Championnat d'Allemagne de football 1997-1998

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

1. Bundesliga
1997-1998

Généralités
Sport Football
Organisateur(s) DFB
Édition 35e
Lieu Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date du 1er août 1997 au 9 mai 1998
Participants 18
Matchs joués 34 par équipe
Hiérarchie
Hiérarchie Division 1
Niveau inférieur 2. Bundesliga
Palmarès
Tenant du titre Bayern Munich
Promu(s) en début de saison FC Kaiserslautern
Hertha Berlin
VfL Wolfsbourg
Vainqueur FC Kaiserslautern
Deuxième Bayern Munich
Relégué(s) Arminia Bielefeld
FC Cologne
Karlsruher SC
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Allemagne Ulf Kirsten (22)

Navigation

La saison 1997-1998 de 1. Bundesliga était la trente-cinquième édition de la première division allemande.

Lors de cette saison, le Bayern Munich a tenté de conserver son titre de champion d'Allemagne face aux dix-sept meilleurs clubs allemands lors d'une série de matchs se déroulant sur toute l'année.

Chacun des dix-huit clubs participant au championnat a été confronté à deux reprises aux dix-sept autres.

Sept places étaient qualificatives pour les compétitions européennes, la huitième étant celle du vainqueur de la DFB-Pokal 1997-1998.

C'est le FC Kaiserslautern qui a été sacré champion d'Allemagne pour la quatrième fois.

Les 18 clubs participants[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Club Stade Capacité Ville
Arminia Bielefeld Bielefelder Alm 22 500 Bielefeld
Bayer Leverkusen Ulrich-Haberland-Stadion 22 500 Leverkusen
Bayern Munich Olympiastadion 63 000 Munich
Borussia Dortmund Westfalenstadion 68 800 Dortmund
Borussia Mönchengladbach Bökelbergstadion 34 500 Mönchengladbach
FC Cologne Müngersdorfer Stadion 50 374 Cologne
FC Kaiserslautern Fritz-Walter-Stadion 46 600 Kaiserslautern
Hambourg SV Volksparkstadion 57 274 Hambourg
Hansa Rostock Ostseestadion 29 000 Rostock
Hertha Berlin Olympiastadion 74 228 Berlin
Karlsruher SC Wildparkstadion 32 306 Karlsruhe
MSV Duisbourg Wedaustadion 30 000 Duisbourg
Munich 1860 Olympiastadion 63 000 Munich
Schalke 04 Park Stadion - Gelsenkirchen
VfB Stuttgart Gottlieb-Daimler-Stadion 58 000 Stuttgart
VfL Bochum Ruhrstadion 31 328 Bochum
VfL Wolfsbourg VfL-Stadion am Elsterweg 21 600 Wolfsbourg
Werder Brême Weserstadion 42 358 Brême

Compétition[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Ottmar Hitzfeld, l'entraineur qui à mené le Borussia Dortmund sur le toit de l'Europe.

A l'orée de la trente-cinquième édition de 1.Bundesliga, le plateau semblait n'avoir jamais été aussi relevé. En effet, lors de la saison précédente le Borussia Dortmund avait atteint le toit de l'Europe en remportant la Ligue des champions face à la Juventus sur le score de trois buts à un, grâce notamment à un doublé de Karl-Heinz Riedle. Mais les Schwarz-Gelben n'ont pas été les seuls Allemands à s'illustrer sur la scène européenne cette saison-là, puisque les joueurs du FC Schalke 04 ont remporté la Coupe UEFA face à l'Inter Milan.

Les titres des deux clubs de la Ruhr ont permis d'établir le record de clubs allemands participant aux compétitions européennes, puisque lors de cette saison, pas moins de douze clubs ont participé aux différentes compétitions (3 en Ligue des champions, 1 en Coupe des coupes, 4 en Coupe UEFA et 4 en Coupe Intertoto).

Lors de cette saison, le Bayern Munich était favori après son titre obtenu de haute lutte la saison précédente face au Bayer Leverkusen et au Borussia Dortmund le tenant du titre. Schalke 04, malgré une 12e place la saison passée était également attendu après son titre européen. Cette saison était aussi celle de la confirmation attendue d'un surprenant promu, le VfL Bochum, qui avait terminé 5e la saison précédente.

Les promus tenaient également à faire bonne figure notamment le FC Kaiserslautern qui avait participé à la Coupe des coupes lors de la saison précédente mais également le Hertha Berlin de retour dans l'élite et les joueurs du VfL Wolfsbourg qui ont permis au club d'atteindre pour la première fois la 1.Bundesliga depuis l'établissement du football professionnel en Allemagne.

La saison a été ouverte pour la première fois par la Liga-Pokal qui regroupait les six meilleurs clubs qualifiés pour des compétitions européennes, la finale a été remporté par le Bayern Munich face au VfB Stuttgart à la BayArena de Leverkusen sur le score de deux buts à zéro.

Moments forts de la saison[modifier | modifier le code]

Giovanni Trapattoni, le sulfureux entraineur du Bayern Munich.

Dès la première journée, le FC Kaiserslautern, promu lors de la saison précédente, a créé la sensation en allant s'imposer sur le score de un but à zéro chez le Bayern Munich qui n'était autre que champion en titre.

Au cours de la saison, alors que les résultats moyens s'enchainaient, les dirigeants du Borussia Dortmund ont décidé de changer d'entraîneur, l'Italien Nevio Scala, qui était au chômage après son passage au Parme AC, a pris la place d'Ottmar Hitzfeld qui en huit ans avait pourtant remporté deux titres nationaux et une Ligue des champions.

Le 13 mai, le VfB Stuttgart de Joachim Löw a disputé la finale de la Coupe des coupes au stade Råsunda à Stockholm devant près de trente mille spectateurs, mais les Allemands ont échoué sur le score de un but à zéro face au Chelsea FC de Gianluca Vialli, avec notamment le joueur français qui participera à la Coupe du Monde 1998 Frank Lebœuf.

Sur la fin du championnat, le Karlsruher SC s'est fait dépasser par le Borussia Mönchengladbach et a été relégué en 2. Bundesliga. Cette relégation à permis au club d'établir le triste record du maximum de points obtenus lors d'une saison (38 points) d'un club ayant été relégué, depuis l'introduction de la règle de la victoire à trois points.

Cette saison a également été marquée par la célèbre conférence de presse en allemand de l'entraîneur italien du Bayern Munich, Giovanni Trapattoni. Le 10 mars 1998, le « Trap » (surnom de Giovanni Trapattoni) se révolte contre l'attitude de son équipe lors de la défaite contre Schalke 04 survenue deux jours auparavant, en prenant Thomas Strunz comme bouc émissaire, avec les fameuses citations en mauvais allemand : « Flasche leer » (« bouteille vide »), « Was erlaube Strunz » et « Ich habe fertig » (« j'ai terminé »).

Enfin il est à noter un fait plutôt rare qui est qu'un promu a réussi à décrocher le titre dès sa première saison dans l'élite. Le FC Kaiserslautern est le premier club à réaliser cet exploit en 1. Bundesliga.

En outre, les deux autres promus, le VfL Wolfsbourg et le Hertha Berlin se sont maintenus et l'ensemble de ces trois clubs restera dans l'élite allemande jusqu'en 2006, année où le FC Kaiserslautern redescendra en 2. Bundesliga.

Enfin le FC Cologne a mis fin à 35 années au plus haut niveau en étant relégué pour la première fois depuis la création de la 1. Bundesliga.

Qualifications en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, le champion s'est qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des champions 1998-1999, le club arrivé second s'est quant à lui qualifié pour le deuxième tour de qualification de cette même Ligue des champions.

Le vainqueur de la DFB-Pokal ayant fini dans les deux premiers du championnat, la place pour le premier tour de la Coupe des coupes 1998-1999 est revenue au finaliste.

Les trois places en Coupe UEFA 1998-1999 sont quant à elles revenues au troisième, au quatrième et au cinquième du championnat. Ces places étaient qualificatives pour le premier tour de la compétition.

Enfin, les sixième et septième du championnat ont pris les deux places en Coupe Intertoto 1998.

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on tient d'abord compte de la différence de buts générale, puis du nombre de buts marqués, puis des confrontations directes et enfin si la qualification ou la relégation est en jeu, les deux équipes jouent une rencontre d'appui sur terrain neutre.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC Kaiserslautern (P) 68 34 19 11 4 63 39 +24
2 Bayern Munich (T) (C) 66 34 19 9 6 69 37 +32
3 Bayer Leverkusen 55 34 14 13 7 66 39 +27
4 VfB Stuttgart 52 34 14 10 10 55 49 +6
5 Schalke 04 52 34 13 13 8 38 32 +6
6 Hansa Rostock 51 34 14 9 11 54 46 +8
7 Werder Brême 50 34 14 8 12 43 47 -4
8 MSV Duisbourg[1] 44 34 11 11 12 43 44 -1
9 Hambourg SV 44 34 11 11 12 38 46 -8
10 Borussia Dortmund 43 34 11 10 13 57 55 +2
11 Hertha Berlin (P) 43 34 12 7 15 41 53 -12
12 VfL Bochum 41 34 11 8 15 41 49 -8
13 Munich 1860 41 34 11 8 15 43 54 -11
14 VfL Wolfsbourg (P) 39 34 11 6 17 38 54 -16
15 Borussia Mönchengladbach 38 34 9 11 14 54 59 -5
16 Karlsruher SC 38 34 9 11 14 48 60 -12
17 FC Cologne 36 34 10 6 18 49 64 -15
18 Arminia Bielefeld 32 34 8 8 18 43 56 -13


Légende : Qualifications et relégations
Ligue des Champions 1998-1999 (Phase de groupes)
Ligue des Champions 1998-1999 (2e tour de qualification)
Coupe des coupes 1998-1999 (1er tour)
Coupe UEFA 1998-1999 (1er tour)
Coupe Intertoto 1998 (3e tour)
Coupe Intertoto 1998 (2e tour)
Relégation en 2. Bundesliga
(T) : Tenant du titre 1996-1997
(P) : Promu en 1996-1997
(C) : Vainqueur de la DFB-Pokal

Matchs[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Bie Lev BMu Dor Mön Col Kai Ham Ros Ber Kar Dui M60 Sch Stu Boc Wol Brê
Arminia Bielefeld 2-1 4-4 3-1 3-1 2-1 2-2 0-3 0-1 1-3 2-1 3-3 1-1 1-1 2-1 0-2 0-1 3-0
Bayer Leverkusen 0-0 4-2 2-2 1-1 4-0 1-1 5-0 1-1 0-1 6-1 2-1 2-2 0-0 6-1 3-2 2-1 4-1
Bayern Munich 1-0 2-1 4-0 3-2 0-2 0-1 3-0 2-0 3-0 1-1 3-0 3-1 1-1 3-3 0-0 5-2 2-0
Borussia Dortmund 3-2 0-1 0-2 1-2 3-0 2-2 0-1 3-2 3-0 2-2 3-0 2-3 2-2 3-1 5-2 2-1 2-2
Borussia Mönchengladbach 0-0 2-2 1-1 1-1 4-1 1-3 1-1 5-2 4-2 1-1 0-3 5-1 0-1 0-0 2-1 0-2 0-0
FC Cologne 3-5 2-2 1-3 4-2 3-2 0-0 1-2 0-0 2-0 0-1 3-2 2-3 0-2 4-2 2-1 5-3 2-0
FC Kaiserslautern 3-1 0-3 2-0 1-1 3-2 3-2 2-1 4-3 1-0 0-0 1-0 1-0 3-0 4-3 3-0 4-0 1-3
Hambourg SV 2-0 0-1 0-2 1-3 2-2 2-1 1-1 0-1 1-1 3-1 1-0 1-2 1-1 0-0 2-1 1-2 2-1
Hansa Rostock 2-1 1-2 1-3 3-1 2-0 1-2 2-2 2-1 4-0 4-2 2-1 3-0 4-1 1-1 2-2 0-1 1-2
Hertha Berlin 1-1 2-2 2-1 1-1 2-2 1-0 2-0 0-2 1-1 3-1 1-3 2-0 1-4 3-0 2-2 1-0 0-2
Karlsruher SC 3-1 1-1 1-1 0-1 2-5 3-1 2-4 0-1 3-0 0-2 1-2 0-0 0-0 4-2 1-1 2-1 3-1
MSV Duisbourg 2-1 1-1 0-0 0-0 4-5 2-2 1-1 3-0 0-1 0-1 1-0 0-2 1-0 0-3 2-0 2-2 2-1
Munich 1860 1-0 3-4 2-2 4-2 2-0 1-0 1-3 1-1 0-1 3-1 2-2 0-1 1-0 1-3 0-2 2-1 0-1
Schalke 04 2-1 2-1 1-0 1-0 2-0 1-0 1-1 2-2 0-0 1-0 2-0 1-1 2-0 3-4 2-0 1-1 0-1
VfB Stuttgart 1-0 1-0 0-3 0-0 3-0 1-1 0-1 5-2 2-1 4-1 3-0 1-1 1-1 0-0 2-0 2-1 1-0
VfL Bochum 1-0 0-0 2-3 2-1 3-1 2-1 1-3 0-0 1-3 2-1 3-3 0-0 1-0 3-0 0-2 2-1 0-1
VfL Wolfsbourg 2-0 1-0 2-3 1-4 0-2 1-1 2-1 1-1 1-1 2-1 1-2 0-2 1-0 0-0 1-0 0-2 1-0
Werder Brême 2-1 2-1 0-3 2-1 1-0 3-0 1-1 0-0 1-1 0-2 2-4 2-2 3-3 2-1 2-2 1-0 3-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'Honneur
Compétition Vainqueur
1. Bundesliga FC Kaiserslautern
DFB-Pokal Bayern Munich
Liga Pokal Bayern Munich
Qualifications européennes 1998-1999
Ligue des champions Qualifiés
Phase de groupes FC Kaiserslautern
2e tour de qualification Bayern Munich
Coupe des coupes Qualifiés
1er tour MSV Duisbourg
Coupe UEFA Qualifiés
1er tour Bayer Leverkusen
VfB Stuttgart
Schalke 04
Coupe Intertoto Qualifiés
3e tour Hansa Rostock
2e tour Werder Brême
Promotions et relégations
Relégués en 2. Bundesliga Arminia Bielefeld
FC Cologne
Karlsruher SC
Promus de 2. Bundesliga Eintracht Francfort
FC Nuremberg
SC Fribourg

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Buteur Club Nb de Buts
1 Drapeau : Allemagne Ulf Kirsten Bayer Leverkusen 22
2 Drapeau : Allemagne Olaf Marschall FC Kaiserslautern 21
3 Drapeau : Suisse Stéphane Chapuisat Borussia Dortmund 14
Drapeau : Allemagne Michael Preetz Hertha Berlin
5 Drapeau : Allemagne Fredi Bobic VfB Stuttgart 13
Drapeau : Allemagne Carsten Jancker Bayern Munich
Drapeau : Suède Jörgen Pettersson Borussia Mönchengladbach
Drapeau : Autriche Toni Polster FC Cologne
Drapeau : Allemagne Roy Präger VfL Wolfsbourg
Drapeau : Allemagne Bernhard Winkler Munich 1860

Affluences[modifier | modifier le code]

Club Affluence moyenne[2]
Arminia Bielefeld 21 228 spectateurs
Bayer Leverkusen 22 253 spectateurs
Bayern Munich 54 412 spectateurs
Borussia Dortmund 54 265 spectateurs
Borussia Mönchengladbach 27 476 spectateurs
FC Cologne 29 529 spectateurs
FC Kaiserslautern 38 059 spectateurs
Hambourg SV 32 786 spectateurs
Hansa Rostock 18 765 spectateurs
Hertha Berlin 52 685 spectateurs
Karlsruher SC 26 885 spectateurs
MSV Duisbourg 16 635 spectateurs
Munich 1860 31 541 spectateurs
Schalke 04 48 848 spectateurs
VfB Stuttgart 39 706 spectateurs
VfL Bochum 26 280 spectateurs
VfL Wolfsbourg 17 060 spectateurs
Werder Brême 30 788 spectateurs
Total 32 733 spectateurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qualifié en tant que finaliste de la DFB-Pokal.
  2. Affluences des clubs allemands dans les années 90.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]