Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
CCI Marseille Provence
Logo de l'organisation

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Création 5 août 1599
Type Chambre de commerce et d'industrie
Siège Palais de la Bourse, Marseille (Bouches-du-Rhône)
Président Jacques Pfister
Site web www.ccimp.com

Acteur économique majeur sur son territoire, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence (CCIMP) a pour vocation d'appuyer les entreprises dans leur croissance et leur développement.

Créée en 1599, la CCI Marseille Provence est la plus ancienne organisation de ce type au monde[1]. Membre de la Chambre régionale de commerce et d'industrie Provence-Alpes-Côte d'Azur-Corse, elle figure, avec la CCI du Pays d’Arles, parmi les deux CCI des Bouches-du-Rhône. Elle siège à Marseille, au Palais de la Bourse.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence, comme les 170 organismes de ce type en France , est un établissement public à caractère administratif, placé sous la tutelle du préfet des Bouches-du-Rhône représentant le Ministère chargé de l'industrie et le Ministère chargé des PME, du Commerce et de l'Artisanat.

Elle représente, selon les chiffres de 2013, près de 84 300 établissements commerciaux, industriels et de services.

Implantations[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence dispose de 13 bureaux en France, dont une antenne à Paris, située rue Georges V. Ses agences se déploient à travers l’ensemble du département des Bouches-du-Rhône, de Marseille à Aix-en-Provence, en passant par Martigues, Aubagne et Fos-sur-Mer :

  • Le siège : Palais de la Bourse à Marseille, un showroom de l’innovation (Innovatic) et un accueil
  • Un bureau à Paris
  • Une boutique/Hôtel des PME à Aix-En-Provence
  • Une boutique à Istres
  • Une boutique à Salon-de-Provence
  • Un Hôtel des PME à Aubagne
  • Un Hôtel des PME à Martigues (pour la ville de Fos également)
  • L’École Supérieure des Mines de Saint-Étienne (Gardanne)

Organisation[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence se compose de deux instances, élues pour une mandature de cinq ans, entre 2011 et 2015 : un Bureau et une Assemblée.

Les Élus[modifier | modifier le code]

Tous ses membres élus sont bénévoles et assument la responsabilité des projets qu’ils doivent mener à bien.

Le Bureau se compose d’un président, d’un vice-président et de chefs d’entreprises élus par leurs pairs.

L’Assemblée, également composée de dirigeants élus par leurs pairs, est dotée, en outre, de collaborateurs.

Leurs rôles sont définis à travers les 22 missions attribuées à cette mandature. Ses missions se rapportent aux deux métiers de la CCI : appuyer les entreprises et soutenir le développement du territoire.

Chaque décision fait l’objet d’un débat, puis d’une proposition et enfin d’un vote. Des pôles opérationnels se chargent ensuite d’appliquer les projets votés.

Pour les cinq secteurs du territoire, un animateur territorial assure les transitions nécessaires.

Le Président : Jacques Pfister[modifier | modifier le code]

Membre élu de la CCI Marseille Provence depuis 2000, Jacques Pfister en assure la présidence depuis 2004.

Jacques Pfister est né à Bayonne en 1948. Après un diplôme d'ingénieur des Mines, il intègre l'Institut européen d'administration des affaires (INSEAD) où il effectue un MBA. Durant 30 ans, il dirigea différents groupes leaders dans le secteur de l'agroalimentaire. En 1999, il est fait Chevalier de la Légion d’honneur par le Ministère de l’Économie et des Finance.

Jacques Pfister est également président de l’Association Marseille-Provence 2013, et 1er Vice-Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie depuis 2011.

Organismes associés[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence a créé ou contribué à la fondation de multiples organismes chargés de démultiplier son action en matière de développement économique.

Parmi ces organismes, l’Association Marseille-Provence 2013 visait à organiser l’attribution du titre de Capitale Européenne de la Culture. L’Agence de développement économique Provence Promotion soutient, accompagne et informe à titre gracieux les dirigeants souhaitant s’implanter dans les Bouches-du-Rhône.

Liste des organismes associés à la CCI Marseille Provence :

Le groupe[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de sa mission de développement économique du territoire, la CCI Marseille Provence gère des infrastructures de transport aérien et des centres de formation situés sur son territoire.

Pour assurer des liaisons internationales optimales, pour permettent aux sociétés locales de s'implanter hors des frontières hexagonales et aux entreprises étrangères de s'installer dans le département, la CCI Marseille Provence assure la gestion de l'aérodrome d’Aix-Les-Milles et de l'aéroport Marseille-Provence.

La CCIMP administre également trois centres de formation :

La CCI Marseille Provence siège également au conseil d’administration de la Kedge business school.

Elle possède la charge de deux joyaux du patrimoine économique et culturel marseillais, son siège, le Palais de la Bourse et le Musée de la marine et de l’économie, qui se trouve à l’intérieur. Datant de 1860, le Palais de la Bourse a été le théâtre de la plupart des grandes décisions économiques du département et a abrité les débats menés par de nombreux industriels et commerçants. Le musée illustre, quant à lui, l’évolution maritime et économique de la ville de Marseille, premier port de France et de Méditerranée depuis le XVIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, les navires marchands qui naviguaient sous pavillon français se trouvèrent pris pour cible par des pirates dans la mer Méditerranée. Pour les protéger, le Conseil de la Ville de Marseille décida de fonder le premier bureau du commerce de l’Histoire, le 5 août 1599. Ce bureau se compose de quatre Députés du Commerce, désignés par le Conseil de la Ville « parmi les hommes d’affaires apparents, dignes, suffisants et solvables ».

L’année suivante, le roi Henri IV approuve cette décision par le biais de lettres patentes. En 1650, le bureau de commerce devient la chambre de commerce et acquiert son indépendance vis-à-vis de la municipalité. Par la suite, les villes de Rouen, de Dunkerque ou encore de Lyon suivent l’exemple marseillais.

Le port de Marseille se voit attribuer, par un édit royal, le monopole du commerce français en 1669. La Chambre de commerce reçoit alors la mission d’entretenir les plans d’eau et les quais, avec un budget annuel de 25 000 livres tournois.

L’année suivante, le roi désigne ses « Enfants de langues », chargés de traduire la diplomatie hexagonale à travers le monde. La CCI est mandatée pour financer la formation de ses interprètes à Constantinople.

Il faudra attendre l’année 1898 pour voir apparaître le rôle des Chambres dans la loi. Le Parlement définit ces organismes comme les représentants des intérêts généraux du Commerce et de l’Industrie. Ils doivent fonder et gérer des équipements susceptibles de soutenir la croissance des sociétés et des régions.

Liste des présidents historiques de la CCI Marseille Provence[modifier | modifier le code]

Missions[modifier | modifier le code]

Plus de 80 000 sociétés figurent actuellement au Registre du commerce du département. La Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence est un organe représentatif des intérêts des commerces, des industries et des entreprises qui se situent sur son territoire.

Représenter les entreprises[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence réunit une assemblée composée de chefs d’entreprises capables d’œuvrer collectivement pour la réussite économique du département.

Auprès des pouvoirs publics[modifier | modifier le code]

En tant qu’organisme public, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence formule des propositions sur des enjeux politiques de premier plan au niveau local, départemental, régional et national.

L’État, la préfecture et les collectivités locales sollicitent régulièrement des avis de la part de la CCIMP portant sur l’économie, les équipements et les infrastructures.

Elle est régulièrement consultée à l’occasion de l’organisation événements culturels et touristiques.

Auprès du grand public[modifier | modifier le code]

La CCIMP étend son domaine de compétence auprès des habitants des Bouches-du-Rhône, en particulier dans sa démarche de soutien à la création artistique. La Chambre de commerce Marseille Provence encourage la culture sur son territoire afin de rendre ce dernier encore plus attractif pour les sociétés qui souhaitent s’y implanter et attirer de nouveaux collaborateurs.

La Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence met à disposition du grand public ses archives. Des expositions, qui se tiennent au Palais de la Bourse, par exemple, retracent régulièrement la richesse économique du département à travers des documents et des objets rares.

Lors des Journées européennes du Patrimoine, le Palais de la Bourse, où siège la CCI Marseille Provence, ouvre ses portes pour permettre aux curieux de découvrir les salles, habituellement fermées au public, de ce monument, inauguré par Napoléon III en 1860.

Accompagner les sociétés dans leur développement[modifier | modifier le code]

La Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence s’adresse à l’ensemble des commerçants et des chefs d’entreprise inscrits au Registre du commerce sur son territoire. Elle met à leur disposition de nombreux outils pratiques visant à améliorer leur performance et leur compétitivité.

Encourager la création d'entreprise[modifier | modifier le code]

La CCIMP accompagne chaque année près de 5 400 porteurs de projet (hors autoentreprises). Elle les accompagne gratuitement, individuellement ou en groupe, à chaque étape de la construction ou de la reprise d’une société : de l’élaboration du business plan, à la recherche de financement, en passant par de dépôt des statuts.

Augmenter les performances et la compétitivité[modifier | modifier le code]

La CCIMP fournit aux dirigeants une palette de dispositifs qui leur permettront d'augmenter le chiffre d’affaires de leurs entreprises : informations statistiques régulièrement mises à jour, formations au développement durable, prise en main des formalités administratives par une équipe d’experts (comptables, avocats, etc.).

Les membres de la CCI Marseille Provence entrent également dans un réseau professionnel élargi. Prospects potentiels, sous-traitants ou décideurs, ce dernier permet de partager les bonnes pratiques du secteur et de gagner en notoriété.

Conquérir de nouveaux marchés[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence encourage les entreprises à développer leur activité à l’export.

Depuis 2013, le Guichet de l’export PACA apporte une aide et un réseau international à toutes les sociétés qui souhaitent démarrer une activité au-delà des frontières ou consolider leur implantation à l’étranger.

Répondre aux besoins de formation et de recrutement[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence accompagne le recrutement de jeunes diplômés et leur apporte une formation qualifiante.

La CCI Marseille Provence gère trois établissements universitaires et co-dirige également l'École de management KEDGE Business School.

La CCIMP représente également les sociétés qui recrutent lors des différents forums de l’emploi organisés localement.

Conserver la mémoire économique du territoire[modifier | modifier le code]

Le Palais de la Bourse de Marseille figure parmi les 150 dépôts d’archives de l’histoire du travail les plus vastes au monde. Des chercheurs, venus de multiples laboratoires internationaux, consultent régulièrement ses documents.

La salle de lecture permet d’accéder à la collection depuis 1913. Dès sa création en 1599, la CCIMP a conservé des témoignages de la vie économique locale.

Entre ces murs, quatre kilomètres linéaires d’archives composées de 80 000 ouvrages, 11 500 gravures, tableaux et aquarelles, ainsi que 100 000 photographies et 4 400 affiches publicitaires témoignent des correspondances commerciales qui se sont tissées autour du bassin méditerranéen.

Une photothèque reste également à la disposition des chercheurs.

Favoriser le rayonnement du territoire[modifier | modifier le code]

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille Provence travaille en étroite collaboration avec les pouvoirs publics et les différents acteurs économiques locaux. L’objectif de ce rassemblement est d'entrer en compétition avec les métropoles européennes de son envergure et de devenir un acteur économique visible par les mégalopoles japonaises ou américaines, par exemple.

Poursuivre le dialogue entre économie et culture[modifier | modifier le code]

En 2013, la CCIMP a fondé l’Association Marseille-Provence 2013, présidée par Jacques Pfister. Elle avait pour objectif de fédérer l’ensemble des actions mises en œuvre à l’occasion de la nomination de Marseille comme Capitale Européenne de la Culture.

Depuis, l’institution publique poursuit son action en faveur de la valorisation et du soutien à la création, à travers des expositions sur le patrimoine économique local.

Assurer une mission de prospective et d’aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La CCI Marseille Provence prend part à différents chantiers qui visent à construire une grande métropole Aix-Marseille-Provence. Ce projet sera achevé à l’horizon 2016. Cet engagement prévoit des avancées stratégiques majeures en matière d’environnement, d’emploi, d’innovation ou bien encore de mobilité.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cf. Origine et histoire des juridictions consulaires et des Chambres de commerce et d'industrie Françaises : avant-propos de Roland Drago, Membre de l'Institut de France, préface de Jean-François Bernardin par André-Pierre Nouvion, Paris, 2002 – ISBN 9782951436817