Championnat d'Allemagne de football 1998-1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

1. Bundesliga
1998-1999

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) DFB
Édition 36e
Lieu Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date du 14 août 1998 au 29 mai 1999
Participants 18
Matchs joués 34 par équipe
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1
Niveau inférieur 2. Bundesliga
Palmarès
Tenant du titre FC Kaiserslautern
Promu(s) en début de saison Eintracht Francfort
FC Nuremberg
SC Fribourg
Vainqueur Bayern Munich
Deuxième Bayer Leverkusen
Relégué(s) Borussia Mönchengladbach
FC Nuremberg
VfL Bochum
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Michael Preetz (23)

Navigation

La saison 1998-1999 de 1. Bundesliga était la trente-sixième édition de la première division allemande.

Lors de cette saison, le FC Kaiserslautern a tenté de conserver son titre de champion d'Allemagne face aux dix-sept meilleurs clubs allemands lors d'une série de matchs se déroulant sur toute l'année.

Chacun des dix-huit clubs participant au championnat a été confronté à deux reprises aux dix-sept autres.

Huit places étaient qualificatives pour les compétitions européennes, la neuvième étant celle du vainqueur de la DFB-Pokal 1998-1999.

C'est le Bayern Munich qui a été sacré champion d'Allemagne pour la quinzième fois.

Les 18 clubs participants[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Club Stade Capacité Ville
Bayer Leverkusen BayArena 22 500 Leverkusen
Bayern Munich Olympiastadion 63 000 Munich
Borussia Dortmund Westfalenstadion 68 800 Dortmund
Borussia Mönchengladbach Bökelbergstadion 34 500 Mönchengladbach
Eintracht Francfort Waldstadion 25 000 Francfort-sur-le-Main
FC Kaiserslautern Fritz-Walter-Stadion 46 600 Kaiserslautern
FC Nuremberg Franken-Stadion 47 559 Nuremberg
Hambourg SV Volksparkstadion 57 274 Hambourg
Hansa Rostock Ostseestadion 29 000 Rostock
Hertha Berlin Olympiastadion 74 228 Berlin
MSV Duisbourg Wedaustadion 30 000 Duisbourg
Munich 1860 Olympiastadion 63 000 Munich
SC Fribourg Badenova-Stadion 24 918 Fribourg-en-Brisgau
Schalke 04 Park Stadion - Gelsenkirchen
VfB Stuttgart Gottlieb-Daimler-Stadion 58 000 Stuttgart
VfL Bochum Ruhrstadion 31 328 Bochum
VfL Wolfsburg VfL-Stadion am Elsterweg 21 600 Wolfsburg
Werder Brême Weserstadion 42 358 Brême

Compétition[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Olaf Marschall, meilleur buteur (21 buts) du FC Kaiserslautern lors de la saison précédente.

A l'orée de la trente-sixième édition de 1. Bundesliga, le monde du football allemand était encore sous le choc de l'incroyable exploit du FC Kaiserslautern, promu en 1997 et champion d'Allemagne la saison suivante devant le Bayern Munich. Mais après cet exploit, l'équipe d'Otto Rehhagel était désormais attendue de pied ferme sur tous les stades de la Bundesliga.

Malgré sa deuxième place la saison précédente, le Bayern Munich restait le grand favori de cette nouvelle saison. Outre le champion en titre, plusieurs outsiders se présentaient également comme candidats à la victoire finale : le Bayer Leverkusen, habitué au haut du tableau depuis quelques années, le VfB Stuttgart, finaliste de la dernière Coupe des coupes ou encore le Borussia Dortmund, qui malgré un dixième place la saison passée restait un poids lourd du championnat allemand.

De plus, l'Eintracht Francfort, le FC Nuremberg et le SC Fribourg, promus la saison précédente, espéraient en habitués de la 1. Bundesliga ne pas faire un retour direct en 2. Bundesliga.

La saison a été ouverte par la Liga-Pokal qui regroupait les six meilleurs clubs qualifiés pour des compétitions européennes, la finale a été remportée pour la deuxième année consécutive par le Bayern Munich face au VfB Stuttgart à la BayArena de Leverkusen sur le score de quatre buts à zéro.

Moments forts de la saison[modifier | modifier le code]

La bataille pour le titre n'a pas été très intéressante lors de cette saison, en raison de la nette domination du Bayern Munich sur le football allemand. En effet le club bavarois a remporté la Liga Pokal au début de la saison, le titre de champion d'Allemagne avec 15 points d'avance sur le Bayer Leverkusen et a échoué seulement aux tirs au but en finale de la DFB-Pokal face au Werder Brême.

De plus l'équipe d'Ottmar Hitzfeld, remplaçant de Giovanni Trapattoni, s'est hissée en finale de la Ligue des Champions 1998-1999 qui est resté dans les annales. En effet, alors que les Bavarois avaient mené toute la rencontre après l'ouverture du score par Mario Basler dès la sixième minute, les Anglais de Machester United ont dans les arrêts de jeu renversé le cours du match en inscrivant deux buts (Teddy Sheringham 90+1' et Ole Gunnar Solskjær 90+2') empêchant le Bayern de remporter son quatrième titre de champion d'Europe et Ottmar Hitzfeld son deuxième après celui obtenu avec Dortmund en 1997.

Mais, outre la bonne performance du Hertha Berlin, qui a terminé la saison à la troisième place, son meilleur classement depuis 1978, c'est bien la lutte pour le maintien qui a passionné les foules lors de la dernière journée du championnat. La situation à l'ouverture de cette dernière journée était la suivante :

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
11 FC Nuremberg (P) 37 33 7 16 10 39 48 -9
12 VfB Stuttgart 36 33 8 12 13 40 48 -8
14 SC Fribourg (P) 36 33 9 9 15 34 43 -9
15 Hansa Rostock 35 33 8 11 14 46 56 -10
16 Eintracht Francfort (P) 34 33 8 16 15 39 53 -14

Le déroulement de l'après-midi a été le plus dramaturgique qu'ait connu la 1. Bundesliga depuis sa création.

  • 68e minute : à cet instant de l'après-midi, le VfB Stuttgart qui menait face au Werder Brême était assuré de son maintien. L'Eintracht Francfort était le plus mal placé des quatre autres prétendants au maintien, d'autant plus qu'à cet instant les joueurs de la Hesse étaient tenus en échec un partout par le champion en titre Kaiserslautern. Le Hansa Rostock profitait de ce résultat pour se donner une bouffée d'oxygène en menant un but à zéro face au VfL Bochum. Enfin, hasard du calendrier, la survie du SC Fribourg se jouait face au FC Nuremberg qui à cet instant était mené deux buts à zéro. Ainsi, à la 68e minute, l'Eintracht Francfort était relégué alors que Stuttgart, Rostock et Fribourg étaient sur la bonne voie pour rester dans l'élite.
  • 70e à 74e minute : Alors que l'Eintracht Francfort marquait à nouveau à la 70e minutes, le Hansa Rostock voyait le VfL Bochum marquer à deux reprises (71e et 74e). À cet instant, le club de la Baltique était dans la zone rouge et allait devoir faire beaucoup d'effort pour s'en sortir.
  • 77e à 82e minute : Le Hansa Rostock recollait au score, mais ceci n'était toujours pas suffisant d'autant plus que l'Eintracht Francfort jubilait face au FC Kaiserslautern en inscrivant deux buts supplémentaire permettant par la même occasion au club de damer le pion au FC Nuremberg grâce au nombre de buts marqués.
  • 83e minute : Le Hansa Rostock repassait devant en inscrivant un troisième but et à cet instant c'était bien le FC Nuremberg, pourtant le mieux placé au début de la journée, qui se retrouvait relégué en étant toujours menait deux buts à zéro.
  • 85e minute : Alors que la fin de la saison approchait, le Waldstadion retenait sont souffle lorsque le FC Nuremberg réduisait la marque face au SC Fribourg. À ce moment, la victoire 4-1 obtenu face au champion en titre était inutile.

Ainsi, c'est bien le FC Nuremberg pourtant le mieux placé au début de cette dernière journée qui a retrouvé la 2.Bundesliga lors de la saison suivante. Cette fin de saison a été également un grand moment radiophonique et a permis aux journalistes Manfred Breuckmann (de) à Bochum, Günther Koch (de) à Nuremberg et Dirk Schmitt (de) à Francfort qui animaient cette soirée digne des plus grand dramaturges, d'être primés.

Qualifications en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, les clubs placés aux deux premières places du championnat se sont qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des champions 1999-2000, les clubs arrivés troisième et quatrième se sont quant à eux qualifiés pour le troisième tour préliminaire de cette même Ligue des champions.

Alors que le vainqueur de la DFB-Pokal a pris la première des trois places en Coupe UEFA 1999-2000[1], les deux autres places sont revenues au cinquième et au sixième du championnat. Ces places étaient qualificatives pour le premier tour de la compétition.

Les septième et huitième du championnat ont quant à eux pris les deux places en Coupe Intertoto 1999.

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on tient d'abord compte de la différence de buts générale, puis du nombre de buts marqués, puis des confrontations directes et enfin si la qualification ou la relégation est en jeu, les deux équipes jouent une rencontre d'appui sur terrain neutre.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Bayern Munich 78 34 24 6 4 76 28 +48
2 Bayer Leverkusen 63 34 17 12 5 61 30 +31
3 Hertha Berlin 62 34 18 8 8 59 32 +27
4 Borussia Dortmund 57 34 16 9 9 48 34 +14
5 FC Kaiserslautern (T) 57 34 17 6 11 51 47 +4
6 VfL Wolfsburg 55 34 15 10 9 54 49 +5
7 Hambourg SV 50 34 13 11 10 47 46 +1
8 MSV Duisbourg 49 34 13 10 11 48 45 +3
9 Munich 1860 41 34 11 8 15 49 56 -7
10 Schalke 04 41 34 10 11 13 41 54 -13
11 VfB Stuttgart 39 34 9 12 13 41 48 -7
12 SC Fribourg (P) 39 34 10 9 15 36 44 -8
13 Werder Brême (C) 38 34 10 8 16 41 47 -6
14 Hansa Rostock 38 34 9 11 14 49 58 -9
15 Eintracht Francfort (P) 37 34 9 10 15 44 54 -10
16 FC Nuremberg (P) 37 34 7 16 11 40 50 -10
17 VfL Bochum 29 34 7 8 19 40 65 -25
18 Borussia Mönchengladbach 21 34 4 9 21 41 79 -38


Légende : Qualifications et relégations
Ligue des Champions 1999-2000 (Phase de groupes)
Ligue des Champions 1999-2000 (3e tour préliminaire)
Coupe UEFA 1999-2000 (1er tour)
Coupe Intertoto 1999 (3e tour)
Coupe Intertoto 1999 (2e tour)
Relégation en 2. Bundesliga
(T) : Tenant du titre 1997-1998
(P) : Promu en 1997-1998
(C) : Vainqueur de la DFB-Pokal

Matchs[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Lev BMu Dor Mön Fra Kai Nur Ham Ros Ber Dui M60 Fri Sch Stu Boc Wol Brê
Bayer Leverkusen 1-2 3-1 4-1 2-1 2-2 3-0 1-2 3-1 2-2 2-0 1-1 1-1 1-1 0-0 2-0 3-0 2-0
Bayern Munich 2-0 2-2 4-2 3-1 4-0 2-0 5-3 6-1 1-1 3-1 3-1 2-0 1-1 2-0 4-2 3-0 1-0
Borussia Dortmund 1-0 2-2 1-1 3-1 1-0 3-0 2-1 2-0 3-0 2-0 3-1 2-1 3-0 3-0 0-1 2-1 2-1
Borussia Mönchengladbach 2-8 0-2 0-2 1-1 0-2 0-2 2-2 1-1 2-4 0-2 2-0 3-1 3-0 2-3 2-2 5-2 0-1
Eintracht Francfort 2-3 1-0 2-0 0-0 5-1 3-2 2-2 2-2 1-1 0-0 2-3 3-1 1-2 1-1 1-0 0-1 0-2
FC Kaiserslautern 0-1 2-1 1-0 2-1 2-1 2-0 1-0 3-2 4-3 3-0 1-1 0-2 4-1 1-1 2-3 1-1 4-0
FC Nuremberg 2-2 2-0 0-0 2-0 2-2 1-1 1-1 2-2 0-0 0-2 1-5 1-2 3-0 2-2 2-2 1-1 1-1
Hambourg SV 0-0 0-2 0-0 3-0 0-1 2-0 2-0 1-0 0-4 4-1 3-0 2-1 2-2 3-1 1-0 1-1 1-1
Hansa Rostock 1-1 0-4 2-0 1-1 2-2 2-1 1-1 0-1 1-2 3-0 4-1 0-2 2-2 3-0 3-0 3-3 2-1
Hertha Berlin 0-1 1-0 3-0 4-1 3-1 1-1 3-0 6-1 2-0 1-3 2-1 1-0 2-0 2-0 4-1 2-0 1-0
MSV Duisbourg 0-0 0-3 3-2 2-2 2-1 3-1 1-1 2-3 4-1 0-0 1-1 1-0 1-2 2-0 2-0 6-1 2-0
Munich 1860 0-2 1-1 2-0 3-1 4-1 1-2 1-2 0-0 2-1 2-0 0-0 2-0 4-5 1-1 2-1 2-3 1-3
SC Fribourg 1-1 0-2 2-2 2-1 2-0 0-1 1-0 0-0 3-0 0-2 2-2 1-2 0-2 2-0 1-1 0-0 0-2
Schalke 04 0-1 1-3 1-1 1-0 2-3 0-2 2-2 1-4 1-0 0-0 2-0 2-2 1-1 1-0 2-2 2-0 1-2
VfB Stuttgart 0-1 0-2 2-1 2-2 2-0 4-0 0-0 3-1 1-1 0-0 0-0 0-1 3-1 2-1 4-2 1-2 1-0
VfL Bochum 1-5 2-2 0-1 2-1 0-0 1-2 0-3 2-0 2-3 2-0 0-2 2-0 1-2 1-2 3-3 0-2 2-0
VfL Wolfsburg 1-0 0-1 0-0 7-1 2-0 2-1 1-1 4-1 1-1 2-1 4-2 1-0 1-1 0-0 3-2 4-1 2-4
Werder Brême 2-2 0-1 1-1 4-1 1-2 0-1 2-3 0-0 0-3 2-1 1-1 4-1 2-3 1-0 2-2 1-1 0-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'Honneur
Compétition Vainqueur
1. Bundesliga Bayern Munich
DFB-Pokal Werder Brême
Liga Pokal Bayern Munich
Qualifications européennes 1999-2000
Ligue des champions Qualifiés
Phase de groupes Bayern Munich
Bayer Leverkusen
3e tour préliminaire Hertha Berlin
Borussia Dortmund
Coupe UEFA Qualifiés
1er tour FC Kaiserslautern
VfL Wolfsburg
Werder Brême
Coupe Intertoto Qualifiés
3e tour Hambourg SV
2e tour MSV Duisbourg
Promotions et relégations
Relégués en 2. Bundesliga Borussia Mönchengladbach
FC Nuremberg
VfL Bochum
Promus de 2. Bundesliga Arminia Bielefeld
Unterhaching
SSV Ulm 1846

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Buteur Club Nb de Buts
1 Drapeau : Allemagne Michael Preetz Hertha Berlin 23
2 Drapeau : Allemagne Ulf Kirsten Bayer Leverkusen 19
3 Drapeau : Allemagne Oliver Neuville Hansa Rostock 14
Drapeau : Ghana Anthony Yeboah Hambourg SV
5 Drapeau : Allemagne Carsten Jancker Bayern Munich 13
Drapeau : Brésil Giovane Élber Bayern Munich
Drapeau : Pologne Andrzej Juskowiak VfL Wolfsburg
Drapeau : Allemagne Markus Beierle MSV Duisbourg
Drapeau : Macédoine Saša Ćirić FC Nuremberg

Affluences[modifier | modifier le code]

Club Affluence moyenne[2]
Bayer Leverkusen 22 012 spectateurs
Bayern Munich 53 765 spectateurs
Borussia Dortmund 65 471 spectateurs
Borussia Mönchengladbach 26 153 spectateurs
Eintracht Francfort 31 659 spectateurs
FC Kaiserslautern 40 684 spectateurs
FC Nuremberg 35 976 spectateurs
Hambourg SV 24 303 spectateurs
Hansa Rostock 16 353 spectateurs
Hertha Berlin 49 147 spectateurs
MSV Duisbourg 15 391 spectateurs
Munich 1860 31 194 spectateurs
SC Fribourg 21 147 spectateurs
Schalke 04 48 848 spectateurs
VfB Stuttgart 28 618 spectateurs
VfL Bochum 21 991 spectateurs
VfL Wolfsburg 17 500 spectateurs
Werder Brême 29 520 spectateurs
Total 31 682 spectateurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Après la suppression de la Coupe des coupes, il a été décidé que les clubs ayant remportés la coupe nationale de leur pays joueraient la Coupe UEFA.
  2. Affluences des clubs allemands dans les années 90.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]