Championnat de France de hockey sur glace 2007-2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2007-2008

Ligue Magnus
Vainqueur Dragons de Rouen
Nombre d'équipes 14
Nombre de matchs 26
Équipe reléguée
(Division 1)
Drakkars de Caen

La saison 2007 - 08 est la 87e saison du championnat de hockey sur glace de France.

Ligue Magnus[modifier | modifier le code]

Équipes engagées[modifier | modifier le code]

Elles sont au nombre de quatorze :

Grenoble, champion en titre et Rouen, place forte du hockey français sortant d'une saison décevante, partent favoris.

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

  • Phase 1 : les équipes se rencontrent en simple aller-retour. Un classement de 1 à 14 est établi.
  • Séries éliminatoires (play-offs) : les équipes classées de 1 à 4 sont qualifiées directement pour les quarts de finale. Les équipes classées de 5 à 12 disputent les huitièmes de finale selon le principe suivant : 5-12, 6-11, 7-10 et 8-9. Les équipes se rencontrent au meilleur des trois matchs pour les huitièmes puis en cinq matchs pour la suite de la compétition.
  • Poule de maintien : les équipes classées 13e et 14e se rencontrent au meilleur des cinq matchs. L’équipe perdante est rétrogradée en Division 1 et est remplacée par le champion de la Division 1.

Résultats[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Disputée du 11/09/2007 au 26/02/2008[1].

Matchs[modifier | modifier le code]
Domicile / Extérieur Amiens Angers Briançon Caen Chamonix Dijon Épinal Grenoble Mont-Blanc Morzine Rouen Strasbourg Tours Villard
Gothiques d'Amiens 4-6 5-4 3-1 5-3 3-1 6-3 3-4 tab 3-5 2-0 2-7 2-1 3-2 4-3
Ducs d'Angers 6-2 4-5 tab 9-3 6-2 5-3 4-2 4-2 3-1 3-4 tab 7-5 8-1 3-2 8-1
Diables rouges de Briançon 5-2 2-5 8-1 6-4 6-1 7-1 3-4 tab 7-2 4-3 2-1 ap 4-2 2-1 6-2
Drakkars de Caen 1-2 tab 1-8 2-7 1-7 2-0 4-6 2-7 2- 5 1-3 2-7 1-4 2-6 2-3 ap
Chamois de Chamonix 2-1 ap 3-5 1-4 1-4 1-3 3-2 9-4 3-4 ap 3-6 2-5 2-3 1-3 3-6
Ducs de Dijon 5-3 4-3 1-5 6-2 4-3 tab 5-2 2-5 3-2 3-7 2-7 5-4 7-3 1-4
Dauphins d'Épinal 5-1 9-5 4-3 ap 7-3 6-2 3-4 1-4 6-1 2-5 1-5 4-3 3-4 4-1
Brûleurs de Loups de Grenoble 3-2 ap 2-1 3-2 9-2 10-0 3-2 5-2 10-1 5-2 2-6 4-2 5-3 8-2
Avalanche Mont-Blanc 2-3 ap 2-5 2-3 4-1 2-5 2-3 3-4 ap 4-0 1-7 3-8 4-3 0-5 0-2
Pingouins de Morzine 5-2 4-3 3-6 5-4 2-3 4-3 7-2 4-3 ap 1-2 2-7 2-3 6-3 4-3 ap
Dragons de Rouen 7-5 5-2 3-5 4-1 11-1 8-3 7-3 1-4 6-2 5-1 9-3 8-1 9-3
Étoile noire de Strasbourg 3-2 2-8 2-5 4-1 3-1 2-4 2-3 tab 3-5 3-2 ap 3-4 2-8 2-3 4-1
Diables noirs de Tours 0-4 0-2 1-4 2-0 8-3 5-2 6-5 ap 6-3 4-3 tab 3-2 ap 6-7 5-1 6-3
Ours de Villard-de-Lans 5-6 2-5 2-4 8-4 5-4 3-2 ap 0-1 3-4 tab 2-3 ap 2-4 3-5 3-2 ap 3-2


Victoire à domicile Victoire à l'extérieur a.p. : Après prolongation tab : aux tirs aux buts
Classement[modifier | modifier le code]

Nota : PJ : parties jouées, V. : victoires, Vp. : victoires en prolongation, N. : matchs nuls, Pp. : défaites en prolongation, P. : défaites, Pts : points, Bp : buts pour, Bc : buts contre, Diff : différence de buts.

Équipe PJ V. Vp. N. Pp. P. Pts Bp Bc Diff
1er Dragons de Rouen 26 22 0 0 1 3 45 161 70 91
2e Diables Rouges de Briançon 26 19 2 0 2 3 44 119 62 57
3e Brûleurs de Loups de Grenoble 26 16 4 0 1 5 41 118 72 46
4e Ducs d'Angers 26 19 0 0 2 5 40 128 73 55
5e Pingouins de Morzine 26 13 3 0 1 9 33 97 81 16
6e Gothiques d'Amiens 26 11 2 0 3 10 29 80 89 -9
7e Diables Noirs de Tours 26 11 3 0 0 12 28 91 84 7
8e Ducs de Dijon 26 11 1 0 1 13 25 79 98 -19
9e Dauphins d'Épinal 26 9 3 0 1 13 25 91 100 -9
10e Ours de Villard-de-Lans 26 6 3 0 3 14 21 75 105 -30
11e Avalanche Mont-Blanc 26 6 2 0 4 14 20 62 102 -40
12e Étoile noire de Strasbourg 26 7 1 0 2 16 18 67 100 -33
13e Chamois de Chamonix 26 5 1 0 2 18 14 72 119 -47
14e Drakkars de Caen 26 2 0 0 2 22 6 50 135 -85

Si retrouver Grenoble, Rouen et Briançon dans le groupe de tête, ne surprend pas, la surprise de la saison est le club d'Angers, qui après sa victoire en Coupe de France, semble avoir acquis un nouveau statut. Ensuite, on trouve un groupe d'outsiders, que sont Morzine, Amiens et Tours. Les autres équipes se tiennent dans un mouchoir, à part Chamonix et surtout Caen, qui prend l'eau en n'accrochant que 2 victoires et qui semble promis à la relégation.

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

disputées du 01/03/2008 au 05/04/2008[2].

Tableau[modifier | modifier le code]
   Tour préliminaire   Quarts de finale   Demi-finales   Finale 
                                     
8  Dauphins d'Épinal 0  
9  Ducs de Dijon 2  
  1  Dragons de Rouen 3  
    9  Ducs de Dijon 0  
      
        
  1  Dragons de Rouen 3  
  4  Ducs d'Angers 0  
5  Pingouins de Morzine 2  
12  Étoile noire de Strasbourg 0  
  4  Ducs d'Angers 3
    5  Pingouins de Morzine 2  
      
        
  1  Dragons de Rouen 3
  2  Diables rouges de Briançon 0
7  Diables noirs de Tours 2  
10  Ours de Villard-de-Lans 0  
  2  Diables rouges de Briançon 3
    7  Diables noirs de Tours 0  
      
        
  2  Diables rouges de Briançon 3  
  3  Brûleurs de Loups de Grenoble 0    
6  Gothiques d'Amiens 1  
11  Avalanche Mont-Blanc 2  
  3  Brûleurs de Loups de Grenoble 3       
    11  Avalanche Mont-Blanc 0         
      
Matchs[modifier | modifier le code]
Tour préliminaire[modifier | modifier le code]

Lors du premier tour, la surprise vient des Gothiques d'Amiens qui sont éliminés par le Mont-Blanc. Les autres favoris (Tours et Morzine) se qualifient en 2 matchs, mais la résistance est souvent farouche, les 2 clubs devant passer en prolongation voire en fusillade. Le duel Épinal et Dijon, très proche sur le papier, voit la victoire de Dijon.

Épinal vs Dijon
samedi 1er mars 2008 Dauphins d'Épinal 4-5
(1-2, 2-3, 1-0)

Ducs de Dijon Patinoire de Poissompré, Épinal
1 234 spectateurs


mardi 4 mars 2008 Ducs de Dijon 4-2
(1-1, 0-0, 3-1)

Dauphins d'Épinal Patinoire municipale Trimolet, Dijon
754 spectateurs


samedi 1er mars 2008 Étoile noire de Strasbourg 4-5 a.p.
(2-3, 2-0, 0-1, 0-1)

Pingouins de Morzine Patinoire de l'Iceberg, Strasbourg


mardi 4 mars 2008 Pingouins de Morzine 4-2
(2-0,1-1,1-1)

Étoile noire de Strasbourg
1 100 spectateurs


samedi 1er mars 2008 Ours de Villard-de-Lans 1-2 t.a.b.
(0-0, 0-0, 1-1, 0-0, 0-1)

Diables noirs de Tours Patinoire André Ravix, Villard-de-Lans
790 spectateurs


mardi 4 mars 2008 Diables noirs de Tours 3-2
(1-1, 1-0, 1-1)

Ours de Villard-de-Lans Patinoire municipale, Tours
1 900 spectateurs


samedi 1er mars 2008 Avalanche Mont-Blanc 4-0
(2-0, 1-0, 1-0)

Gothiques d'Amiens Patinoire de Saint-Gervais
895 spectateurs


mardi 4 mars 2008 Gothiques d'Amiens 8-3
(2-3, 3-0, 3-0)

Avalanche Mont-Blanc
2 200 spectateurs


mercredi 5 mars 2008 Gothiques d'Amiens 2-3
(1-0, 1-1, 0-2)

Avalanche Mont-Blanc
2 000 spectateurs


Quarts-de-finale[modifier | modifier le code]

Si Rouen, Grenoble et Briançon s'imposent relativement facilement en 3 manches, Morzine, vice-champion en titre, donne du fil à retordre à Angers lors d'une série qui atteint les 5 matchs. La logique sportive est cependant respectée, c'est le favori Angers qui s'impose.

Rouen vs Dijon
samedi 8 mars 2008 Dragons de Rouen 11-3
(2-0, 7-2, 2-1)

Ducs de Dijon Île Lacroix, Rouen


dimanche 9 mars 2008 Dragons de Rouen 7-1
(6-1, 0-0, 1-0)

Ducs de Dijon Île Lacroix, Rouen
2 200 spectateurs


mardi 11 mars 2008 Ducs de Dijon 2-5
(0-2, 0-2, 2-1)

Dragons de Rouen Patinoire municipale Trimolet, Dijon
956 spectateurs


Angers vs Morzine-Avoriaz
vendredi 7 mars 2008 Ducs d'Angers 2-6
(0-2, 1-3, 1-1)

Pingouins de Morzine Patinoire du Haras, Angers


samedi 8 mars 2008 Ducs d'Angers 4-3 TF
(1-0, 2-1, 0-2, 1-0)

Pingouins de Morzine Patinoire du Haras, Angers


mardi 11 mars 2008 Pingouins de Morzine 3-2 TF
(0-1, 0-0, 2-1, 1-0)

Ducs d'Angers Patinoire de Morzine


mercredi 12 mars 2008 Pingouins de Morzine 1-4
(0-1, 1-1, 0-2)

Ducs d'Angers Patinoire de Morzine
1 273 spectateurs


samedi 15 mars 2008 Ducs d'Angers 4-1
(3-0, 1-1, 0-0)

Pingouins de Morzine Patinoire du Haras, Angers
1 097 spectateurs


Briançon vs Tours
vendredi 7 mars 2008 Diables Rouges de Briançon 9-4
(1-0, 7-1, 1-3)

Diables Noirs de Tours Patinoire René Froger, Briançon
1 964 spectateurs


samedi 8 mars 2008 Diables Rouges de Briançon 6-1
(3-1, 1-0, 2-0)

Diables Noirs de Tours Patinoire René Froger, Briançon
2 100 spectateurs


mardi 11 mars 2008 Diables Noirs de Tours 1-3
(0-0, 0-2, 1-1)

Diables Rouges de Briançon Patinoire Municipale, Tours
1 800 spectateurs


Grenoble vs Mont-Blanc
vendredi 7 mars 2008 Brûleurs de Loups de Grenoble 3-2 a.p.
(2-2, 0-0, 0-0, 1-0)

Avalanche Mont-Blanc Patinoire Pôle Sud, Grenoble
3 500 spectateurs


samedi 8 mars 2008 Brûleurs de Loups de Grenoble 2-1
(2-0, 0-1, 0-0)

Avalanche Mont-Blanc Patinoire Pôle Sud, Grenoble
3 500 spectateurs


mardi 11 mars 2008 Avalanche Mont-Blanc 1-4
(1-1, 0-1, 0-2)

Brûleurs de Loups de Grenoble Patinoire de Saint-Gervais
1 142 spectateurs


Demi-finales[modifier | modifier le code]

Cette série voit la victoire en 3 manches simples de Rouen et Briançon. Toutefois, si Angers ne fait pas le poids face à Rouen (5-2, 9-1, 6-1), Grenoble est éliminé après 3 matchs serrés, dont 2 qui se finissent aux tirs aux buts (5-4, 2-1, 3-2).

Briançon vs Grenoble
mardi 18 mars 2008 Diables rouges de Briançon 5-4
(1-3, 1-1, 3-0)

Brûleurs de Loups de Grenoble Patinoire René Froger, Briançon
2 000 spectateurs


mercredi 19 mars 2008 Diables rouges de Briançon 2-1 TF
(1-1, 0-0, 0-0, 1-0)

Brûleurs de Loups de Grenoble Patinoire René Froger, Briançon
2 056 spectateurs


vendredi 21 mars 2008 Brûleurs de Loups de Grenoble 2-3 TF
(1-1, 1-0, 0-1, 0-0)

Diables Rouges de Briançon Patinoire Pôle Sud, Grenoble
3 500 spectateurs


Rouen vs Angers
mardi 18 mars 2008 Dragons de Rouen 5-2
(2-1, 2-1, 1-0)

Ducs d'Angers Île Lacroix, Rouen
2 500 spectateurs


mercredi 19 mars 2008 Dragons de Rouen 9-1
(6-0, 2-1, 1-0)

Ducs d'Angers Île Lacroix, Rouen
2 663 spectateurs


vendredi 21 mars 2008 Ducs d'Angers 1-6
(0-4, 1-1, 0-1)

Dragons de Rouen Patinoire du Haras, Angers


Finale[modifier | modifier le code]

Rouen, meilleure équipe de la saison régulière ne permet pas à Briançon d'entretenir le suspense et remporte le titre de champion de la ligue Magnus après 3 victoires lors des 3 premiers matchs de la finale.

vendredi 28 mars 2008 Dragons de Rouen 7-3
(1-1, 4-2, 2-0)

Diables rouges de Briançon Île Lacroix, Rouen
2 663 spectateurs


samedi 29 mars 2008 Dragons de Rouen 4-2
(1-1, 2-1, 1-0)

Diables rouges de Briançon Île Lacroix, Rouen
2 663 spectateurs


mardi 1er avril 2008 Diables rouges de Briançon 4-6
(1-1, 2-3, 1-2)

Dragons de Rouen Patinoire René Froger, Briançon
1 800 spectateurs


Poule de maintien[modifier | modifier le code]

Au bout du suspense et des 5 matchs, Chamonix assure son maintien et condamne Caen à la descente en D1[3].

vendredi 29 février 2008 Chamois de Chamonix 4-5
(1-2, 0-3, 3-0)

Drakkars de Caen Patinoire Richard Bozon, Chamonix
978 spectateurs


samedi 1er mars 2008 Chamois de Chamonix 7-6 p
(0-3, 5-1, 1-2, 1-0)

Drakkars de Caen Patinoire Richard Bozon, Chamonix
669 spectateurs


vendredi 7 mars 2008 Drakkars de Caen 4-5 t.a.b.
(1-1, 3-1, 0-2, 0-0, 0-1)

Chamois de Chamonix Patinoire de Caen la mer, Caen
950 spectateurs


samedi 8 mars 2008 Drakkars de Caen 5-3
(3-0, 0-0, 2-3)

Chamois de Chamonix Patinoire de Caen la mer, Caen
955 spectateurs


vendredi 14 mars 2008 Chamois de Chamonix 6-2
(1-1, 2-1, 3-0)

Drakkars de Caen Patinoire Richard Bozon, Chamonix
1 812 spectateurs


Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Récompenses[4]

Division 1[modifier | modifier le code]

La saison 2007-2008 est la 36e saison du championnat de France de hockey sur glace première division, antichambre de la Ligue Magnus.

Contexte[modifier | modifier le code]

La mise en place du calendrier 2007-08 a été complexe, de nombreux problèmes budgétaires ayant provoqué des rétrogradations dans les divisions inférieures. Ainsi :

Règlement[modifier | modifier le code]

Désormais, par rapport aux saisons précédentes, ce championnat ne comporte plus les « Poule Nord » et « Poule Sud », s'harmonisant ainsi avec le schéma de la Ligue Magnus. Dans une poule unique de 14 équipes qui se rencontrent en match aller-retour (formule championnat), les quatre premières équipes se qualifient pour des demi-finales croisées et le vainqueur de la finale est déclaré champion de France de Division 1 et accède à la ligue Magnus. L'équipe classée quatorzième descend en Division 2. Les matchs des demi-finales et finales se déroulent en aller-retour simple, le vainqueur étant déclaré au vu de la différence de buts. En cas d'égalité, les équipes s'affrontent dans une prolongation et si nécessaire dans une épreuve de tirs au but.

Clubs engagés[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Class. Équipe J G N P Pts Bp Bc
1er Gap 26 24 1 1 49 142 60
2e Neuilly-sur-Marne 26 22 0 4 44 182 98
3e Montpellier 26 17 3 6 37 122 69
4e Bordeaux 26 14 4 8 32 129 93
5e Avignon 26 14 2 10 30 96 88
6e Courbevoie 26 13 0 13 26 108 109
7e Amneville 26 12 2 12 26 98 110
8e Valence 26 10 4 12 24 92 97
9e Annecy 26 10 3 13 23 93 119
10e Cergy 26 10 2 14 22 101 129
11e Garges 26 9 2 15 20 127 146
12e Viry 26 7 0 19 14 85 105
13e Reims 26 5 4 17 13 71 123
14e Le Vésinet 26 1 1 24 3 68 168

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Nom Position Équipe PJ Buts Aides Points Pun.
Martin Gascon A 10 Neuilly-sur-Marne 24 29 50 79 93
Garrett Larson A 12 Neuilly-sur-Marne 25 37 35 72 63
Ales Skokan A 10 Garges 25 32 34 66 44
Jiri Rambousek A 55 Gap 26 33 25 58 10
Romain Moussier A 6 Gap 26 14 35 49 44
Jean Charles Charrette A 18 Gap 23 14 27 41 42
William Mouly A 21 Amneville 24 28 11 39 142
Francis Ballet D 23 Neuilly-sur-Marne 24 16 22 38 101
Peter Tomasek D 21 Garges 26 12 26 38 60
Damien Ilczyszyn A 6 Garges 23 10 28 38 30

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Demi-finales Finale
       
 1 Gap   
 4 Bordeaux     
 2 Neuilly-sur-Marne  8 (4;4)
 
   1 Gap  7 (2;5)
 2 Neuilly-sur-Marne   
 3 Montpellier     

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Division 2[modifier | modifier le code]

Les vingt équipes sont réparties en 2 poules géographiques Ouest et Est. Elles se rencontrent toutes en match aller-retour (formule championnat) pour une phase de qualification. Une victoire rapporte deux points, un match nul un point et une défaite zéro point. Il n'y a pas de prolongation. À l'issue de ce championnat, un classement est établi dans chaque poule : les équipes classées aux huit premières places de chacune sont qualifiées pour les séries éliminatoires (playoff).Le vainqueur de la finale est déclaré Champion de France de Division 2 et accède à la Division 1.

Les équipes classées aux deux dernières places de chaque poule jouent une poule de maintien à quatre équipes en match aller-retour sous la formule championnat. Les deux dernières équipes du classement final sont reléguées en Division 3.

Équipes[modifier | modifier le code]

Poule Ouest[modifier | modifier le code]

Poule Est[modifier | modifier le code]

Classement de la première phase[modifier | modifier le code]

Poule Ouest[modifier | modifier le code]

Brest termine premier de la poule avec un point d'avance sur La Roche sur Yon. Meudon et Boulogne joueront leur place en division 2 dans la poule de maintien[5].

Place Équipe J V N D Pts Bp Bc Diff
1 Brest 18 15 2 1 32 166 47 +119
2 18 15 1 2 31 127 48 +79
3 Cholet 18 13 1 4 27 125 59 +66
4 Toulouse 18 11 2 5 24 79 63 +16
5 Nantes 18 9 3 6 21 93 63 +30
6 Font-Romeu 18 7 1 10 15 95 112 -17
7 Caen 18 4 3 11 11 65 124 -59
8 Cherbourg 18 4 1 13 9 77 133 -56
9 Meudon 18 3 0 15 6 53 145 -92
10 Boulogne 18 2 0 16 4 51 137 -86

Poule Est[modifier | modifier le code]

Lyon domine sa poule en ne perdant qu'un seul match : le premier de la saison contre son futur dauphin Nice. Champigny et Wasquehal, avec une seule victoire chacune joueront leur place en division 2 dans la poule de maintien[6].

Place Équipe J V N D Pts Bp Bc Diff
1 Lyon 18 17 0 1 34 150 21 +129
2 Nice 18 15 0 3 30 119 52 +67
3 Mulhouse 18 12 1 5 25 103 67 +36
4 Dunkerque 18 10 2 6 22 104 62 +42
5 Mont-Blanc 18 8 2 8 18 80 105 -25
6 Asnières 18 7 2 9 16 67 92 -25
7 Clermont 18 8 0 10 16 72 75 -3
8 Chambéry 18 6 3 9 15 70 88 -18
9 Champigny 18 1 0 17 2 47 145 -98
10 Wasquehal 18 1 0 17 2 29 134 -105

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Les séries se jouent en match aller-retour : Le vainqueur est déclaré en fonction de la différence de buts. En cas d'égalité, les équipes disputent une prolongation et, si nécessaire, une épreuve de tirs au but.
Les matchs sont organisés de la façon suivante : Le premier de la poule Ouest rencontre le huitième de la poule Est, le deuxième rencontre le septième et ainsi de suite jusqu'au match opposant le huitième de la poule Ouest au premier de la poule Est[7].

Tableau[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale   Quarts de finale   Demi-finales   Finale
                             
             
 
  O1 Brest 19
 
  E8 Chambéry 6  
  O1 Brest 9
 
    E4 Dunkerque 11  
  O5 Nantes 6
 
  E4 Dunkerque 9  
  E4 Dunkerque 6
 
    E2 Nice 10  
  O3 Cholet 19
 
  E6 Asnières 3  
  O3 Cholet 4
 
    E2 Nice 9  
  O7 Caen 4
 
  E2 Nice 13  
  E2 Nice 9
 
    E1 Lyon 8
  O2 La Roche/Yon 7
   
  E7 Clermont 5  
  O2 La Roche/Yon 5
 
    E3 Mulhouse 7  
  O6 Font Romeu 6
 
  E3 Mulhouse 14  
  E3 Mulhouse 5
 
    E1 Lyon 17  
  O4 Toulouse 7
   
  E5 Mont Blanc 10  
  E5 Mont Blanc 5
 
    E1 Lyon 13  
  O8 Cherbourg 4
   
  E1 Lyon 26  
 

Résumé[modifier | modifier le code]

La poule Est domine les séries en prenant les 4 places en demi-finale. La finale se déroule entre les deux meilleures équipes de la saison régulière : Lyon et Nice. Nice l'emporte à l'arrachée (4-4; 5-4) et est promu en division 1.

Poule de maintien[8][modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Date Domicile Score Extérieur
23 février Meudon 5-2 Boulogne
23 février Wasquehal 3-4 Champigny
1er mars Boulogne 3-4 Wasquehal
8 mars Boulogne 6-5 Champigny
8 mars Meudon 2-3 Wasquehal
15 mars Wasquehal 7-5 Meudon
15 mars Champigny 3-1 Boulogne
20 mars Champigny 12-5 Meudon
22 mars Boulogne 2-8 Meudon
22 mars Champigny 3-3 Wasquehal
29 mars Wasquehal 4-2 Boulogne
29 mars Meudon 4-8 Champigny

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Diff Pts
1 Champigny 6 4 1 1 35 22 +13 9
2 Wasquehal 6 4 1 1 24 19 +5 9
3 Meudon 6 2 0 4 29 34 -5 4
4 Boulogne 6 1 0 5 16 29 -13 2
  •      Maintien
  •      Relégation

Résumé[modifier | modifier le code]

Champigny et Wasquehal conservent leur place en Division 2. Meudon, bien que sportivement relégué, sera repêché, car la réserve caennaise ne peut plus poursuivre en D2, son équipe première ayant perdu sa place en Ligue Maguns. Boulogne sera également sauvé, du fait de la dissolution du club du Vésinet, le relégué de division 1

Division 3[modifier | modifier le code]

Formule de la saison[modifier | modifier le code]

  • Première phase :

Les 31 équipes sont séparées en 6 poules géographiques (Ouest, Île-de-France Centre et Sud, Île-de-France Nord, Nord, Est et Sud-Est) et se rencontrent en match aller-retour (formule championnat). Une victoire rapporte 2 points, un match nul 1 point et une défaite 0 point (pas de prolongation). Un classement est établi dans chaque poule : les équipes classées aux trois premières places de chaque poule constituent une nouvelle poule dite "Division 3 - Play Off", les équipes classées au-delà de la troisième place de chaque poule constituent une nouvelle poule dite "Division 3 - Play Down".

  • Seconde phase :

Au sein des poules Play Off et Play Down, les équipes se rencontrent en aller-retour (formule championnat). Un classement de 1 à 6 est établi en Play Off.

  • Playoffs :

Les équipes ayant terminées premières des 3 poules de seconde phase ainsi que le meilleur second se rencontrent au cours d'un "Final Four". Le premier et le second du "Final Four" sont promus en Division 2.

  • Play-down :

Pas de relégation puisque la Division 3 est la dernière division dans la hiérarchie du Hockey sur glace français.

Clubs de la Division 3 2007-2008[modifier | modifier le code]

Ouest[modifier | modifier le code]

Île-de-France centre & sud[modifier | modifier le code]

Île-de-France nord[modifier | modifier le code]

Nord[modifier | modifier le code]

Est[modifier | modifier le code]

Sud-Est[modifier | modifier le code]

Classement de la Première Phase[modifier | modifier le code]

Ouest[modifier | modifier le code]

  1. Dragons de Poitiers
  2. Taureaux de Feu de Limoges
  3. Orques d'Anglet
  4. Albatros de Brest II
  5. Lamas de Niort
  6. Cormorans de Rennes

Île-de-France centre & sud[modifier | modifier le code]

  1. Renards d'Orléans
  2. Français Volants de Paris
  3. SCA 2000 Évry
  4. Diables Noirs de Tours II
  5. Ducs d'Angers II

Île-de-France nord[modifier | modifier le code]

  1. Bisons de Neuilly-sur-Marne II
  2. Coqs de Courbevoie II
  3. Jokers de Cergy II
  4. Saint-Ouen Hockey

Nord[modifier | modifier le code]

  1. Dragons de Rouen II
  2. Lions de Compiègne
  3. Docks du Havre
  4. Gaulois de Chalons
  5. L'Entente Deuil-Garges (Chiefs de Garges II / Chouettes de Deuil-la-Barre)

Est[modifier | modifier le code]

  1. Étoile noire de Strasbourg II
  2. Lions de Belfort
  3. Dauphins d'Épinal II
  4. Tornado de Luxembourg
  5. Titans de Colmar
  6. Séquanes de Besançon

Sud-Est[modifier | modifier le code]

  1. Boucaniers de Toulon
  2. Hockey Club Val Vanoise
  3. Renards de Roanne
  4. Castors d'Albertville
  5. Castors d'Avignon II

Classement de la Seconde Phase : Play Down[modifier | modifier le code]

Poule G2[modifier | modifier le code]

  1. Taureaux de Feu de Limoges
  2. Ducs d'Angers II
  3. Orques d'Anglet
  4. Diables Noirs de Tours II

Poule H2[modifier | modifier le code]

  1. Gaulois de Chalons
  2. L'Entente Deuil-Garges (Chiefs de Garges II / Chouettes de Deuil-la-Barre)
  3. Saint-Ouen Hockey
  4. Cormorans de Rennes

Poule I2[modifier | modifier le code]

  1. Lions de Belfort
  2. Séquanes de Besançon
  3. Castors d'Albertville
  4. Titans de Colmar

Classement de la Seconde Phase : Play Off[modifier | modifier le code]

Poule G[modifier | modifier le code]

  1. SCA 2000 Évry
  2. Français Volants de Paris
  3. Renards d'Orléans
  4. Dragons de Poitiers
  5. Albatros de Brest II
  6. Lamas de Niort

Poule H[modifier | modifier le code]

  1. Dragons de Rouen II
  2. Bisons de Neuilly-sur-Marne II
  3. Lions de Compiègne
  4. Docks du Havre
  5. Jokers de Cergy II
  6. Jokers de Cergy II

Poule I[modifier | modifier le code]

  1. Étoile noire de Strasbourg II
  2. Boucaniers de Toulon
  3. Hockey Club Val Vanoise
  4. Tornado de Luxembourg
  5. Dauphins d'Épinal II
  6. Renards de Roanne

Carré Final[modifier | modifier le code]

Le Bureau Directeur de la FFHG a attribué au club de Rouen l’organisation du tournoi final de la division 3 qui se disputera les 5, 6, et 7 avril 2008. Le Comité directeur a entériné le fait que les deux équipes classées aux deux premières places du Carré final D3 accèderont directement en D2 la saison prochaine, sous réserve bien sûr de satisfaire aux exigences fédérales en matière d’engagement en championnat.

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Calendrier[modifier | modifier le code]

Date Match
05/04/2008 Strasbourg II 2-4 Évry
05/04/2008 Rouen II 6-0 Français Volants
Date Match
06/04/2008 Strasbourg II 0-1 Français Volants
06/04/2008 Rouen II 8-0 Évry
Date Match
07/04/2008 Évry 4-3 Français Volants (après la séance de tirs de pénalité)
07/04/2008 Rouen II 7-6 Strasbourg II

Classement[modifier | modifier le code]

# Club Points Diff.
1 Dragons de Rouen II 6 15
2 SCA 2000 Évry 4 -5
3 Français Volants de Paris 3 -6
4 Étoile noire de Strasbourg II 0 -4

Les Dragons de Rouen II sont Champions de France de Division 3 et sont promus en Division 2 tout comme le SCA 2000 Évry.

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Nota: PJ = parties jouées, B = buts, A = assistances, Pts = points, Pun = Minutes de pénalité

# Joueur Équipe PJ B A Pts Pun
1 David Williams Évry 3 3 2 5 20
2 Peter Bourgaut Rouen 3 7 3 10 0
3 Thomas Castelli Rouen 3 4 6 10 2
4 Alexandre Mulle Rouen 3 3 7 10 18
5 Alexandre Sucre Rouen 3 2 7 9 0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement et résultats de la saison régulière sur le site fédéral
  2. Résultats des séries éliminatoires sur le site fédéral
  3. Résultats de la poule de maintien sur le site fédéral
  4. Les lauréats des trophées de la ligue Magnus sur le site fédéral
  5. Classement et résultats de la poule Ouest sur le site fédéral
  6. Classement et résultats de la poule Est sur le site fédéral
  7. Résultats des matchs sur le site fédéral
  8. Classement et résultats de la poule de maintien sur le site fédéral

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]