Championnat d'Allemagne de football 2001-2002

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

1. Bundesliga
2001-2002

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) DFB
Édition 39e
Lieu Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date du 28 juillet 2001 au 4 mai 2002
Participants 18
Matchs joués 34 par équipe
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1
Niveau inférieur 2. Bundesliga
Palmarès
Tenant du titre Bayern Munich
Promu(s) en début de saison Borussia Mönchengladbach
FC Nuremberg
FC Sankt Pauli
Vainqueur Borussia Dortmund
Deuxième Bayer Leverkusen
Relégué(s) FC Cologne
SC Fribourg
FC Sankt Pauli
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Martin Max
Drapeau : Brésil Amoroso (18)

Navigation

La saison 2001-2002 de 1. Bundesliga était la trente-neuvième édition de la première division allemande.

Lors de cette saison, le Bayern Munich a tenté de conserver son titre de champion d'Allemagne face aux dix-sept meilleurs clubs allemands lors d'une série de matchs se déroulant sur toute l'année.

Chacun des dix-huit clubs participant au championnat a été confronté à deux reprises aux dix-sept autres.

Huit places étaient qualificatives pour les compétitions européennes, la neuvième étant celle du vainqueur de la DFB-Pokal 2001-2002.

C'est le Borussia Dortmund qui a été sacré champion d'Allemagne pour la sixième fois.

Les 18 clubs participants[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Club Stade Capacité Ville
Bayer Leverkusen BayArena 22 500 Leverkusen
Bayern Munich Olympiastadion 63 000 Munich
Borussia Dortmund Westfalenstadion 68 800 Dortmund
Borussia Mönchengladbach Bökelbergstadion 34 500 Mönchengladbach
Energie Cottbus Freundschaft 18 000 Cottbus
FC Cologne Müngersdorfer Stadion 50 374 Cologne
FC Kaiserslautern Fritz-Walter-Stadion 46 600 Kaiserslautern
FC Nuremberg Franken-Stadion 47 559 Nuremberg
FC Sankt Pauli Stade Millerntor 22 648 Hambourg
Hambourg SV AOL Arena 57 274 Hambourg
Hansa Rostock Ostseestadion 29 000 Rostock
Hertha Berlin Olympiastadion 74 228 Berlin
Munich 1860 Olympiastadion 63 000 Munich
SC Fribourg Badenova-Stadion 24 918 Fribourg-en-Brisgau
Schalke 04 Arena AufSchalke 61 673 Gelsenkirchen
VfB Stuttgart Gottlieb-Daimler-Stadion 58 000 Stuttgart
VfL Wolfsburg Volkswagen Arena 30 122 Wolfsburg
Werder Brême Weserstadion 42 358 Brême

Compétition[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Moments forts de la saison[modifier | modifier le code]

Le début de saison a été marqué par la série de sept victoires consécutives du FC Kaiserslautern qui sera suivi d'une douce chute pour finalement ne pas décrocher la moindre place européenne.

Lors de cette saison, le Bayer Leverkusen a ancré à jamais son surnom d'éternel deuxième. En effet à l'aube de la 32e journée du championnat, l'équipe de la Ruhr possédait cinq points d'avance sur le second et était encore en course en DFB-Pokal et en Ligue des champions.

C'est à partir du 19 avril que le Bayer Leverkusen est entré dans une spirale négative, la défaite face au Werder Brême deux buts à un a permis au Borussia Dortmund de se rapprocher dans un premier temps puis de passer devant lorsque les joueurs de Klaus Toppmöller qui sera pourtant élu entraineur de l'année en Allemagne, se sont incliné face au FC Nuremberg sur le score de un but à zéro lors de la journée suivante.

La victoire lors de la dernière journée face au Hertha Berlin deux buts à un a été inutile étant donné la victoire des voisins de la Ruhr. Mais ce début de mois de mai n'a été que le point de départ de la descente infernale du Bayer Leverkusen, puisqu'une semaine plus tard le club s'est incliné en finale de la DFB-Pokal face au FC Schalke 04 puis quatre jours plus tard en finale de la Ligue des champions face au Real Madrid à Hampden Park (Glasgow).

Il y a eu un autre évènement marquant pour le football allemand cette année-là, le Bayern Munich a remporté pour la seconde fois après 1976 la Coupe intercontinentale face au CA Boca Juniors dans le Stade olympique de Tokyo sur le score de un but à zéro après prolongation.

C'est également lors de cette saison qu'a été enregistré le plus grand écart de points entre le haut du classement et le bas. En effet depuis l'instauration de la victoire à trois points, c'était la première fois qu'un club ayant marqué 56 points n'était pas au moins qualifié en Coupe UEFA et que dans un même temps un club ayant marqué 34 points se maintenait en 1.Bundesliga.

Qualifications en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, les clubs placés aux deux premières places du championnat se sont qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des champions 2002-2003, le club arrivé troisième s'est quant à lui qualifié pour le troisième tour préliminaire de cette même Ligue des champions.

Alors que le vainqueur de la DFB-Pokal a pris la première des trois places en Coupe UEFA 2002-2003, les deux autres places sont revenues au quatrième et au sixième[1] du championnat. Ces places étaient qualificatives pour le premier tour de la compétition.

Les septième, huitième et neuvième du championnat ont quant à eux pris les trois places en Coupe Intertoto 2002.

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on tient d'abord compte de la différence de buts générale, puis du nombre de buts marqués, puis des confrontations directes et enfin si la qualification ou la relégation est en jeu, les deux équipes jouent une rencontre d'appui sur terrain neutre.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Borussia Dortmund 70 34 21 7 6 62 33 +29
2 Bayer Leverkusen 69 34 21 6 7 77 38 +39
3 Bayern Munich (T) 68 34 20 8 6 65 25 +40
4 Hertha Berlin 61 34 18 7 9 61 38 +23
5 Schalke 04 (C) 61 34 18 7 9 52 36 +16
6 Werder Brême[2] 56 34 17 5 12 54 43 +11
7 FC Kaiserslautern 56 34 17 5 12 62 53 +9
8 VfB Stuttgart 50 34 13 11 10 47 43 +4
9 Munich 1860 50 34 15 5 14 59 59 0
10 VfL Wolfsburg 46 34 13 7 14 57 49 +8
11 Hambourg SV 40 34 10 10 14 51 57 -6
12 Borussia Mönchengladbach (P) 39 34 9 12 13 41 53 -12
13 Energie Cottbus 35 34 9 8 17 36 60 -24
14 Hansa Rostock 34 34 9 7 18 35 54 -19
15 FC Nuremberg (P) 34 34 10 4 20 34 57 -23
16 SC Fribourg 30 34 7 9 18 37 64 -27
17 FC Cologne 29 34 7 8 19 26 61 -35
18 FC Sankt Pauli (P) 22 34 4 10 20 37 70 -33


Légende : Qualifications et relégations
Ligue des Champions 2002-2003 (Phase de groupes)
Ligue des Champions 2002-2003 (3e tour préliminaire)
Coupe UEFA 2002-2003 (1er tour)
Coupe Intertoto 2002 (3e tour)
Coupe Intertoto 2002 (2e tour)
Relégation en 2. Bundesliga
(T) : Tenant du titre 2000-2001
(P) : Promu en 2000-2001
(C) : Vainqueur de la DFB-Pokal

Matchs[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Lev BMu Dor Mön Cot Col Kai Nur Ham Ros Ber M60 SPa Fri Sch Stu Wol Brê
Bayer Leverkusen 1-1 4-0 5-0 2-0 2-0 2-1 4-2 4-1 2-0 2-1 4-0 3-1 4-1 0-1 4-1 2-1 1-2
Bayern Munich 2-0 1-1 0-0 6-0 3-0 4-1 0-0 3-0 3-2 3-0 2-1 2-0 1-0 3-0 4-0 3-3 2-2
Borussia Dortmund 1-1 0-2 3-1 3-0 2-1 3-0 2-0 1-0 2-0 3-1 2-1 1-1 0-2 1-1 1-0 4-0 2-1
Borussia Mönchengladbach 0-1 1-0 1-2 0-0 4-0 0-2 1-0 2-1 0-2 3-1 2-4 2-2 2-2 0-0 2-2 0-2 1-0
Energie Cottbus 2-3 0-3 0-2 3-3 2-3 0-2 1-0 1-0 3-0 1-0 1-1 4-0 2-0 2-0 0-0 3-3 2-1
FC Cologne 1-2 0-2 0-2 0-2 0-0 0-1 1-2 2-1 4-2 1-1 2-0 2-1 2-0 1-1 0-0 0-4 0-0
FC Kaiserslautern 2-4 0-0 1-0 3-2 4-0 2-1 2-1 2-2 3-1 4-1 1-3 5-1 3-0 0-0 2-2 3-2 2-1
FC Nuremberg 1-0 1-2 2-2 1-2 2-0 2-0 0-2 0-0 2-0 1-3 2-1 0-0 2-0 0-3 2-4 3-0 0-4
Hambourg SV 1-1 0-0 3-4 3-3 5-2 4-0 2-3 3-1 0-1 4-0 2-1 4-3 1-1 0-0 2-0 1-1 0-4
Hansa Rostock 0-3 1-0 0-2 1-1 0-0 3-0 2-1 1-0 1-1 1-1 2-2 1-0 4-0 1-3 1-1 1-2 0-1
Hertha Berlin 2-1 2-1 0-2 3-0 2-3 3-0 5-1 2-0 6-0 1-0 2-1 2-2 1-1 2-0 2-0 2-0 3-1
Munich 1860 1-4 1-5 1-3 2-2 1-0 3-0 0-4 1-0 1-1 2-0 0-3 4-2 5-2 1-2 3-3 2-1 3-1
FC Sankt Pauli 2-2 2-1 1-2 1-1 4-0 1-2 1-1 2-3 0-4 0-1 0-0 0-3 1-0 0-2 1-2 3-1 0-3
SC Fribourg 2-2 0-2 1-5 0-1 3-1 0-0 3-1 2-0 4-3 1-1 1-3 1-3 2-2 2-0 0-2 0-0 3-0
Schalke 04 3-3 5-1 1-0 2-0 2-0 3-1 3-0 2-1 2-0 3-1 0-0 1-0 4-0 3-0 2-1 1-2 1-4
VfB Stuttgart 0-2 0-2 3-2 1-1 0-0 0-0 4-3 2-3 3-0 2-1 0-0 0-1 2-0 3-0 3-0 2-1 0-0
VfL Wolfsburg 3-1 0-1 1-1 3-1 2-1 5-1 2-0 5-0 0-1 4-0 1-3 1-3 1-1 1-1 3-1 0-2 2-0
Werder Brême 2-1 1-0 1-1 1-0 3-2 1-1 1-0 3-0 0-1 4-3 0-3 1-3 3-2 3-2 3-0 1-2 1-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'Honneur
Compétition Vainqueur
1. Bundesliga Borussia Dortmund
DFB-Pokal Schalke 04
Liga Pokal Hertha Berlin
Qualifications européennes 2002-2003
Ligue des champions Qualifiés
Phase de groupes Borussia Dortmund
Bayer Leverkusen
3e tour préliminaire Bayern Munich
Coupe UEFA Qualifiés
1er tour Hertha Berlin
Schalke 04
Werder Brême
Coupe Intertoto Qualifiés
3e tour FC Kaiserslautern
2e tour VfB Stuttgart
Munich 1860
Promotions et relégations
Relégués en 2. Bundesliga FC Cologne
SC Fribourg
FC Sankt Pauli
Promus de 2. Bundesliga Arminia Bielefeld
Hanovre 96
VfL Bochum

Statistiques[modifier | modifier le code]

Affluences[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Buteur Club Nb de Buts
1 Drapeau : Allemagne Martin Max Munich 1860 18
Drapeau : Brésil Amoroso Borussia Dortmund
3 Drapeau : Allemagne Michael Ballack Bayer Leverkusen 17
Drapeau : Brésil Giovane Élber Bayern Munich
5 Drapeau : Brésil Ailton Werder Brême 16
Drapeau : Allemagne Miroslav Klose FC Kaiserslautern
7 Drapeau : Pérou Claudio Pizarro Bayern Munich 15
8 Drapeau : Brésil Marcelinho Hertha Berlin 13
Drapeau : Allemagne Oliver Neuville Bayer Leverkusen
10 Drapeau : Pays-Bas Arie van Lent Borussia Mönchengladbach 12
Drapeau : Croatie Tomislav Marić VfL Wolfsburg
Drapeau : Allemagne Michael Preetz Hertha Berlin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le cinquième du championnat est également le vainqueur de la DFB-Pokal.
  2. Le Schalke 04 ayant remporté la DFB-Pokal, la sixième place est devenue qualificative pour la Coupe UEFA.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]