Chambre de la culture du Reich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RKK.

La Chambre de la culture du Reich (Reichskulturkammer, ou RKK) est une institution nazie, créée le . Elle met en œuvre dans les milieux culturels le processus de Gleichschaltung lancé par les nazis pour mettre au pas la société allemande à leur arrivée au pouvoir. Elle vise en particulier à rendre l'ensemble du domaine culturel conforme aux idéaux du parti national-socialiste en promouvant l'art « aryen » ou « art héroique » et en mettant fin à tout art moderne considéré comme un « art dégénéré »[1].

Elle est placée sous la tutelle de Joseph Goebbels et de son ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande.

Il existe également un Sénat de la culture du Reich (Reichskultursenat), présenté par Goebbels comme un « forum représentatif » de la culture allemande.

Un Intendant de la culture du Reich (Reichskulturwalter) nommé par Goebbels, est chargé notamment de la « déjudaïsation de la vie culturelle allemande ». Ce poste d'intendant est successivement occupé par Hans Schmidt-Leonhardt, Franz Moraller et Hans Hinkel.

La Chambre de la culture du Reich est subdivisée en sept spécialités :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) United States Holocaust Memorial Museum, « Culture in the Third Reich: Overview », sur Holocaust Encyclopedia (consulté le 16 décembre 2014)