Chambre d'essai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chambre d'essais)
Aller à : navigation, rechercher

La température et l’humidité sont les principales grandeurs physiques dont les variations ont une influence fondamentale sur les caractéristiques physico-chimiques et mécaniques d’un matériau. Cette science complexe impose une implication scientifique, normative et technologique dans tout développement de matériaux employés dans tous les domaines. Afin d’étudier l’évolution des caractéristiques techniques d’un échantillon, ou plus généralement pour tester les effets de certaines conditions sur une substance chimique, un produit industriel, un montage, un composant électroniqueetc., l’expérimentateur utilise une chambre d’essais (ou chambre environnementale) en laboratoire. C’est un espace clos de 1 à 1 000 l de capacité environ, souvent isolé et à ventilation forcée pour optimiser l’homogénéité et réduire la stratification thermique. On distingue les chambres ou enceintes[1] :

  • thermostatiques, les plus simples, à régulation de la température. Les mesures sont réalisées sur des rampes ou, le plus souvent, sur des paliers de température (isothermes, mode stabilisé). L’enceinte thermostatique peut être disponible comme option d’un instrument de mesure, tel une machine de traction. Elle peut être équipée en série ou en option d’un système de refroidissement par détente de fluide liquide[2], pour étendre la gamme de température jusqu’à −150 °C, par exemple ;
  • climatiques, moins répandues, à régulation de la température et de l’humidité relative (HR), pour réaliser la quasi-totalité des essais en thermo-hygrométrie : séchage, vieillissement accéléré, stabilité, déverminageetc. Elles permettent de simuler des conditions environnementales spécifiques.

Un enregistreur de données, qui contrôle typiquement la température et l’humidité relative de l’air, est parfois utilisé pour vérifier le bon fonctionnement d’une chambre d’essais. Elle subit un étalonnage généralement annuel par un laboratoire de métrologie prestataire.

Comparaison avec des appareils de laboratoire similaires[modifier | modifier le code]

Enceinte thermostatique vs appareils de laboratoire similaires
Appareil Gamme de température d’utilisation
(exemple)
Enceinte thermostatique d’une machine de traction Version standard : de l’ambiante +5 °C à 220 °C
En option : température minimale de −70 °C[3]
Étuve de laboratoire universelle De l’ambiante +5 °C à 300 °C
Four De 300 à 1 000 °C
Congélateur domestique Température minimale : −30 °C
Congélateur basse température Température minimale : −85 °C

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans ce sens, le mot « enceinte » est remplacé par le mot « chambre » s’il doit être traduit dans d’autres langues.
  2. Fluide sans CFC, préservant ainsi l’environnement, tel le CO2 ou l’azote liquides (gaz ininflammables).
  3. Avec un système de refroidissement par détente de CO2 liquide.
  4. Avec porte vitrée et passage latéral de paroi (pour câbles de mesure) avec bouchon en élastomère souple.
  5. Non utilisée, visible au second plan, porte vitrée fermée ; elle fait partie d’une machine de traction.
  6. Pour réaliser des essais thermo-hygrométriques sur des gammes de grandeurs comprises, en fonction des modèles, entre −40 °C et 140 °C pour la température et entre (5±2) % et (98±2) % HR (selon la température associée) pour l’humidité.
  7. Les parois de ce type de chambre sont souvent en composite pour résister à la corrosion.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]