Championnat BMW M1 Procar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».

Championnat BMW M1 Procar

Généralités
Sport Sport mécanique
Création 1979
Disparition 1980
Autre(s) nom(s) Procar
Organisateur(s) BMW Motorsport
Éditions 2
Lieu Europe
Palmarès
Vainqueur Drapeau de l'Autriche Niki Lauda (1979)
Drapeau du Brésil Nelson Piquet (1980)
 BMW M1 Procar blanche peinte dans sa diagonale aux couleurs de BMW Motorsport exposée dans un stand
BMW M1 Procar aux couleurs de BMW Motorsport.

Le Championnat BMW M1 Procar, également appelé Procar, est une compétition automobile créée par Jochen Neerpasch[1], directeur de BMW Motorsport, le département compétition du constructeur automobile allemand BMW. Le championnat, qui n'a compté que deux éditions en 1979 et 1980, proposait aux pilotes du championnat du monde de Formule 1, du championnat du monde des voitures de sport, du championnat d'Europe des Voitures de Tourisme, ainsi que d'autres championnats internationaux de s'affronter à bord de BMW M1 identiques.

Présenté comme l'occasion de voir les pilotes de différentes disciplines du sport automobile s'affronter[2], le championnat se déroule lors des manches européennes de Formule 1. Les pilotes de Formule 1 gagnaient leurs places dans la compétition en fonction de leurs performances dans leurs monoplaces[1]. L'autrichien Niki Lauda remporte le championnat inaugural. En 1980, le championnat se déroule également en dehors des week-ends de Formule 1 et est remporté par le Brésilien Nelson Piquet. BMW choisit de ne pas donner suite au championnat en 1981 afin de se concentrer sur son entrée en Formule 1 en tant que motoriste[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : BMW M1.
Une BMW M1 de série, de couleur rouge, exposée au Concours d'Elegance 2008 d'Apeldoorn.
La BMW M1 de série.

Jochen Neerpasch est le premier à proposer l'idée d'un championnat monotype[2]. BMW Motorsport commence la construction de sa première voiture sportive en 1978, la BMW M1, et prévoit de la faire participer au Championnat du monde des voitures de sport en 1979, ainsi que de vendre certains exemplaires à des équipes privées pour d'autres compétitions. BMW Motorsport souhaite construire la M1 de sorte qu'elle soit homologuée en groupe 5 mais un changement de règle instituée par la Fédération internationale du sport automobile (FISA) en 1977 modifie les exigences pour le groupe 5. La nouvelle réglementation prévoit une production minimale de 400 exemplaires afin de satisfaire premièrement au règlement du groupe 4, puis une fois dans ce groupe, il devient possible d'obtenir l'homologation pour le groupe 5[3].

Le développement de la voiture de course étant déjà en cours au moment du changement de réglementation, Neerpasch propose qu'au lieu de retarder le programme de course en attendant que les 400 voitures de série soient construites, les voitures de courses soient construites en même temps, car elles sont comptées dans les 400 exemplaires. Neerpasch imagine alors un championnat uniquement fait de BMW M1, celle-ci ne pouvant pas encore légalement rouler ailleurs. De plus, cette compétition permettait à BMW de développer la voiture grâce au retour d'expérience accumulé lors des courses[2],[3].

Pour attirer les pilotes vers ce nouveau championnat, Neerpasch entreprend des pourparlers avec Max Mosley, directeur de March Engineering, une écurie en partenariat avec BMW en championnat d'Europe de Formule 2. Mosley est aussi membre de la FOCA et est en mesure d'utiliser sa position pour convaincre d'autres constructeurs de Formule 1 de rejoindre le championnat de Neerpasch qui se déroulerait lors des week-ends de Grands Prix F1[1]. BMW crée alors un règlement sportif (Procar Association) rapidement approuvé par la FISA[4].

Format des courses[modifier | modifier le code]

BMW M1 de l'écurie Ostermaier engagée en compétition en 2011.
Une BMW M1 engagée en compétition historique en 2011.

Le championnat Procar est annoncé au printemps 1978 lors de la présentation officielle de la nouvelle BMW M1. Lors de cet événement, Neerpasch et la Procar Association présentent également le règlement de la saison 1979. Les courses se déroulent au milieu de la saison de Formule 1 lorsque les courses se déroulent en Europe. Les essais et les qualifications ont lieu le vendredi du week-end de course alors que la course a lieu le samedi. Le gagnant de chaque manche reçoit 5 000 dollars, le second 3 000 et le troisième 1 000. La longueur des épreuves est variable en distance mais chacune dure environ une demi-heure[1].

Pour attirer les pilotes de Formule 1, des places sont garanties dans les voitures de l'équipe BMW : les cinq pilotes les plus rapides lors des essais du vendredi en Formule 1 obtiennent automatiquement une place dans une des voitures officielles. Ces cinq pilotes sont placés en tête de la grille de Procar en fonction de leur temps en Formule 1. Cette formule garantit non seulement la participation des pilotes mais permet également que ce ne soit pas toujours les mêmes. Cependant, comme le championnat est couru avec des pneus Goodyear, certaines équipes fidèles au fabricant Michelin refusent de voir leurs pilotes être associés au championnat Procar. La Scuderia Ferrari et Renault, fabricants de voiture de série, refusent la participation de leurs pilotes à bord d'une BMW.

Les pilotes de Sport-Prototypes et de voitures de tourisme ainsi que les pilotes de Formule 1 qui n'ont pas obtenu une place dans une voiture officielle sont également autorisés à participer.

Les points sont attribués aux neuf premiers dans cet ordre : 20, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 3, 2 ; à partir de la neuvième place, les pilotes reçoivent 1 point. Le titre du championnat est attribué au pilote ayant accumulé le plus de points à la fin de la saison[5]. Une BMW M1 est aussi offerte au vainqueur du championnat[6].

Voiture[modifier | modifier le code]

 Le compartiment moteur, ouvert, d'une M1 Procar, situé à l'arrière de la voiture, permet d'observer le moteur.
Compartiment moteur d'une M1 Procar. Le moteur M88/1 est une variante très similaire au M88 de la voiture de série.
 Moteur d'une M1 Procar, situé à l'arrière de la voiture
Le moteur d'une M1 Procar, situé à l'arrière de la voiture.

Toutes les voitures utilisées en championnat Procar sont construites à l'identique, même s'il y a plusieurs fabricants. BS Fabrications construit cinq voitures pour l'équipe officielle BMW alors que les voitures des autres concurrents sont réalisées par l'équipe de formule 2 britannique Project Four et par le constructeur italien Osella[1]. Les voitures de course, conçues pour répondre au règlement technique du groupe 4, n'ont pratiquement plus aucun point commun avec la voiture de série.

L'extérieur de la M1 est légèrement modifiée afin d'améliorer l'aérodynamisme. Un aileron est ajouté sous le nez de la voiture tandis que deux ailes ajustables sont ajoutées à l'arrière du capot moteur[1]. Les passages de roues sont élargis de 28 centimètres à l'avant et de 32 centimètres à l'arrière[7]. Les jantes conçues par Campagnolo sont composées d'un écrou central similaire à celui de la voiture de série[8]. L'intérieur de la voiture est dépourvu des finitions de série et un arceau de protection est ajouté. Les fenêtres en verre sont remplacées par du plastique transparent de type Lexan[1].

Mécaniquement, la M1 Procar est largement modifiée pour répondre aux exigences des courses. Le moteur BMW M88 de 3 500 cm3 et 277 ch[9] est remplacé par le bloc M88/1 qui développe 470 ch à 9 000 tr/min[7]. Si la boîte de vitesses ZF d'origine est conservée[7], des rapports ont été ajoutés et elle possède son propre système de refroidisseur par huile[1].

La suspension est entièrement redessinée et une barre antiroulis réglable est ajoutée. Les freins sont modifiés et le système de servo-frein supprimé. Une direction à crémaillère remplace la direction d'origine. Des vérins pneumatiques sont montés en 1980 pour permettre des ravitaillements plus rapides. Des pneus Goodyear sont montés sur toutes les voitures.

Tous les équipements non essentiels de la voiture de série ayant été supprimés, le poids de la voiture tombe à 1 020 kg. La vitesse de pointe de la M1 Procar est estimé à 311 km/h en fonction du rapport de boîte et l'accélération de 0 à 100 km/h se fait en 4,3 secondes. Chaque M1 Procar coûte environ 60 000 $.

Historique des saisons[modifier | modifier le code]

Saison 1979[modifier | modifier le code]

Une BMW M1 Procar blanche peinte dans sa diagonale aux couleurs de BMW Motorsport sur une piste de course
Une M1 Procar pilotée par Clay Regazzoni pour l'équipe BMW Motorsport

La saison inaugurale du championnat Procar se déroule de mai à septembre, en lever de rideau des huit Grands Prix de Formule 1 qui se déroulent en Europe. Un neuvième événement, caritatif, est prévu à Donington Park dans le cadre d'une course en mémoire de Gunnar Nilsson dont les bénéfices sont reversés à l'association Gunnar Nilsson Cancer Fund. Aucun point n'est attribué lors de cette manche.

Différents pilotes de Formule 1 obtiennent une place dans le championnat en fonction de leurs performances : Mario Andretti, Patrick Depailler, Emerson Fittipaldi, James Hunt, Jean-Pierre Jarier, Alan Jones, Jacques Laffite, Niki Lauda, Nelson Piquet, Didier Pironi, Clay Regazzoni et John Watson.

Teo Fabi, Tiff Needell, Hans-Georg Bürger (en) et Michael Bleekemolen sont également invités par BMW bien qu'ils ne soient pas pilotes de Formule 1 à l'époque[10].

BMW Motorsport inscrit cinq voitures pour le championnat et est rapidement rejoint par d'autres équipes. Project Four, l'équipe de Ron Dennis, permet à Niki Lauda de participer car il n'a pas obtenu de volant chez BMW. Par contre, Osella choisit de faire tourner les pilotes à bord de leurs voitures. Des équipes comme Tom Walkinshaw Racing, Eggenberger Racing, Ecurie Arvor, Schnitzer Motorsport, Team Konrad et GS Tuning participent également aux courses de cette saison[10].

Résultats des courses[modifier | modifier le code]

Résultats des courses de la saison 1979
Manche Date Événement Circuit Vainqueur Équipe
1 12 mai Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Circuit de Zolder Drapeau de l'Italie Elio De Angelis Squadra Osella Corse
2 26 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Circuit de Monaco Drapeau de l'Autriche Niki Lauda Project Four
Hors-championnat 3 juin Drapeau du Royaume-Uni Gunnar Nilsson Trophy Donington Park Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport
3 30 juin Drapeau de la France Grand Prix de France Circuit de Dijon-Prenois Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport
4 13 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Circuit de Silverstone Drapeau de l'Autriche Niki Lauda Project Four
5 28 juillet Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Circuit d'Hockenheim Drapeau de l'Autriche Niki Lauda Project Four
6 11 août Drapeau de l'Autriche Grand Prix d'Autriche Österreichring Drapeau de la France Jacques Laffite BMW Motorsport
7 25 août Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Circuit de Zandvoort Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Cassani Racing
8 8 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Autodromo Nazionale di Monza Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Cassani Racing

Classement[modifier | modifier le code]

Photo de la BMW M1 Procar de l'écurie GS Tuning.
La BMW M1 Procar de l'écurie GS Tuning

Niki Lauda remporte le championnat inaugural, sur une voiture de l'équipe BMW Motorsport lors de la première manche, avant d'accomplir les sept dernières courses pour Projet Four.

Classement des dix premiers pilotes de la saison 1979[11].
Pos. Pilote Équipe Points
1 Drapeau de l'Autriche Niki Lauda BMW Motorsport / Project Four 78
2 Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Cassani Racing 73
3 Drapeau de la Suisse Clay Regazzoni BMW Motorsport 61
4 Drapeau de l'Autriche Markus Höttinger (de) GS Tuning 45
5 Drapeau des Pays-Bas Toine Hezemans Alimpo Sport 44
6 Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport 35
Drapeau de la France Jacques Laffite BMW Motorsport 35
8 Drapeau de la France Didier Pironi BMW Motorsport 34
9 Drapeau de l'Allemagne Helmut Kelleners Eggenberger Racing 33
10 Drapeau de l'Australie Alan Jones BMW Motorsport 26

Saison 1980[modifier | modifier le code]

Photo de la BMW M1 Procar de Nelson Piquet en 1980
La BMW M1 Procar pilotée par le champion 1980, Nelson Piquet

Pour la deuxième édition du championnat Procar, le calendrier est modifié pour que les courses ne se disputent plus exclusivement lors des weekends de Formule 1. La saison débute donc plus tôt dans l'année, au mois d'avril. Une course a une nouvelle fois lieu à Donington Park, mais cette fois est prise en compte pour le championnat.

Deux nouvelles courses ont lieu en Allemagne : l'Avusrennen sur le circuit de l'AVUS[12] et les 200 miles du Norisring avant la course du Deutsche Rennsport Meisterschaft[13]. Six courses ont encore lieu avant les Grands Prix de Formule 1.

Contrairement à la saison précédente où les pilotes sélectionnés à bord des M1 officielles était ceux qui avaient fait les meilleurs temps lors des essais, les cinq pilotes sont désignés dès le début de la saison : Alan Jones, Jacques Laffite, Nelson Piquet, Didier Pironi et Carlos Reutemann disputent l'intégralité du championnat Procar chez BMW Motorsport.

D'autres pilotes de Formule 1 participent également au championnat : Mario Andretti, Derek Daly, Jean-Pierre Jarier, Riccardo Patrese et Alain Prost[14].

Les équipes Project Four, GS Tuning, Eggenberger Racing, Cassani Racing, et Schnitzer Motorsport sont rejointes par les équipes personnelles d'Arturo Merzario, de Dieter Quester et d'Helmut Marko ainsi que par l'équipe Sauber[14].

Résultats des courses[modifier | modifier le code]

Résultats des courses de la saison 1980
Manche Date Événement Circuit Vainqueur Équipe
1 26 avril Drapeau du Royaume-Uni Événement distinct Donington Park Drapeau des Pays-Bas Jan Lammers BMW Holland
2 11 mai Drapeau de l'Allemagne Avusrennen AVUS Drapeau du Liechtenstein Manfred Schurti Cassani Racing
3 17 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Circuit de Monaco Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Project Four
4 22 juin Drapeau de l'Allemagne 200 miles du Norisring Norisring Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Project Four
5 12 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Circuit de Brands Hatch Drapeau de l’Argentine Carlos Reutemann BMW Motorsport
6 9 août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Circuit d'Hockenheim Drapeau de la France Didier Pironi BMW Motorsport
7 16 août Drapeau de l'Autriche Grand Prix d'Autriche Österreichring Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport
8 31 août Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Circuit de Zandvoort Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport
9 13 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Circuit d'Imola Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport

Classement[modifier | modifier le code]

Nelson Piquet remporte le championnat notamment grâce à trois victoires consécutives en fin de saison.

Classement des dix premiers pilotes de la saison 1980[11]
Pos. Pilote Équipe Points
1 Drapeau du Brésil Nelson Piquet BMW Motorsport 90
2 Drapeau de l'Australie Alan Jones BMW Motorsport 77
3 Drapeau de l'Allemagne Hans-Joachim Stuck Project Four 71
4 Drapeau des Pays-Bas Jan Lammers BMW Holland 69
5 Drapeau de l’Argentine Carlos Reutemann BMW Motorsport 64
6 Drapeau du Liechtenstein Manfred Schurti Cassani Racing 48
7 Drapeau de l'Allemagne Hans Heyer GS Tuning 41
8 Drapeau de la France Jacques Laffite BMW Motorsport 37
Drapeau de la Suisse Marc Surer Sauber 37
10 Drapeau de la France Didier Pironi BMW Motorsport 34

Fin du championnat[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 1980, BMW annonce son intention d'entrer en Formule 1 en tant que motoriste pour Brabham[15]. Cet accord doit beaucoup à Bernie Ecclestone, patron de Brabham et de BS Fabrications qui a construit plusieurs BMW M1 Procar.

BMW prévoyant de faire son entrée en Formule 1 en 1982, BMW Motorsport doit concentrer ses efforts sur la conception des nouveaux moteurs de Formule 1 plutôt que sur le championnat Procar : le championnat est abandonné à l'issue de la saison 1980[16].

La même année, BMW répond officiellement aux exigences de la FISA car 400 voitures ont été construites. La M1 est donc homologuée en Groupe 4 le 1er décembre 1980 et peut désormais participer aux différents championnats internationaux[17]. BMW avait initialement pour objectif l'entrée en groupe 5 mais son engagement en Formule 1 change ses plans. BMW choisit de se consacrer à la Formule 1 et ne construit que deux BMW M1 de groupe 5 qui ne rouleront qu'une seule année[18].

Les M1 de Procar sont revendues à divers acquéreurs afin de participer à des championnats comme le championnat du monde des voitures de sport, le Deutsche Rennsport Meisterschaft ou le championnat IMSA GT[17].

Postérité et renaissance[modifier | modifier le code]

La BMW M1 mise en peinture par Andy Warhol
La BMW M1 mise en peinture par Andy Warhol
L'Alfa Romeo 164 procar
L'Alfa Romeo 164 Procar au festival de Goodwood en 2010

En 1988, Motor Racing Developments/Brabham est vendu à Alfa Romeo. Souhaitant faire revivre le championnat Procar, Brabham et Alfa Romeo développent un prototype de voiture de course qui reprend la carrosserie d'une Alfa Romeo 164 avec un moteur V10 de Formule 1[19]. Alfa Romeo avait l'intention d'utiliser cette voiture pour créer un championnat similaire au Procar. Cependant, le projet n’aboutit jamais et seul un prototype fut construit[20].

Le 30 juin 2008, BMW annonce son intention de faire revivre le championnat Procar lors du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1 sur le circuit d'Hockenheim. Dix BMW M1 Procar originales participent à la course avec à bord des pilotes qui ont déjà participé au championnat et des pilotes en activité[2]. Chaque voiture est dotée d'un siège passager afin d'accueillir un invité[21].

Christian Danner, Harald Grohs (en), Niki Lauda, Dieter Quester, Jacques Laffite, Marc Surer, le prince Léopold de Bavière (en), Christian Klien et Marco Wagner, un propriétaire privé, participent ainsi à cette renaissance. La BMW M1 Art car d'Andy Warhol participe également à l'événement et est pilotée par Jochen Neerpasch, le créateur du championnat Procar. Le peintre Frank Stella se trouve aux côtés de Neerpasch sur le siège passager[22].

Le samedi 19 juillet 2008, Niki Lauda remporte la première course[22] tandis que Jochen Neerpasch remporte la course du dimanche, le matin du Grand Prix de Formule 1.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « BMW (E26) M1 Part 3: M1 Group 4 Procar Championship 1979 – 80 », qv500.com (consulté le 22 juin 2011)
  2. a, b, c et d (en) « Past masters to revive BMW M1 Procar at Hockenheim », Formula One Administration,‎ 30 juin 2008 (consulté le 22 juin 2011)
  3. a et b (en) « BMW (E26) M1 Part 2: M1 Group 4 », qv500.com (consulté le 22 juin 2011)
  4. (en) « HISTORY OF THE 1980 PROCAR SERIES », imca-slotracing (consulté le 23 juin 2011)
  5. (en) « Procar Championship Brands Hatch », racingsportscars.com (consulté le 30 juin 2011)
  6. (en) Charis Whitcombe, « Return of the BMW M1 Procars », Classic Driver (consulté le 30 juin 2011)
  7. a, b et c [PDF]« BMW history – BMW M1 ProCar », BMW (consulté le 30 juin 2011)
  8. (en) Taylor James, Original BMW M-Series, MotorBooks/MBI International Company,‎ 2001, 28 p. (ISBN 9780760308981, présentation en ligne)
  9. (en) « BMW World - BMW M88 Engine », usautoparts (consulté le 3 juillet 2011)
  10. a et b (en) « BMW E26 M1 Group 4 – 1979 Season », qv500.com (consulté le 26 juin 2011)
  11. a et b (en) « Procar BMW M1 – final positions and tables », World Sports Prototype Racing (consulté le 23 juin 2011)
  12. (en) « Avusrennen Winners », Motor Racing Circuits Database (consulté le 3 juillet 2011)
  13. (en) « BMW M1 Procar Series 1980 Season », Motor Racing Circuits Database (consulté le 3 juillet 2011)
  14. a et b (en) « BMW E26 M1 Group 4 Procar », qv500.com (consulté le 13 juillet 2011)
  15. [PDF] « La Maison des sports mécaniques », fiva.org (consulté le 11 juillet 2011)
  16. « Racing Legend #2: BMW M1 », m10-online.net (consulté le 11 juillet 2011)
  17. a et b (en) « BMW E26 M1 Group 4 – 1980, ’81 & ’82 Seasons », qv500.com (consulté le 13 juillet 2011)
  18. (en) « BMW E26 M1 Group 5 March Engineering », qv500.com (consulté le 13 juillet 2011)
  19. « L'alfa 164PC/silhouette née pour mourir ! », Auto Hebdo, no 643,‎ 21 septembre 1988
  20. (en) Wouter Melissen, « 1988 Alfa Romeo 164 ProCar », Ultimate Car Pages,‎ 12 janvier 2004 (consulté le 11 juillet 2011)
  21. (en) « BMW M1 30th ANNIVERSARY RACE », Speedhunters,‎ 20 juillet 2008 (consulté le 11 juillet 2011)
  22. a et b (en) « Lauda wins first BMW M1 Procar Revival race », Formula One Administration,‎ 19 juillet 2008 (consulté le 11 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 25 août 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.