Chambre à air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux chambres à air de bicyclette (Vélo tout terrain et vélo de course).

La chambre à air est un boyau en caoutchouc rempli d'air.

Pour les motocyclettes et les automobiles, la chambre à air est devenue rare, remplacée par le pneu sans chambre, dit « tubeless ».

Matériau[modifier | modifier le code]

Autrefois constituées de latex naturel et de noir de carbone (stabilisateur), elles sont aujourd'hui constituées de caoutchouc synthétique rendu plus résistant par adjonction d'Acrylonitrile[1] (qui rend aussi ce caoutchouc non- ou très peu biodégradable.

Fonction[modifier | modifier le code]

Sa fonction et sa position la situe entre le pneu et la jante. Elle est munie d'une valve permettant de la gonfler.

Gonflage[modifier | modifier le code]

La pression de l'air à l'intérieur dépend du type de véhicule, de la dimension des pneus et du type d'activité pratiquée.

Réparation[modifier | modifier le code]

Les chambres à air peuvent se réparer avec une rustine et une colle vulcanisante

Historique[modifier | modifier le code]

La mise au point du produit est réalisée et brevetée (concept de pneu démontable) par Edouard Michelin en 1891, suite à une demande de réparation à Clermont-Ferrand d'un cycliste anglais équipé des simples boudins en caoutchouc inventés par «Dunlop».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. HPA, Dossier Acrylonitrile / General information, PDF, 5p, consulté 2013-05-08

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]