
M 3 Drapeau : Allemagne Timo Bernhard[8] 1
Drapeau : France Romain Dumas[8] 1
Drapeau : France Loïc Duval[9] 1
Drapeau : Japon Toyota Racing[10] Toyota TS030 Hybride[11] Toyota 3.4 L V8 (Hybrid)[11] M 7 Drapeau : France Nicolas Lapierre[10] TBA
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima[10] TBA
Drapeau : Autriche Alexander Wurz[10] TBA
Drapeau : Suisse Rebellion Racing[12] Lola B12/60[12] Toyota RV8KLM 3.4 L V8[12] M 12 Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld[13] 1
Drapeau : Suisse Neel Jani[12] 1
Drapeau : France Nicolas Prost[12] 1
13 Drapeau : Italie Andrea Belicchi[12] 1
Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen[14] 1
Drapeau : Suisse Harold Primat[12] 1
Drapeau : France OAK Racing OAK Pescarolo 01 Judd DB 3.4 L V8 D 15 Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer[15] 1
Drapeau : France Guillaume Moreau 1
Drapeau : Belgique Bertrand Baguette[16] 1
Drapeau : France Pescarolo Team Pescarolo 01[17]
Pescarolo 03
Judd GV5 S2 5.0 L V10
Judd DB 3.4 L V8
M 16 Drapeau : France Jean-Christophe Boullion[18] 1
Drapeau : France Emmanuel Collard[18] 1
Drapeau : France Julien Jousse[18] 1
Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing[19] HPD ARX-03a Honda LM-V8 3.4 L V8 M 21 Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane[19] 1
Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis[19] 1
Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts[19] 1
Drapeau : Royaume-Uni JRM Racing[20] HPD ARX-03a Honda LM-V8 3.4 L V8 M 22 Drapeau : Australie David Brabham[21] 1
Drapeau : Inde Karun Chandhok[21] 1
Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck[21] 1

LMP2[modifier | modifier le code]

Équipe Voiture Moteur Pneus No. Pilotes Manches
Drapeau : France Signatech-Nissan[22] Oreca 03 Nissan VK45DE 4.5 L V8 D 23 Drapeau : France Olivier Lombard[22] 1
Drapeau : France Franck Mailleux[22] 1
Drapeau : France Jordan Tresson[22] 1
Drapeau : France OAK Racing[23] Morgan LMP2 Judd HK 3.6 L V8 D 24 Drapeau : France Jacques Nicolet 1
Drapeau : France Olivier Pla[16] 1
Drapeau : France Matthieu Lahaye[16] 1
Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta[24] Oreca 03[24] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D 25 Drapeau : Thaïlande Tor Graves[24] 1
Drapeau : Royaume-Uni Robbie Kerr[24] 1
Drapeau : Australie John Martin[24] 1
Drapeau : Émirats arabes unis Gulf Racing Middle East[25] Lola B12/80[25] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D 28 Drapeau : France Fabien Giroix[25] 1
Drapeau : France Maxime Jousse[26] 1
Drapeau de la Suède Stefan Johansson 1
29 Drapeau : Côte d'Ivoire Frédéric Fatien[25] 1
Drapeau : Japon Keiko Ihara[27] 1
Drapeau : Suisse Jean-Denis Delétraz 1
Drapeau : Allemagne Lotus LMP2[28] Lola B12/80[28] Lotus (Judd) 3.6 L V8 D 31 Drapeau : Allemagne Thomas Holzer 1
Drapeau : Italie Luca Moro[29] 1
Drapeau : Allemagne Mirco Shultis[8] 1
Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport[30] Zytek Z11SN Nissan VK45DE 4.5 L V8 D 41 Drapeau : Mexique Ricardo González[30] 1
Drapeau : Équateur Elton Julian[30] 1
Drapeau : Allemagne Christian Zugel[30] 1
Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport[31] HPD ARX-03b Honda HR28TT 2.8 L Turbo V6 D 44 Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel[31] 1
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio[31] 1
Drapeau : France Stéphane Sarrazin[32] 1
Drapeau : Argentine PeCom Racing[33] Oreca 03[34] Nissan VK45DE 4.5 L V8 D 49 Drapeau : France Soheil Ayari[34] 1
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer[34] 1
Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc[34] 1

GTE-Pro[modifier | modifier le code]

Équipe Voiture Moteur Pneus No. Pilotes Manches
Drapeau : Italie AF Corse[35] Ferrari F458 GTC Ferrari F142 4.5L V8 M 51 Drapeau : Italie Gianmaria Bruni[35] 1
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella[35] 1
Drapeau : Finlande Toni Vilander 1
M 71 Drapeau : Italie Andrea Bertolini[35] 1
Drapeau : Monaco Olivier Beretta[8] 1
Drapeau : Italie Marco Cioci 1
Drapeau : France Luxury Racing Ferrari F458 GTC Ferrari F142 4.5L V8 M 59 Drapeau : France Frédéric Makowiecki 1
Drapeau : Brésil Jaime Melo[36] 1
Drapeau : France Jean-Karl Vernay[36] 1
Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton[37] Porsche 997 GT3-RSR Porsche 4.0 L Flat-6 M 77 Drapeau : Allemagne Wolf Henzler[38] 1
Drapeau : Allemagne Marc Lieb[37] 1
Drapeau : Autriche Richard Lietz[37] 1
Drapeau : France Patrick Pilet[38] 1
Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE Aston Martin 4.5 L V8 M 97 Drapeau : Allemagne Stefan Mücke 1
Drapeau : Mexique Adrián Fernández[8] 1
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner[8] 1

GTE-Am[modifier | modifier le code]

Équipe Voiture Moteur Pneus No. Pilotes Manches
Drapeau : France Larbre Compétition[39] Chevrolet Corvette C6.R Chevrolet 5.5 L V8 M 50 Drapeau : France Patrick Bornhauser 1
Drapeau : France Julien Canal[39] 1
Drapeau : Portugal Pedro Lamy[8] 1
Drapeau : Suisse Gabriele Gardel[39] TBA
M 70 Drapeau : France Jean-Philippe Belloc[39] 1
Drapeau : France Christophe Bourret[39] 1
Drapeau : France Pascal Gibon[39] 1
Drapeau : Royaume-Uni JWA-Avila Porsche 997 GT3-RSR Porsche 4.0 L Flat-6 D 55 Drapeau : Royaume-Uni Paul Daniels 1
Drapeau : Suisse Joël Camathias 1
Drapeau : Finlande Markus Palttala[8] 1
Drapeau : États-Unis Krohn Racing[40] Ferrari F458 GTC[40] Ferrari F142 4.5L V8[40] D/M 57 Drapeau : Suède Niclas Jönsson[40] 1
Drapeau : États-Unis Tracy Krohn[40] 1
Drapeau : Italie Michele Rugolo[40] 1
Drapeau : France Luxury Racing Ferrari F458 GTC Ferrari F142 4.5L V8 M 58 Drapeau : Allemagne Pierre Ehret 1
Drapeau : Allemagne Dominik Farnbacher[41] 1
Drapeau : France François Jakubowski[8] 1
Drapeau : Italie AF Corse[35] Ferrari F458 GTC Ferrari F142 4.5L V8 M 61 Drapeau : Portugal Rui Águas[35] 1
Drapeau : États-Unis Robert Kauffman[35] 1
Drapeau : États-Unis Michael Waltrip[35] 1
Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton[37] Porsche 997 GT3-RSR Porsche 4.0 L Flat-6 M 88 Drapeau : Allemagne Christian Ried[37] 1
Drapeau : Italie Gianluca Roda[37] 1
Drapeau : Italie Paolo Ruberti[38] 1
Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GT2 Aston Martin 4.5 L V8 M 99 Drapeau du Danemark Christoffer Nigaard 1
Drapeau du Danemark Kristian Poulsen 1
Drapeau du Danemark Allan Simonsen 1

Résumé[modifier | modifier le code]

12 Heures de Sebring[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 12 Heures de Sebring 2012.

6 Heures de Spa[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Spa 2012.

24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 24 Heures du Mans 2012.

6 Heures de Silverstone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Silverstone 2012.

6 Heures de São Paulo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de São Paulo 2012.

Cette course marque la première victoire de l'écurie Toyota Racing depuis son retour en endurance.

6 Heures de Bahreïn[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Bahreïn 2012.

6 Heures de Fuji[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Fuji 2012.

6 Heures de Shanghai[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Shanghai 2012.

Résultats[modifier | modifier le code]

Les vainqueurs du classement général de chaque manche sont inscrits en caractères gras.

Manche Circuit Équipe victorieuse LMP1 Équipe victorieuse LMP2 Équipe victorieuse GTE Pro Équipe victorieuse GTE Am
Pilotes victorieux LMP1 Pilotes victorieux LMP2 Pilotes victorieux GTE Pro Pilotes victorieux GTE Am
1 Sebring
(résultats)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton
Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish
Drapeau : Danemark Tom Kristensen
Drapeau : Italie Rinaldo Capello
Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio
Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Monaco Olivier Beretta
Drapeau : Italie Marco Cioci
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
2 Spa-Francorchamps
(résultats)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta[42] Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton[43]
Drapeau : France Romain Dumas
Drapeau : France Loïc Duval
Drapeau : Espagne Marc Gené
Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : Royaume-Uni Robbie Kerr
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
3 Le Mans
(résultats)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : France Larbre Compétition
Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio
Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Royaume-Uni Tom Kimber-Smith
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Finlande Toni Vilander
Drapeau : France Patrick Bornhauser
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
4 Silverstone
(résultats)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie AF Corse
Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : République tchèque Jan Charouz
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Italie Piergiuseppe Perazzini
Drapeau : Italie Marco Cioci
Drapeau : Irlande Matt Griffin
5 São Paulo
(résultats)
Drapeau : Japon Toyota Racing Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton
Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio
Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
6 Sakhir
(résultats)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Argentine PeCom Racing Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton
Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Drapeau : France Nicolas Minassian
Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Finlande Toni Vilander
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
7 Fuji
(résultats)
Drapeau : Japon Toyota Racing Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : France Larbre Compétition
Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : Japon Shinji Nakano
Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : France Patrick Bornhauser
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
8 Shanghai
(résultats)
Drapeau : Japon Toyota Racing Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : France Larbre Compétition
Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau : France Patrick Bornhauser
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Portugal Pedro Lamy

Classement saison 2012[modifier | modifier le code]

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Système des points
Position 1er 2nd 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e Au-delà
Points 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1 0.5

L'obtention des points est accordée lorsque la voiture a complété au minimum 70% de la distance parcourue par l'équipage gagnant. Également, 1 point est donné aux teams et aux pilotes de chaque équipage de chaque catégorie ayant obtenu la pole dans chaque catégorie. À noter que les points sont doublés lors des 24 heures du Mans.

Championnat du monde d'endurance FIA — Pilotes[modifier | modifier le code]

André Lotterer, Benoît Tréluyer and Marcel Fässler remportent le Championnat Pilotes d'Endurance.

André Lotterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler remportent le Championnat lors des 6 heures de Shanghai. Ils ont remportés 3 manches dont les 24 Heures du Mansau volant de la voiture n°1 du Audi Sport Team Joest.

Pos. Pilote Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1= Drapeau de l'Allemagne André Lotterer Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 11 2 1 1 2 1 2 3 172.5
1= Drapeau de la France Benoît Tréluyer Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 11 2 1 1 2 1 2 3 172.5
1= Drapeau de la Suisse Marcel Fässler Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 11 2 1 1 2 1 2 3 172.5
2= Drapeau du Royaume-Uni Allan McNish Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 1 3 2 3 3 2 3 2 159
2= Drapeau du Danemark Tom Kristensen Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 1 3 2 3 3 2 3 2 159
3= Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz Drapeau du Japon Toyota Racing Ret 2 1 Ret 1 1 96
3= Drapeau de la France Nicolas Lapierre Drapeau du Japon Toyota Racing Ret 2 1 Ret 1 1 96
4= Drapeau de la France Nicolas Prost Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 17 4 3 6 4 4 4 Ret 86.5
4= Drapeau de la Suisse Neel Jani Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 17 4 3 6 4 4 4 Ret 86.5
5 Drapeau de l'Italie Rinaldo Capello Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 1 3 2 77
6= Drapeau de la France Romain Dumas Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 2 1 4 67
6= Drapeau de la France Loïc Duval Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 2 1 4 67
7= Drapeau du Royaume-Uni Nick Leventis Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing 8 6 22 5 5 3 6 6 64
7= Drapeau du Royaume-Uni Jonny Kane Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing 8 6 22 5 5 3 6 6 64
7= Drapeau du Royaume-Uni Danny Watts Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing 8 6 22 5 5 3 6 6 64
8= Drapeau de la Suisse Harold Primat Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 19 5 9 4 6 5 7 4 62.5
8= Drapeau de l'Italie Andrea Belicchi Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 19 5 9 4 6 5 7 4 62.5
9 Drapeau du Venezuela Enzo Potolicchio Drapeau des États-Unis Starworks Motorsport 3 29 6 9 7 8 9 8 53.5
10= Drapeau du Royaume-Uni Peter Dumbreck Drapeau du Royaume-Uni JRM 12 9 5 7 9 Ret 5 5 50.5
10= Drapeau de l'Australie David Brabham Drapeau du Royaume-Uni JRM 12 9 5 7 9 Ret 5 5 50.5
10= Drapeau de l'Inde Karun Chandhok Drapeau du Royaume-Uni JRM 12 9 5 7 9 Ret 5 5 50.5
11 Drapeau de l'Espagne Marc Gené Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 1 4 49
12 Drapeau du Royaume-Uni Ryan Dalziel Drapeau des États-Unis Starworks Motorsport 3 29 6 9 7 9 8 48.5
13 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Drapeau du Japon Toyota Racing Ret 2 1 44
14 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 17 4 3 42.5
15 Drapeau de la France Stéphane Sarrazin Drapeau des États-Unis Starworks Motorsport 3 29 9 7 8 9 8 37.5
Drapeau du Japon Toyota Racing Ret
16= Drapeau de l'Allemagne Pierre Kaffer Drapeau de l’Argentine Pecom Racing 6 20 7 11 8 6 11 10 34.5
16= Drapeau de l’Argentine Luís Pérez Companc Drapeau de l’Argentine Pecom Racing 6 20 7 11 8 6 11 10 34.5
17= Drapeau de la Thaïlande Tor Graves Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 9 7 11 8 12 20 8 7 26
17= Drapeau de l'Australie John Martin Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 9 7 11 8 12 20 8 7 26
18 Drapeau de la France Soheil Ayari Drapeau de l’Argentine Pecom Racing 6 20 7 11 21
19 Drapeau du Royaume-Uni Tom Kimber-Smith Drapeau des États-Unis Starworks Motorsport 6 8 21
20= Drapeau de la France Olivier Pla Drapeau de la France OAK Racing 4 13 Ret 13 10 11 10 9 18.5
20= Drapeau de la France Jacques Nicolet Drapeau de la France OAK Racing 4 13 Ret 13 10 11 10 9 18.5
21 Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 2 18
22 Drapeau du Brésil Lucas Di Grassi Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest 3 15
23 Drapeau de la France Nicolas Minassian Drapeau de la France Pescarolo Team 11 NC 14
Drapeau de l’Argentine Pecom Racing 8 6 11 10
24 Drapeau de la République populaire de Chine Congfu Cheng Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 4 12
25= Drapeau de la France Pierre Ragues Drapeau de la France Signatech-Nissan 25 8 10 14 10 EX 13 11.5
25= Drapeau de la France Nelson Panciatici Drapeau de la France Signatech-Nissan 25 8 10 14 10 EX 13 11.5
25= Drapeau de la Russie Roman Rusinov Drapeau de la France Signatech-Nissan 25 8 10 14 10 EX 13 11.5
26= Drapeau de l'Équateur Elton Julian Modèle:Country data GB Greaves Motorsport 7 12 10 17 11 12 14 15 11
26= Drapeau de l'Allemagne Christian Zugel Modèle:Country data GB Greaves Motorsport 7 12 10 17 11 12 14 15 11
27 Drapeau du Mexique Ricardo González Modèle:Country data GB Greaves Motorsport 7 12 10 17 12 14 15 10.5
28= Drapeau de la France Emmanuel Collard Drapeau de la France Pescarolo Team 5 Ret 10
28= Drapeau de la France Jean-Christophe Boullion Drapeau de la France Pescarolo Team 5 DNS 10
28= Drapeau de la France Julien Jousse Drapeau de la France Pescarolo Team 5 10
29 Drapeau du Royaume-Uni Robbie Kerr Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 9 7 9
30= Drapeau de la France Olivier Lombard Drapeau de la France Signatech-Nissan Ret 28 14 Ret Ret 7 15 11 8.5
30= Drapeau de la France Jordan Tresson Drapeau de la France Signatech-Nissan Ret 28 14 Ret Ret 7 15 11 8.5
31 Drapeau de la France Franck Mailleux Drapeau de la France Signatech-Nissan Ret 28 14 Ret Ret 7 15 11 8
32 Drapeau de la République tchèque Jan Charouz Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 11 8 12 7.5
Drapeau de l'Allemagne Lotus Ret
33= Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 18 Ret 17 19 17 14 19 16 7
33= Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 18 Ret 17 19 17 14 19 16 7
34 Drapeau de la France Matthieu Lahaye Drapeau de la France OAK Racing 4 13 Ret 13 10 11 10 9 6.5
35 Drapeau de la Suisse Mathias Beche Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 7 6
36 Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau de la France OAK Racing 8 12 14 5.5
37= Drapeau de l'Allemagne Marc Lieb Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 14 14 Ret 23 18 15 17 17 5.5
37= Drapeau de l'Autriche Richard Lietz Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 14 14 Ret 23 18 15 17 17 5.5
38= Drapeau de l'Italie Paolo Ruberti Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 15 19 Ret 21 20 17 23 20 5.5
38= Drapeau de l'Italie Gianluca Roda Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 15 19 Ret 21 20 17 23 20 5.5
38= Drapeau de l'Allemagne Christian Ried Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 15 19 Ret 21 20 17 23 20 5.5
39 Drapeau de la Belgique Bas Leinders Drapeau de la France OAK Racing 8 12 5
40= Drapeau de la France Jean-Philippe Belloc Drapeau de la France Larbre Compétition 16 Ret 21 25 21 22 24 23 5
40= Drapeau de la France Pascal Gibon Drapeau de la France Larbre Compétition 16 21 25 21 22 24 23 5
Pos. Pilote Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras - Pole position dans chaque catégorie

Notes
  • † — Pilotes classés, mais qui n’ont pas marqué des points car n’ayant pas effectué le temps minimum durant la course.

Championnat du monde d'endurance FIA — Constructeurs[modifier | modifier le code]

Audi remporte le Championnat du monde d'endurance FIA Constructeurs grâce à la R18

Le Championnat du monde d'endurance FIA Constructeurs est ouvert aux constructeurs LMP1 participant à toutes les manches du calendrier. Les points marqués sont ceux enregistrés pour le meilleur score de chaque constructeur à chaque manche. De plus, on compte seulement le score de 6 des 8 manches, dont celle du Mans et les 5 autres où le constructeur a fait ses meilleurs résultats. Audi sécurise le Championnat du monde d'endurance FIA Constructeurs lors des 6 Heures de Silverstone suite à ses 4 victoires consécutives.

Pos. Constructeur SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau de l'Allemagne Audi 1 1 1 1 2 1 2 2 173 (209)
2 Drapeau du Japon Toyota Ret 2 1 Ret 1 1 96

Coupe du monde des constructeurs[modifier | modifier le code]

Ferrari remporte la Coupe du monde des LMGTE constructeurs avec la Ferrari 458 Italia

La Coupe du monde des constructeurs LMGTE est ouverte à tous les constructeurs LMGTE. Pour cette coupe, les résultats des constructeurs LMGTE Pro et LMGTE Am sont combinés. Seulement les 2 meilleurs équipages du même constructeur pour chaque manche marquent des points. Ferrari a sécurisé son trophée lors des 6 Heures de Bahreïn, suite à 4 victoires consécutives.

Pos. Constructeur SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau de l'Italie Ferrari 1 2 1 1 1 1 2 2 338
6 3 2 2 3 3 3 5
2 Drapeau de l'Allemagne Porsche 2 1 8 3 2 2 1 1 233
3 5 Ret 5 4 4 6 4
3 Drapeau des États-Unis Chevrolet Corvette 4 6 3 6 5 7 4 3 143
5 Ret 6 EX EX 8 7 7

LMP1 Trophée[modifier | modifier le code]

Rebellion Racing remporte le Trophée Endurance FIA décerné aux Équipes LMP1 grâce à ses Lola B12/60s

Le LMP1 Trophée est ouvert pour toutes les Équipes LMP1 privées, excluant également les Équipes constructeurs. Seul le meilleur équipage de l’Équipe à chaque manche marque des points pour ce trophée. Ainsi, Rebellion Racing sécurise le LMP1 Trophée lors des 6 Heures de Fuji, en remportant 5 manches.

Pos. Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 4 1 1 1 1 2 1 1 205
2 Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing 2 3 4 2 2 1 3 3 148
3 Drapeau du Royaume-Uni JRM 3 4 2 4 4 Ret 2 2 123
4 Drapeau de la France OAK Racing 6 Ret Ret 5 4 30
5 Drapeau de la France Pescarolo Team 1 Ret 25

LMP2 Trophée[modifier | modifier le code]

Starworks Motorsport remporte le Trophée Endurance FIA décerné aux Équipes LMP2 grâce à ses HPD ARX-03b Honda

Starworks Motorsport gagne le LMP2 Trophée lors des 6 Heures de Fuji, en remportant 3 manches et obtenant 4 pole positions.

Pos. Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau des États-Unis Starworks Motorsport 1 8 1 2 1 3 2 2 177
2 Drapeau du Royaume-Uni ADR-Delta 5 1 4 1 5 6 1 1 154
3 Drapeau de l’Argentine PeCom Racing 3 6 2 3 2 1 4 4 141
4 Drapeau de la France OAK Racing 2 4 Ret 4 3 4 3 3 100
5 Drapeau du Royaume-Uni Greaves Motorsport 4 3 3 7 4 5 6 7 99
6 Drapeau de la France Signatech-Nissan Ret 7 5 Ret Ret 2 7 5 60
7 Drapeau des Émirats arabes unis Gulf Racing Middle East 7 2 Ret 5 7 Ret 5 Ret 44
8 Drapeau de l'Allemagne Lotus 6 Ret Ret 6 6 Ret Ret 6 32

LMGTE Pro Trophée[modifier | modifier le code]

AF Corse remporte le Trophée Endurance FIA décerné aux Équipes LMGTE Pro grâce à ses Ferrari 458 Italias

Le LMGTE Pro Trophée est remporté par AF Corse, qui a sécurisé son trophée lors des 6 Heures de Bahreïn, les Ferraris ayant fini toutes les manches à la première ou seconde place.

Pos. Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau de l'Italie AF Corse 1 2 1 1 1 1 2 3 201
2 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 3 Ret 3 2 2 2 3 1 142
3 Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 2 1 Ret 3 3 3 1 2 133
4 Drapeau de la France Luxury Racing Ret 3 2 53

LMGTE Am Trophée[modifier | modifier le code]

Larbre Compétition remporte le Trophée Endurance FIA décerné aux Équipes LMGTE Am grâce à ses Chevrolet Corvettes

Larbre Compétition remporte le LMGTE Am Trophée lors des 6 Heures de Shanghai en gagnant 3 manches avec ses 2 Chevrolet Corvettes.

Pos. Équipe SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
SÃO
Drapeau du Brésil
BHR
Drapeau de Bahreïn
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
Total
points
1 Drapeau de la France Larbre Compétition 2 2 1 4 2 4 1 1 179
2 Drapeau de l'Allemagne Team Felbermayr-Proton 1 1 Ret 2 1 1 3 2 153
3 Drapeau des États-Unis Krohn Racing 5 5 2 3 Ret 3 2 3 119
4 Drapeau de l'Italie AF Corse-Waltrip 4 DNS 4 1 3 2 4 108
5 Drapeau du Royaume-Uni JWA-Avila 6 4 5 5 4 6 5 6 88
6 Drapeau de la France Luxury Racing DNS 3 Ret 18

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Calendrier 2012 sur le site de l'ACO
  2. (en) Strakka at full speed towards WEC opener in Sebring sur www.strakkaracing.com
  3. (en) New year, new project - JRM Racing graduate to LMP1 sur www.jrm-group.com
  4. Morgan Motor Company et OAK Racing s’allient en Endurance sur www.oak-racing.com
  5. Peugeot arrête son programme d'endurance pour assurer le succès de ses nombreux lancements 2012 sur www.peugeot-sport.com
  6. « Audi tests LMP1 sports car for 2012 », Audi, Volkswagen Group,‎ 17 décembre 2011 (lire en ligne)
  7. John Dagys, « LE MANS: Audi, Pescarolo to start WEC with 2011 cars », speedtv.com, Speed Channel,‎ 11 février 2012 (consulté le 13 février 2012)
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m « 2012 FIA World Endurance Championship – 12 Hours Of Sebring Provisional Entry List » [PDF], LeMans.org, Automobile Club de l'Ouest (consulté le 22 février 2012)
  9. Gary Watkins, « Loic Duval joins Audi's Le Mans line-up », Autosport, Haymarket Publications,‎ 29 février 2012 (lire en ligne)
  10. a, b, c et d « Wurz among Toyota Le Mans line-up », Yahoo! Eurosport, Groupe TF1,‎ 8 janvier 2012 (lire en ligne)
  11. a et b « Mulsanne's Corner News January/February 2012: 1.24.12 », Mulsanne's Corner, Michael J. Fuller,‎ 24 janvier 2012 (lire en ligne)
  12. a, b, c, d, e, f et g « REBELLION Racing Confirms FIA WEC Entry », Planetlemans.com, Planetlemans,‎ 21 janvier 2012 (lire en ligne)
  13. « FORMER F1 DRIVER NICK HEIDFELD JOINS REBELLION RACING. », rebellion-racing.com, Rebellion Racing,‎ 1 février 2012 (lire en ligne)
  14. « Rebellion Racing sign Bleekemolen for Sebring and Le Mans », Planetlemans.com, Planetlemans,‎ 31 janvier 2012 (lire en ligne)
  15. Laurent Mercier, « Dominik Kraihamer rejoint la OAK-Pescarolo LMP1. », endurance-info.com, Endurance-Info,‎ 23 janvier 2012 (consulté le 3 février 2012)
  16. a, b et c « OAK Racing unveil World Endurance Championship driver line-ups », oak-racing.com, OAK Racing,‎ 28 février 2012 (consulté le 28 février 2012)
  17. Laurent Mercier, « 12H Sebring : Un dernier baroud d'honneur pour la Pescarolo 01. », endurance-info.com, Endurance-Info,‎ 9 février 2012 (consulté le 10 février 2012)
  18. a, b et c « Pescarolo Team 2012: un programme ambitieux! », Pescarolo Sport, MHP,‎ 2 février 2012 (lire en ligne)
  19. a, b, c et d « Strakka aims for Privateer World Cup in 2012 », strakkaracing.com, Strakka Racing,‎ 26 octobre 2011 (lire en ligne)
  20. Gary Watkins, « JRM Racing graduates to LMP1 for new World Endurance Championship », Autosport, Haymarket Group,‎ 5 janvier 2012 (lire en ligne)
  21. a, b et c Pablo Elizalde, « Karun Chandhok joins JRM Racing for World Endurance Championship in 2012 », Autosport, Haymarket Group,‎ 12 janvier 2012 (lire en ligne)
  22. a, b, c et d Jamie O'Leary, « Franck Mailleux stays with Signatech-Nissan squad for World Endurance Championship », Autosport, Haymarket Publications,‎ 13 février 2012 (lire en ligne) :

    « Having shared the car with Lucas Ordonez and Soheil Ayari in 2011, Mailleux will have two new co-drivers this year; Olivier Lombard, who took an LMP2 class win with the rival Greaves squad at last year's Le Mans 24 Hours, and Jordan Tresson, who moves up from the Blancpain Endurance Series. »

  23. « Morgan Motor Company and OAK Racing join forces in endurance racing », OAK Racing,‎ 16 janvier 2012 (consulté le 1 février 2012)
  24. a, b, c, d et e « John Martin to make sportscar debut in WEC », Speedcafe.com, Speedcafe,‎ 17 janvier 2012 (lire en ligne)
  25. a, b, c et d « Gulf Racing announces two-car Lola LMP2 WEC effort », Racer, Haymarket Publications,‎ 2 novembre 2011 (lire en ligne)
  26. « Maxime Jousse en LMP2 chez Gulf », AUTOhebdo, Groupe Hommell,‎ 23 février 2012 (lire en ligne)
  27. John Dagys, « LE MANS: New Lola LMP2s Hit Track », SpeedTV.com, Speed Channel,‎ 1 mars 2012 (consulté le 1 mars 2012)
  28. a et b Gary Watkins, « Lotus to badge Kodewa's LMP2 World Endurance Championship programme », Autosport.com, Haymarket Publications,‎ 31 janvier 2012 (lire en ligne)
  29. Jamie O'Leary, « Thomas Holzer to drive Lotus-backed LMP2 Kodewa Lola in World Endurance Championship », Autosport, Haymarket Publications,‎ 24 février 2012 (lire en ligne) :

    « His co-drivers in the championship - which features the Le Mans 24 Hours - will be veteran Mirco Schultis, who took last year's LMPC title in the Le Mans Series, and Italian GT racer Luca Moro. »

  30. a, b, c et d Claude Foubert, « Equipage confirmé pour Greaves Motorsport en WEC », Endurance-Info, Infomaniak Network SA,‎ 6 janvier 2012 (lire en ligne)
  31. a, b et c John Dagys, « LE MANS: Starworks Embarks On WEC Effort », SpeedTV.com, Speed Channel,‎ 2 février 2012 (consulté le 2 février 2012)
  32. « Stephane Sarrazin gets Starworks World Endurance Championship LMP2 seat », Autosport, Haymarket Publications,‎ 13 février 2012 (lire en ligne)
  33. « AF Corse's Pecom Racing announces World Endurance Championship LMP2 programme », Autosport, Haymarket Publications,‎ 19 décembre 2011 (lire en ligne)
  34. a, b, c et d Laurent Mercier, « Pecom Racing prêt à relever le défi mondial », Endurance-Info, Infomaniak Network SA,‎ 19 décembre 2011 (lire en ligne)
  35. a, b, c, d, e, f, g et h John Dagys, « AF Corse, Felbermayr-Proton Confirm WEC Entries », SpeedTV.com, Speed,‎ 23 janvier 2012 (lire en ligne)
  36. a et b Laurent Mercier, « Jean-Karl Vernay et Jaime Melo rejoignent Luxury Racing », endurance-info.com, Endurance-Info,‎ 28 février 2012 (consulté le 28 février 2012)
  37. a, b, c, d, e et f (de) « Felbermayr-Proton nimmt mit 2 Porsche 911 GT3 RSR an der FIA-WEC teil! », proton-competition.com, Proton Competition,‎ 21 janvier 2012 (lire en ligne)
  38. a, b et c Laurent Mercier, « Felbermayr-Proton finalise ses équipages. », endurance-info.com, Endurance-Info,‎ 9 février 2012 (consulté le 9 février 2012)
  39. a, b, c, d, e et f Laurent Mercier, « Le trio Belloc/Gibon/Bourret a découvert sa Corvette C6.R. », endurance-info.com, Endurance-Info,‎ 12 janvier 2012 (consulté le 1 février 2012)
  40. a, b, c, d, e et f (en) « Krohn Racing confirms 2012 WEC entry », Racer, Haymarket Publications,‎ 12 janvier 2012 (lire en ligne)
  41. (en) « Some news travel fast… », luxury-racing.com, Luxury Racing,‎ 24 février 2012 (lire en ligne)
  42. La première place de la catégorie a été remportée par Jota avec Sam Hancock et Simon Dolan mais cette écurie n'est pas inscrite au championnat
  43. La première place de la catégorie a été remportée par IMSA Performance Matmut avec Nicolas Armindo, Raymond Narac et Anthony Pons mais cette écurie n'est pas inscrite au championnat

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]