Championnat de Tunisie de football D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ligue 2 tunisienne

alt=Description de l'image Logo federation tunisienne de football.svg.
Généralités
Création 1921
Organisateur(s) LTFA (1921-1956)
LTF (1956-1994)
LNFP (1994- )
Catégorie Division 2
Lieu Drapeau de la Tunisie Tunisie
Participants 20
Statut des participants Professionnels
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Association sportive de Djerba
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Championnat de Tunisie de football D2 2014-2015

Le championnat de Tunisie de football de deuxième division (Ligue II) regroupe quatorze équipes tunisiennes. Ce nombre est porté exceptionnellement à seize en 2011-2012, alors que la saison 2012-2013 marque le retour à la formule à deux poules de dix clubs chacune avec play-off et play-out.

Promotion et relégation[modifier | modifier le code]

Les deux premiers clubs sont automatiquement promus en Ligue I. Les deux derniers sont relégués en Ligue III.

Droits TV[modifier | modifier le code]

Le lot de diffusion de la Ligue II jusqu'à la fin de saison 2009-2010 a été attribué à Hannibal TV pour la somme de 150 000 dinars[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

  • 1964-65 : Mohamed Sahnoun (SSS ; 26)
  • 1965-66 : Mohamed Sahnoun (SSS ; 27)
  • 1966-67 : Joel Ngando (US maghrébine ; 13)
  • 1967-68 : Mohamed Sahnoun (SSS ; 17)
  • 1968-69 : Hassen Refai et Giovanni Di Marco (UST ; 9)
  • 1969-70 : Ahmed Abbassi (FCD ; 12)
  • 1970-71 : Mohamed Sahnoun (SSS ; 20)
  • 1971-72 : Habib Mejri (CSHL ; 15)
  • 1972-73 : Amor Goundi (CSC ; 16)
  • 1973-74 : Mouldi Neffati (SAMB ; 14)
  • 1974-75 : Moncef Ouada (JSK ; 17)
  • 1975-76 : Salah Doukhlou (ASD ; 20)
  • 1976-77 : Salah Doukhlou (ASD ; 14)
  • 1977-78 : Mokhtar Ayari (JS ; 13)
  • 1978-79 : Salah Doukhlou (ASD ; 12)
  • 1979-80 : Fethi Ouasti (OB ; 15) et Lotfi Sanhaji (SSS ; 15)
  • 1980-81 : Houcine Néji (CS Redeyef ; 10), Mohamed Ben Frej (EMM ; 10), Jalel Zaâfouri (AMS ; 10) et Kamel Ben Brahim (OK ; 10)
  • 1981-82 : Raouf Abbes (LPST ; 14)
  • 1982-83 : Mohsen Hmida (SCM ; 14)
  • 1983-84 : Houcine Néji (CS Redeyef ; 12)
  • 1984-85 : Mohamed Ali Tabbassi (ASK ; 16)
  • 1985-86 : Mohieddine Habita (COT ; 11)
  • 1986-87 : Ali Jaballah (ESZ ; 18)
  • 1987-88 : Ezzedine Haj Sassi (OCK ; 13)
  • 1988-89 : Chedly Nefzi (CSC ; 13)
  • 1989-90 : Hachem Tej (SS ; 13)
  • 1990-91 : Hachem Tej (SS ; 13) et Hamadi Guesmi (SSS ; 13)
  • 1991-92 : Mohamed Ayadi (SRS ; 15)
  • 1992-93 : Sofian Koroghli (SAMB ; 13)
  • 1993-94 : Adel Berriche (ASG ; 13)
  • 1994-95 : Faouzi Khemila (EGSG ; 13)
  • 1995-96 : Abdallah Tazi (JS Rogba ; 17)
  • 1996-97 : Richard Manga (CSHL ; 15) et Karim Raouahi (ASA ; 15)
  • 1997-98 : Taoufik Hammami (EAM ; 15)
  • 1998-99 : Bassem Garmani (KS ; 15)
  • 1999-00 : Faouzi Khemila (ASD ; 13) et Tarek Ziadi (ESBK ; 13)
  • 2000-01 : Mohamed Tarhouni (COM ; 12)
  • 2001-02 : Zoubeir Essefi (ASD ; 12)
  • 2002-03 : Alaa Krir (ASG ; 11)
  • 2003-04 : Faouzi Khemila (EGSG ; 9)
  • 2004-05 : Karim Hosni (SG ; 12) et Yacoba Cissé (ASD ; 12)
  • 2005-06 : Paul Digba (OB ; 10), Zied Laâroussi (ESHS ; 10) et Jelloul Naïmi (ESHS ; 10)
  • 2006-07 : Ahmed Najjar (CSK ; 12)
  • 2007-08 : Mohamed Mraihi (ASK ; 13) et Sabri Lounis (JSK ; 13)
  • 2008-09 : Claude Gondo (JSK ; 15)
  • 2009-10 : Bassem Mannaï (CSMS ; 10)
  • 2010-11 : Claude Gondo (SG ; 12)
  • 2011-12 : Hatem Ayet Lachgar (COT ; 12)
  • 2012-13 : Slim Mezlini (ESM ; 15)
  • 2013-14 : Hédi Bourkhis (ASD ; 14)[11]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Échos de la FTF - Droits TV : La L1 pour Tunis 7 et la L2 pour Hannibal TV », Tunis Afrique Presse, 20 août 2008
  2. a et b Vainqueur des barrages à trois clubs
  3. L'Olympique du Kef gagne les barrages sans être champion de sa poule. En effet, les barrages réunissent le champion de la poule nord, le Club athlétique du Gaz, son dauphin, l'Olympique du Kef, et les deux autres champions de poules. L'Olympique du Kef et le Stade gabésien terminent aux deux premières places et accèdent en division nationale.
  4. Vainqueur des barrages d'accession
  5. Vainqueur des barrages contre le champion de la poule nord
  6. Paradoxalement, le champion de la poule sud et son dauphin, l'Union sportive monastirienne, gagnent les barrages aux dépens des deux équipes du nord.
  7. Après avoir perdu à Métlaoui par 0-6, El Ahly gagne par le même score à Mateur et remporte le match d'appui à Sousse par 3-0.
  8. Ce dernier, classé troisième aux barrages, reste en seconde division.
  9. Le Stade nabeulien, classé troisième aux barrages, reste en seconde division.
  10. Accession des trois clubs
  11. Alaa Hamoudi, « Play-off de la ligue professionnelle 2 », Attounissia, 2 juin 2014, p. 25