Championnat NCAA de basket-ball 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat NCAA de basket-ball 2013

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du Final Four 2013

Généralités
Sport basket-ball
Édition 75e
Lieu Georgia Dome, Atlanta
Date Du 19 mars 2013
au 8 avril 2013
Participants 68 qualifiés
Palmarès
Tenant du titre Wildcats du Kentucky
Vainqueur Cardinals de Louisville
Finaliste Wolverines du Michigan
Meilleur joueur Luke Hancock

Navigation

Le Championnat NCAA de basket-ball 2013 met aux prises 68 équipes s'affrontant en matchs à élimination directe afin de déterminer le champion de la 1re division NCAA de basket-ball universitaire.

Cette 75e édition commence le 19 mars et se termine avec la finale disputée le 8 avril au Georgia Dome d'Atlanta.

Les Cardinals de Louisville, seule équipe des quatre têtes de séries à être présente au Final Four, s'imposent en finale face aux Wolverines du Michigan sur le score de 82 à 76. C'est le troisième titre NCAA de l'équipe après ceux de 1980 et 1986, son entraîneur Rick Pitino remportant son deuxième titre après l'avoir emporté en 1996 avec les Wildcats du Kentucky. Luke Hancock est désigné Most Outstanding Player.

Organisation du tournoi[modifier | modifier le code]

Le tour préliminaire se dispute à Dayton dans l'Ohio. Huit villes accueillent les deuxième et troisième tours du tournoi final de la NCAA. Ce sont Auburn Hills, Lexington, Salt Lake City, San José, Austin, Dayton, Kansas City, Philadelphie. Les quatre salles hôtes des demi-finales, Sweet Sixteen, et finales régionales, ou Elite Eight sont le Verizon Center de Washington, le Staples Center de Los Angeles, le Lucas Oil Stadium d'Indianapolis et le Cowboys Stadium d'Arlington[1].

Vue extérieure du Georgia Dome
Georgia Dome

Le Final Four se déroule au Georgia Dome d'Atlanta. C'est la quatrième fois que la ville accueille le Final Four[2].

Équipes[modifier | modifier le code]

Les équipes qualifiées pour le tournoi final de la NCAA sont annoncées lors du Selection Sunday qui a lieu le 17 mars 2013[3]. Lors de celui-ci, le comité de sélection, composé de dix personnes, détermine les équipes qui accompagnent les trente-et-une équipes directement qualifiées et l'ordre des têtes de séries. Pour cette édition de 2013, les quatre têtes de séries sont : Louisville, tête de série du tournoi final, Gonzaga, Indiana et Kansas[3]. Trente équipes sont directement qualifiées grâce à leur victoire lors du tournoi final de leur conférence, la trente-et-unième, Harvard, obtenant sa place au titre de champion de la phase régulière de la Ivy League, cette dernière n'organisant pas de tournoi final.

Équipes vainqueures de conférences[4].
Conference Équipes
America East Great Danes d'Albany
Atlantic 10 Billikens de Saint Louis
Atlantic Coast Conference Hurricanes de Miami
Atlantic Sun Eagles de Florida Gulf Coast
Big 12 Conference Jayhawks du Kansas
Big East Conference Cardinals de Louisville
Big Sky Conference Grizzlies du Montana
Big South Conference Flames de Liberty
Big Ten Conference Ohio State Buckeyes
Big West Conference Tigers du Pacific
Colonial Athletic Association Dukes de James Madison
Conference USA Tigers de Memphis
Horizon League Crusaders de Valparaiso
Ivy League Crimson d'Harvard
Metro Atlantic Athletic Conference Gaels d'Iona
Mid-American Conference Zips d'Akron
Mid-Eastern Athletic Conference North Carolina A&T Aggies
Missouri Valley Bluejays de Creighton
Mountain West Conference Lobos du Nouveau-Mexique
Northeast Conference Blackbirds de Long Island
Ohio Valley Bruins de Belmont
Pac-12 Ducks de l'Oregon
Patriot League Bison de Bucknell
Southeastern Conference Rebels d'Ole Miss
Southern Wildcats de Davidson
Southland Conference Demons de Northwestern State
Southwestern Athletic Conference Jaguars de Southern
The Summit League Jackrabbits de South Dakota State
Sun Belt Conference Hilltoppers de Western Kentucky
West Coast Bulldogs de Gonzaga
Western Athletic Conference Aggies de New Mexico State

De nombreuses règles décrivent le mode de sélection des trente-sept autres équipes choisies : les votes des dix membres du comité de sélection sont effectués à bulletins secrets, les membres ne pouvant être présent lors des discussions concernant leur école, ou même voter pour leur propre école. Toutefois, ils ont le droit de répondre à des questions générales ou factuelles sur des équipes concernant des équipes appartenant à la même conférence[5]. Le système de sélection comprend trois phases :

  • la détermination des trente-sept équipes manquantes,
  • le classement des soixante-et-huit équipes,
  • le positionnement des soixante-et-huit équipes dans quatre régions[5].

Pour cette dernière étape, la difficulté consiste à construire quatre régions équilibrées tout en respectant des règles liées aux conférences d'origines des équipes. Ainsi, les trois premières équipes d'une même conférence doivent être réparties dans trois régions différentes[5]. De même, pas plus de deux équipes issues de la même conférence ne peuvent être présentes dans la même régions, sauf si au moins neuf équipes de la même conférence figurent dans les soixante-et-huit équipes sélectionnées. Deux équipes d'une même conférence ne peuvent se rencontrer avant la finale régionale, Elite Eight, sauf impossibilité introduite par les règles précédentes[5]. Le positionnement d'une équipe dans une région est également liée à une règle qui interdit à toute équipe de disputer une rencontre de ce tournoi final de la NCAA, avant le Final Four, dans une salle considérée comme salle hôte de l'école : une salle est considérée comme salle hôte pour une équipe si celle-ci y a disputée au moins trois rencontres[5].

Compétition[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Le tour préliminaire, qui permet de qualifier quatre équipes, se déroule à Dayton dans l'Ohio les 19 et 20 mars.

Les deux rencontres suivantes se déroulent le 19 mars. Elles octroient respectivement les têtes de série no 11 et no 16 de la région Midwest.

  Midwest
       
11  Middle Tennessee 54
11  Saint Mary's (CA) 67
  Midwest
       
16  Liberty 72
16  North Carolina A&T 73

Les deux rencontres suivantes se déroulent le 20 mars. Elles octroient respectivement les têtes de série no 13 de la région Ouest et no 16 de la région Est.

  Ouest
       
13  Boise State 71
13  La Salle 80
  Est
       
16  James Madison 68
16  Long Island 55

Est[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour
21-22 mars
  Troisième tour
23-24 mars
  Demi-finales régionales
28 mars
  Finale régionale
30 mars
                             
                     
 
  (1) Indiana 83
 
  (16) James Madison 62  
  (1) Indiana 58
   
    (9) Temple 52  
  (8) NC State 72
   
  (9) Temple 76  
  (1) Indiana 50
   
    (4) Syracuse 61  
  (5) UNLV 61
   
  (12) California 64  
  (12) California 60
   
    (4) Syracuse 66  
  (4) Syracuse 81
   
  (13) Montana 34  
  (4) Syracuse 55
   
    (3) Marquette 39
  (6) Butler 68
   
  (11) Bucknell 56  
  (6) Butler 72
   
    (3) Marquette 74  
  (3) Marquette 59
   
  (14) Davidson 58  
  (3) Marquette 71
   
    (2) Miami (FL) 61  
  (7) Illinois 57
   
  (10) Colorado 49  
  (7) Illinois 59
   
    (2) Miami (FL) 63  
  (2) Miami (FL) 78
   
  (15) Pacific 49  
 

Ouest[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour
21-22 mars
  Troisième tour
23-24 mars
  Demi-finales régionales
28 mars
  Finale régionale
30 mars
                             
                     
 
  (1) Gonzaga 64
 
  (16) Southern 58  
  (1) Gonzaga 70
   
    (9) Wichita State 76  
  (8) Pittsburgh 55
   
  (9) Wichita State 73  
  (9) Wichita State 72
   
    (13) La Salle 58  
  (5) Wisconsin 46
   
  (12) Mississippi 57  
  (12) Mississippi 74
   
    (13) La Salle 76  
  (4) Kansas State 61
   
  (13) La Salle 63  
  (9) Wichita State 70
   
    (2) Ohio State 66
  (6) Arizona 81
   
  (11) Belmont 64  
  (6) Arizona 74
   
    (14) Harvard 51  
  (3) New Mexico 62
   
  (14) Harvard 68  
  (6) Arizona 70
   
    (2 ) Ohio State 73  
  (7) Notre Dame 58
   
  (10) Iowa State 76  
  (10) Iowa State 75
   
    (2) Ohio State 78  
  (2) Ohio State 95
   
  (15) Iona 70  
 

Midwest[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour
21-22 mars
  Troisième tour
23-24 mars
  Demi-finales régionales
29 mars
  Finale régionale
31 mars
                             
                     
 
  (1) Louisville 79
 
  (16) North Carolina A&T 48  
  (1) Louisville 82
   
    (8) Colorado State 56  
  (8) Colorado State 84
   
  Missouri (9) 72  
  (1) Louisville 77
   
    (12) Oregon 69  
  (5) Oklahoma State 55
   
  Oregon (12) 68  
  (12) Oregon 74
   
    (4) Saint Louis 57  
  (4) Saint Louis 64
   
  New Mexico State (13) 44  
  (1) Louisville 85
   
    (2) Duke 63
  (6) Memphis 54
   
  Saint Mary's (CA) (11) 52  
  (11) Memphis 48
   
    (3) Michigan State 70  
  (3) Michigan State 65
   
  (14) Valparaiso 54  
  (3) Michigan State 61
   
    (2) Duke 71  
  (7) Creighton 67
   
  (10) Cincinnati 63  
  (7) Creighton 50
   
    (2) Duke 66  
  (2) Duke 73
   
  (15) Albany 61  
 

Sud[modifier | modifier le code]

  Deuxième tour
21-22 mars
  Troisième tour
23-24 mars
  Demi-finales régionales
29 mars
  Finale régionale
31 mars
                             
                     
 
  (1) Kansas 64
 
  (16) Western Kentucky 57  
  (1) Kansas 70
   
    (8) North Carolina 58  
  (8) North Carolina 78
   
  (9) Villanova 71  
  (1) Kansas 85
   
    (4) Michigan 87*  
  (5) VCU 88
   
  (12) Akron 42  
  (5) VCU 53
   
    (4) Michigan 78  
  (4) Michigan 71
   
  (13) South Dakota State 56  
  (4) Michigan 79
   
    (3) Florida 59
  (6) UCLA 63
   
  (11) Minnesota 83  
  (11) Minnesota 64
   
    (3) Florida 78  
  (3) Florida 79
   
  (14) Northwestern State 47  
  (3) Florida 62
   
    (15) Florida Gulf Coast 50  
  (7) San Diego State 70
   
  (10) Oklahoma 55  
  (7) San Diego State 71
   
    (15) Florida Gulf Coast 81  
  (2) Georgetown 68
   
  (15) Florida Gulf Coast 78  
 

Final Four[modifier | modifier le code]

Joueur brandissant au-dessus de lui un trophée. Il est entouré de ses coéquipiers.
L'équipe de Louisville recevant le trophée après sa victoire .
Demi-finales
6 avril
Finale
8 avril
       
 Louisville  72
 Wichita State  68  
 Louisville  82
 
   Michigan  76
 Michigan  61
 Syracuse  56  

Details[modifier | modifier le code]

Finales régionales[modifier | modifier le code]

Les Shockers de Wichita State et les joueurs de l'Orange de Syracuse sont les deux premières équipes à se qualifier pour le Final Four. Les premiers, classés no 9 de la région ouest, éliminent lors de la finale régionale, Elite Eight, la tête de série no 2, les Buckeyes d'Ohio State sur le score de 70 à 66. Cette victoire, après celles sur les Panthers de Pittsburgh, les Bulldogs de Gonzaga, tête de série no 1 et les Explorers de La Salle, permet aux Shockers de renouer avec le Final Four, la dernière apparition de l'école datant de 1965[6]. L'équipe de Syracuse, classée quatrième de la région est, élimine les Grizzlies du Montana, les Golden Bears de Californie, la tête de série no 1 des Hoosiers de l'Indiana en demi-finale régionale, puis les Golden Eagles de Marquette en finale régionale. Cette dernière victoire, obtenue sur le score de 55 à 39, permet aux joueurs de Jim Boeheim de retrouver le Final Four après la victoire obtenue en 2003 lorsque l'équipe contenait dans ses rangs Carmelo Anthony[6].

Le lendemain, des deux équipes sont rejointes par les Cardinals de Louisville et les Wolverines du Michigan[7]. Rick Pitino, l'entraîneur des Cardinals, estime que la grave blessure de l'un des joueurs, Kevin Ware, fracture de la jambe en première mi-temps, aurait pu empêcher son équipe de remporter la rencontre sans l'attitude de son joueur qui a alors demandé à ses coéquipiers de « juste gagner le match »[8]. La décision se fait en deuxième mi-temps : alors que le score est de 42 partout, les Cardinals infligent un 20 à 4 à son adversaire de Duke, tête de série no 2 de la région, Louisville étant pour sa part no 1[8]. Louisville s'impose sur le score de 85 à 63[8]. La tête de série no 4 de la la région sud, l'équipe des Volverines du Michigan, est est la dernière qualifiée. Elle s'impose face aux Gators de Floride, no 3, sur le score de 79 à 59.

Demi-finales du Final Four[modifier | modifier le code]

Joueur en jaune, avec le ballon dans une main, essayant de s'approcher du panier malgré un défenseur qui a un bras en l'air.
Trey Burke face à Brandon Triche lors de la rencontre entre Michigan et Syracuse

Le programme des demi-finales du Final Four est défini en fonction des têtes de séries nationales, le vainqueur de la région où est positionnée la tête de série no 1 étant opposé au vainqueur de la région où est positionnée la tête de série no 4. C'est ainsi que l'équipe des Cardinals de Louisville, seule tête de série de région à être encore en lice, doit rencontrer les Shockers de Wichita State, Volverines du Michigan rencontrant l'Orange de Syracuse.

la première rencontre voit les grands favoris du Final Four, les Cardinals de Louisville, s'imposer plus difficilement que prévu : ils s'imposent de quatre points, 72 à 68, alors que depuis le début de la March Madness, Louisville s'était imposé facilement face à ses adversaires[9]. L'équipe des Shockers de Wichita State, qui n'était que la neuvième tête de série de sa région ne réussit ainsi pas son objectif de devenir le plus grand upset de l'histoire de la NCAA, remporter le titre avec la tête de série la plus faible[10]. Elle mène toutefois de 12 points, mais doit s'incliner en fin de rencontre, notamment en raison de l'apport des joueurs du banc de touche de Louisville, 34 points dont 20 par Luke Hancock[9],[11].

6 avril 2013 Rapport Cardinals de Louisville 72, Shockers de Wichita State 68    Georgia Dome
Score par mi-temps : 25-26, 47-42
Pts : R. Smith, 21
Rebs : C. Behanan, 9
Asts : R. Smith, 3
Pts : C. Early, 24
Rebs : C. Early, 10
Asts : M. Armstead, 7

Malgré la faible performance du meilleur joueur universitaire de la saison Trey Burke, Consensus Player of the Year, joueur de l'année selon l'Associated Press, NABC (National Association of Basketball Coaches) et l'USBWA (United States Basketball Writers Association.), et vainqueur des Naismith Award et Trophée Wooden[12], 7 points avec un tir réussit sur huit tentatives[13], Michigan s'impose face à Syracuse sur le score de 61 à 56[9]. Michigan parvient à contrer la défense de Syracuse, basée sur une zone 2-3, défense qui a maintenu Montana, Indiana et Marquette à leur plus faible total de points de la saison avec respectivement 34, 50 et 39 points lors des tours précédents[13].

6 avril 2013 Rapport Wolverines du Michigan 61, Orange de Syracuse 56    Georgia Dome
Affluence : 75 350
Arbitres : Mark Whitehead, Doug Sirmons, Randy Mccall
CBS
Score par mi-temps : 36-25, 25-31
Pts : T. Hardaway, Jr., 13
Rebs : M. McGary, 12
Asts : M. McGary, 6
Pts : C. Fair, 22
Rebs : J. Grant, 7
Asts : B. Triche, 8

Finale du Final Four[modifier | modifier le code]

Deux joueurs tenant et regardant le trophée, l'un des deux l'embrassant.
Russ Smith et Peyton Siva brandissant le trophée.

La finale de ce Final Four se déroule le lundi 8 avril au Georgia Dome en présence de 74 326 spectateurs[14]. La dernière présence des deux équipes en finale date de vingt-sept et vingt ans pour respectivement Louisville et Michigan[15], vainqueur de Duke en 1986 pour les Cardinals, défaite du Fab Five du Michigan face aux Tar Heels de la Caroline du Nord en 1993[Notes 1].

La rencontre débute par un sept à trois en faveur de Michigan grâce à trois paniers de son joueur majeur, Trey Burke. Mais celui-ci commet rapidement deux fautes et doit quitter le terrain[16]. Michigan bénéficie ensuite de l'apport de Spike Albrecht qui inscrit quatre paniers à trois-points consécutifs, pour un total de dix-sept points sur la première mi-temps[17]. Après avoir compté douze points de retard à la dix-septième minute, Louisville réduit l'écart grâce à quatre trois-points consécutifs de Luke Hancock[14], période au cours de laquelle Michigan ne marque pas le moindre point. La mi-temps est atteinte sur le score 38 à 27 en faveur de cette dernière équipe. Malgré l'apport de Trey Burke, auteur finalement de vingt-quatre points en vingt-six minutes[17], Michigan laisse son adversaire prendre la tête en seconde période, comptant un avantage de dix points à trois minutes du terme du match grâce à un nouveau trois points de Hancock, cinq sur cinq sur la rencontre[17]. Michigan revient à quatre points à quatre-vingt secondes de la fin avant que Hancock n'inscrive deux lancers-francs[18]. La rencontre se termine finalement sur le score de 82 à 76 en faveur des Cardinals de Louisville.

C'est le troisième titre national des Cardinals, après ceux de 1980 et 1986. Rick Pitino, en remportant ce deuxième après le premier remporté avec les Wildcats du Kentucky en 1996, devient le premier entraîneur de NCAA à remporter deux titres avec deux universités[19]. Hancock, grâce à ses vingt points en demi-finale, puis vingt-quatre en finale, avec de surcroit un cinq sur cinq à trois points lors de celle-ci, est désigné meilleur joueur du Final Four, Most Outstanding Player ou MOP. Selon la NCAA, il est le premier joueur qui débute les rencontres sur le banc à obtenir ce titre[20]. Il fait par ailleurs partie de l'équipe type du Final Four, équipe également composée de Trey Burke de Michigan, Peyton Siva de Louisville, Cleanthony Early de Wichita State, Michael Albrecht de Michigan, Chane Behanan de Louisville et Mitch McGary de Michigan[20].

8 avril 2013
21 h 23 EDT
Cardinals de Louisville 82-76 Wolverines du Michigan   Georgia Dome, Atlanta
Affluence : 74 326
Score par mi-temps : 37–38, 45–38
Pts : Hancock 22
Rebs : Behanan 12
Asts : Dieng 6
Pts : Burke 24
Rebs : McGary 6
Asts : Hardaway Jr. 4

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les résultats obtenus 1992 et 1993 par les Wolverines du Michigan sont invalidés plus tard par la NCAA en raison de la violation de règles de NCAA, notamment des sommes d'argent données à Chris Webber et d'autres joueurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2013 NCAA Tournament Schedule », sur espn.go.com,‎ 29 juin 2012
  2. (en) Rachel Peavy, «  Atlanta Hosts 75th Anniversary of NCAA Men’s Final Four », sur atlanta.net,‎ 19 mars 2013
  3. a et b (en) « Gonzaga, Indiana, Kansas, Louisville are top seeds in NCAA tournament », sur edition.cnn.com,‎ 17 mars 2013
  4. (en) « 2012-13 Season Summary - Conference Summary », sur sports-reference.com
  5. a, b, c, d et e [PDF] (en) « NCAA Division I Men’s Basketball Championship - Principles and procedures for establishing the bracket », sur ncaa.com
  6. a et b « Syracuse et Wichita State au Final 4 », sur lequipe.fr,‎ 31 mars 2013
  7. « Louisville et Michigan qualifiés », sur lequipe.fr,‎ 1er avril 2013
  8. a, b et c (en) « Emotional Louisville overcomes injury to Kevin Ware to reach Final Four », sur espn.go.com,‎ 31 mars 2013
  9. a, b et c « Louisville-Michigan en finale », sur lequipe.fr,‎ 7 avril 2013
  10. « Louisville en favori », sur lequipe.fr,‎ 6 avril 2013
  11. (en) « Louisville edges upstart Wichita State, advances to NCAA title game », sur scores.espn.go.com,‎ 6 avril 2013
  12. (en) « Trey Burke », sur sports-reference.com
  13. a et b (en) « Wolverines overcome Orange to reach championship game », sur scores.espn.go.com,‎ 6 avril 2013
  14. a et b (en) « Louisville outlasts Michigan to win national championship », sur scores.espn.go.com,‎ 8 avril 2013
  15. (en) Mike Lopresti, « Louisville vs. Michigan, by the numbers », sur usatoday.com,‎ 8 avril 2013
  16. Antoine Pimmel, « Sous l’impulsion d’Hancock, Louisville de Rick Pitino renverse Michigan ! », sur basketsession.com,‎ 9 avril 2013
  17. a, b et c (en) Michael Rosenberg, « Louisville bests Michigan in epic NCAA title clash », sur sportsillustrated.cnn.com,‎ 9 avril 2013
  18. « Louisville revient au sommet », sur lequipe.fr,‎ 9 avril 2013
  19. (en) Dick Weiss, « Rick Pitino adds another chapter in his Hall of Fame career winning NCAA title with Louisville », sur nydailynews.com,‎ 9 avril 2013
  20. a et b (en) « Luke Hancock named Final Four MOP », sur espn.go.com,‎ 9 avril 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]