Champagne Supernova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Champagne Supernova

Single par Oasis
extrait de l'album (What's the Story) Morning Glory?
Sortie 13 mai 1996
Durée 7:30 (Album)
5:08 (Radio)
Genre Britpop
Format CD
Compositeur Noel Gallagher
Producteur Oasis, Owen Morris
Label Creation Records

Singles par Oasis

Pistes de (What's the Story) Morning Glory?

Champagne Supernova est une chanson du groupe britannique Oasis, dernière piste et single extrait de leur second album (What's the Story) Morning Glory?, et incluse dans la compilation Stop the Clocks. Véritable hymne international de plus de 7 minutes, ce morceau a été acclamé par la critique et fait partie des plus connus du groupe, il a de ce fait rapidement atteint la première place des charts américains, aux côtés du fameux Wonderwall. En 2010, la radio XFM a réalisé un gigantesque sondage pour déterminer les 1000 meilleures chansons anglaises de rock (tous genres confondus) de tous les temps. Champagne Supernova arrivait en 22ème position[1].

La chanson a été classée 9ème meilleure chanson britannique de tous les temps par XFM en 2010[2].

On découvrit en 2003 une supernova, appelée "SN 2003fg", qui fut surnommée Champagne Supernova, en hommage à cette chanson.

À la base, c'est une coupe de champagne dans laquelle on rajoute de la cocaïne.

Origines de la chanson[modifier | modifier le code]

Dans une interview de 2005, Noel, bien qu'il n'en n'ait jamais vraiment pu expliquer clairement le sens, prétendit que cette chanson était à propos de la réincarnation.

Il ajouta cependant des précisons concernant les paroles sur le site officiel du groupe :

"La majorité d'entre elles ont été écrites alors que j'étais complètement ailleurs. Il y a ce passage : 'Someday you will find me/ Caught beneath a landslide/ ln a Champagne Supernova in the sky', qui est probablement le truc le plus psychédélique que j'ai jamais pigé. Ça signifie différentes choses en accord avec plusieurs humeurs ; quand je me sens mal, 'Caught beneath a landslide' ('Coincé en dessous du sol') signifie que je suis asphyxié.

"C'est un peu une épopée en fait : au début, t'es un gosse solitaire qui regarde les autres gosses en groupes et se demande ce qu'il peuvent bien faire pour lui, et ils ne font rien. Étant gosse, tu crois que c'est les Sex Pistols qui vont conquérir le monde et tout détruire sur leur passage, pendant que les Clash s'épuisent pour rien. Le punk-rock était supposé être la révolution, et qu'est-ce qu'il s'est passé? Absolument rien. Le mouvement de Manchester était sur le point de devenir le plus puissant du monde, mais c'était que dalle à l'époque."

"Quand on a commencé, notre intention n'était surement pas de faire quelque chose pour qui que ce soit ; on pensait juste sortir quelques bons morceaux, certains mots n'ont pourtant aucun sens : on parle de Bracket le majordome qui était dans "Camberwick Green" (programme de séries britanniques). Il passait 20 minutes dans le hall de l’hôtel, et je n'avais rien trouvé de mieux qui puisse rimer avec 'hall' que 'canonball'; et j'ai écrit 'Slowly walking down the hall/ Faster than a cannonball' et les gens étaient comme 'Merde alors'. Il y aussi la ligne 'Where were you while we were getting high?' car c'est toujours ce qu'on se demandait entre nous. Il y avait d'ailleurs un nombre incroyable de gens qui se mettaient à ouvrir des clubs appelés 'Champagne Supernova', alors que l'album n'était même pas fini."

Également, il rappelle en 2009 une discussion qu'il a eue avec un écrivain :

"Je parlais avec lui des paroles de cette chanson et il m'a dit tout à coup : 'Tu sais quoi, la seule chose qui l'empêcherait de devenir un classique, c'est le ridicule de certaines paroles'. Je lui ai alors fait : 'Qu'est-ce que t'entends par là ?', et il a répondu :'Eh bien, 'Slowly walking down the hall/ Faster than a cannonball' - Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?'. 'Je n'en sais absolument rien', lui ai-je dit, 'mais tu vas me dire que, quand tu as devant toi 60 000 personnes qui le chantent à l'unisson, ils ne savent pas ce que ça signifie ? Ça leur parle à chacun d'une manière différente.'

Enregistrement et interprétations[modifier | modifier le code]

Le leader des Jam, Paul Weller, a joué les parties solo de guitare et chanté dans les chœurs, permettant ainsi à cette chanson de devenir la première et une des rares d'Oasis à inclure une participation autre que celle des frères Gallagher dans les voix.

Comme bon nombre des chansons du groupe, elle est chantée par Liam, et beaucoup la considère comme représentative de ses capacités vocales qui ont fait sa renommée.

Elle a souvent été reprise en live, Noel affirmant qu'elle était "la seule chanson que, depuis son écriture, nous avons joué toutes les nuits". Durant les tournées des albums (What's the Story) Morning Glory? et Be Here Now, elle termina souvent les concerts du groupe, Noel improvisant la plupart du temps un long solo de plus de 5 minutes à la fin (dont on peut voir un exemple dans le DVD ...There And Then).

Ironie du sort, ce fut le dernier morceau repris par le groupe avant le brutal départ de Noel le 28 août 2009.

Pistes[modifier | modifier le code]

  • CD 663344 1
  1. Champagne Supernova (Version Radio) - 5:08
  2. Champagne Supernova (Version Album) - 7:30
  3. Slide Away - 6:29

Reprises[modifier | modifier le code]

  • Angie Aparo l'a reprise sur son troisième album The One With the Sun.
  • Ben Folds Five l'a reprise en live et inclus cette version en face-B de leur single Battle of Who Could Care Less.
  • The Early November la reprenait usuellement en live, à la fin de leur chanson No Good at Saying Sorry (One More Chance).
  • Snow Patrol en fit une reprise mémorable au "V-festival 2009", remplaçant ainsi Oasis eux-mêmes, Liam étant tombé malade[3].

Références[modifier | modifier le code]