Chamba (Himachal Pradesh)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chambâ)
Aller à : navigation, rechercher
Chamba (Himachal Pradesh)
चंबा
Vue de Chambâ
Vue de Chambâ
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Himachal Pradesh
District District de Chamba
Démographie
Population 38 312 hab. (2005)
Géographie
Coordonnées 32° 33′ 22″ N 76° 07′ 37″ E / 32.556142, 76.126913 ()32° 33′ 22″ Nord 76° 07′ 37″ Est / 32.556142, 76.126913 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Chamba (Himachal Pradesh)

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 14.svg
Chamba (Himachal Pradesh)

Chamba (hindi : चंबा) est une ville de l'État de l'Himachal Pradesh en Inde, capitale du district de Chamba.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chambâ se trouve dans la vallée du Ravî à une altitude d'environ 760 m.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'État princier de Chamba est l'una des rares de l'Inde à avoir gardé une trace écrite notable de son histoire. La liste généalogique de souverains Mushana est ainsi consignée depuis le VIe siècle dans la Vamshavali. La première capitale des Mashana se trouvait à Brahmaputra, aujourd'hui Brahmaur.

Les musulmans ne firent jamais la conquête de la principauté de Chamba. Quelques combats occasionnels, cependant, avec des états musulmans voisins causèrent des dégradations rarement sérieuses et jamais irréparables.

Même les empereurs moghols firent face aux problèmes liés aux distances et aux difficultés de communication dans leurs tentatives de conquête. Akbar essaiera d'étendre un contrôle limité sur les Hill States dont Chamba en rattachant ses États aux terres fertiles au territoire impérial de Dhauladhar.

Le raja Prithvi Singh fut un favori de Shâh Jahân et il visita la cour impériale plusieurs fois. Il introduisit le style de vie de la cour moghole à ChambA, adopta son architecture et une école de miniatures se développa dans la principauté au cours des XVIe siècle et XVIIe siècle dans le style appelé Pahari.

Aurangzeb, quant à lui, ordonna au raja Chhatar Singh de détruire les temples de la ville, mais en signe de défi, ce dernier les fit couronner de pinnacles. Il fut alors convoqué à Delhi pour subir la colère impériale, mais Aurangzeb dut lui-même quitter sa capitale pour le Deccan dont la situation l'occupa jusqu'à la fin de sa vie.

La principauté devient un protectorat britannique en 1846 et rejoint l'Union indienne le 15 avril 1948.

Dirigeants : Rajas[modifier | modifier le code]

Le râja Gopal Singh (1839-1895)
  • 670 - ? : Meru Verman
  • ...
  • 920-940 : Sahila Verman
  • 940 - ? : Yugakar Verman
  • ? - ? : Vidagdha Verman
  • ? - ? : Dodaka Verman
  • ? - ? : Vichitar Verman
  • ? - ? : Dhairya Verman
  • ? - ? : Salavahana Verman
  • ? - ? : Soma Verman
  • ? - ? : Asata Verman
  • 1105-1118 : Jasata Verman
  • 1118-1120 : Dhala Verman
  • 1120 - ? : Udaya Verman
  • ...
  • 1475-1512 : Anand Verman
  • 1512-1559 : Ganesa Verman
  • 1559-1586 : Pratapsingh Verman
  • 1586-1589 : Vir Vahnu Verman
  • 1589-1641 : Balbhadra Verman
  • 1641-1664 : Prithvi Singh
  • 1664-1690 : Chhatar Singh
  • 1690-1720 : Udai Singh
  • 1720-1735 : Ugar Singh
  • 1735-1748 : Dalel Singh
  • 1748-1764 : Umed Singh
  • 1764-1793 : Raj Singh
  • 1793-1808 : Ajit Singh (1775-1808)
  • 1808-1843 : Charhat Singh (1802-1843)
  • 1843-1870 : Shri Singh (1838-1870)
  • 1870-1873 : Gopal Singh (1839-1895)
  • 1873-1905 : Sham Singh (1866-1905)
  • 1905-1919 : Bhuri Singh (1869-1919)
  • 1919-1935 : Ram Singh (1890-1935)
  • 1935-1948 : Tikka Lakshman Singh (1924-1971)

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chambâ conserve des débuts de son histoire six temples anciens dédiés à Shiva et à Vishnou qui ont échappé à la fureur iconoclaste des Moghols ainsi que d'autres monuments parmi lesquels :

  • le temple Champavati, dédié à la déesse Dourgâ
  • le temple Lakshmi Narayan
  • le temple Chamunda Devi
  • le palais Akhand Chandi
  • le musée Bhuri Singh

Divers[modifier | modifier le code]

Les habitants de la vallée parlent le Chamba-lahuli, un dialecte tibéto-birman.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Liens externes[modifier | modifier le code]