Championnat de France de football D2 1948-1949

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Division 2
1948-1949

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) LFP
Édition 10e
Lieu Drapeau : France France
Participants 19 clubs professionnels
Palmarès
Vainqueur RC Lens
Promu(s) RC Lens
Girondins de Bordeaux
Relégué(s) SC Douai

Navigation

Championnat de France de football D2 1948-1949 avec une poule unique de 20 clubs avec l’attribution du titre au RC Lens qui accède en première division en compagnie des Girondins de Bordeaux. Le FC Sarrebruck était le 20e club participant cette année-là au championnat de D2, mais ses résultats ne furent pas comptabilisés.

Les 19 clubs participants[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

# Club Joués V N D bp:bc +/- Points
1 RC Lens 36 21 11 4 65-27 +38 53
2 Girondins de Bordeaux 36 24 5 7 107-49 +58 53
3 FC Rouen 36 20 11 5 67-37 +30 51
4 Le Havre AC 36 19 10 7 64-30 +34 48
5 Nîmes Olympique 36 16 10 10 89-51 +38 42
6 Olympique Alès 36 16 10 10 76-57 +19 42
7 RCFC Besançon 36 15 10 11 81-59 +22 40
8 AS Monaco 36 17 4 15 70-62 +8 38
9 FC Nantes 36 13 12 11 58-53 +5 38
10 Lyon OU 36 16 6 14 65-72 -7 38
11 SCO Angers 36 11 15 10 61-49 +12 37
12 AS Béziers 36 13 5 18 58-65 -7 31
13 SC Toulon 38 11 8 17 54-70 -16 30
14 Amiens SC 36 12 5 19 46-70 -24 29
15 Le Mans UC 36 11 6 19 60-92 -32 28
16 AS Troyes 36 9 7 20 52-90 -38 25
17 US Valenciennes-Anzin 36 8 8 20 38-76 -38 24
18 CA Paris 36 5 10 21 35-82 -47 20
19 SC Douai 36 5 7 24 36-90 -54 17

# position ; V victoires ; N match nuls ; D défaites ; bp:bc buts pour et buts contre

Victoire à 2 points

À l’issue de ce championnat[modifier | modifier le code]

L'affaire sarroise[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, le statut de la Sarre reste flou, et certains membres du gouvernement français rêvent d'annexion. Le football joue un rôle important dans cette affaire car les autres disciplines refusent longtemps les oppositions franco-allemandes. À partir de 1948, les rencontres sportives franco-allemandes reprennent avec la bénédiction du Bureau des Sports. Ces matches ont, dans un premier temps, lieu uniquement en Allemagne ; la venue de sportifs allemands en France reste encore problématique face à une opinion publique défavorable[1]. La Sarre joue alors un rôle d'intermédiaire.

En 1948, le FC Sarrebruck est invité à rencontrer l'exempt de chaque journée de D2 1948–1949 (19 clubs cette saison-là) en match amical. Les clubs français alignent généralement leurs réserves à l'occasion de ces rencontres même pas annoncées dans les médias. France Football n'annonce ainsi ni les matches, ni les résultats et le classement de D2 publié chaque semaine par FF ne prend pas en compte Sarrebruck. Certaines sources modernes précisent que Sarrebruck est « champion non officiel »[2],[3], mais c'est un grave contre-sens. Quand un athlète étranger est invité à participer à un championnat de France (très courant en athlétisme ou natation), il n'est pas bombardé « champion non officiel » en cas de victoire...

Le FC Sarrebruck demande son affiliation à la FFF le 7 juin 1949[4]. Cette demande soutenue par le président de la FFF Jules Rimet et par le gouvernement français est rejetée par les clubs professionnels et nombre de Ligues régionales. Le gouvernement français soutient également cette requête visant à intégrer l'ensemble du football sarrois à la FFF. Le conseil fédéral de la FFF donne son accord le 20 juin[4]. Outre les réactions attendues des clubs alsaciens et mosellans, c'est l'ensemble des clubs professionnels français qui s'oppose à cette intégration de la Sarre. Le conseil fédéral du 23 juillet donne ainsi une quasi unanimité contre l'intégration de la Sarre et du FC Sarrebruck[5], pourtant jugé d'« intérêt national » par le gouvernement français. Jules Rimet, qui admet plus tard avoir privilégié la politique au sport dans ce dossier[5], est contraint de quitter ses fonctions de président de la FFF et est remplacé par Emmanuel Gambardella, également président de la Ligue.

Résultats du FC Sarrebruck[modifier | modifier le code]

Le FC Sarrebruck a participé au championnat, mais a été classé hors concours avec le classement établi à partir des résultats suivants :


  • Résultats connus sur 34 matches : 57 points (25 victoires, 7 matches nuls et 2 défaites) 133 buts pour et 41 buts contre.
  • Résultat au classement final sur 38 matches : 59 points (26 victoires, 7 matches nuls et 5 défaites) 148 buts pour et 50 buts contre.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Wahl, « La reprise des relations sportives entre la France et l'Allemagne après 1945 », p. 213-214, in Coll., Mutations et intégration. Les rapprochements franco-allemands dans les années cinquante, Oldenbourg, 2004 (ISBN 3486578022)
  2. http://www.rsssf.com/tablesf/fran2hist.html
  3. http://www.fc-saarbruecken.de/index.php/geschichte.html
  4. a et b Alfred Wahl, op. cit., p. 217
  5. a et b Alfred Wahl, op. cit., p. 219