Challand-Saint-Victor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour l'ancienne commune, voir Challant.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Challand.
Challand-Saint-Victor
Blason de Challand-Saint-Victor
Héraldique
Vue d'ensemble du chef-lieu (hameau Ville).
Vue d'ensemble du chef-lieu (hameau Ville).
Nom francoprovençal Tchallan
Nom alémanique z'undra Tschallanh (Éischemtöitschu)[1]
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Valle d'Aosta-Stemma.svg Vallée d'Aoste 
Province Blason ville It Aoste.svg Aoste 
Syndic Gabriella Minuzzo
2010
Code postal 11020
Code ISTAT 007014
Code cadastral C594
Préfixe tel. 0125
Démographie
Gentilé challandins
Population 605 hab. (31-12-2010[2])
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 00″ N 7° 42′ 00″ E / 45.68333, 7.745° 41′ 00″ Nord 7° 42′ 00″ Est / 45.68333, 7.7  
Altitude Min. 744 m – Max. 744 m
Superficie 2 500 ha = 25 km2
Divers
Saint patron saint Victor de Soleure
Fête patronale 30 septembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

Voir sur la carte administrative de Vallée d'Aoste
City locator 14.svg
Challand-Saint-Victor

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Challand-Saint-Victor

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Challand-Saint-Victor
Liens
Site web http://www.comune.challand-st-victor.ao.it/fr/home/base.html

Challand-Saint-Victor est une commune alpine de la Vallée d'Aoste en Italie du Nord, située dans le bas val d'Ayas.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Challand-Saint-Victor est la première commune que l'on rencontre en remontant le Val d'Ayas, à partir de Verrès.

Sur le territoire de la commune se situe le lac de Ville, qui a reçu en 2013 le label « Meraviglia italiana » (Merveille italienne) et la réserve naturelle du même nom (voir lien externe à la fin de l'article), aussi bien que la spectaculaire cascade formée par l'Évançon près d'Isollaz.

Localisation de la commune de Challand-Saint-Victor à l'intérieur de la Vallée d'Aoste.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette zone a été habitée depuis la Préhistoire, comme témoigne la présence d'un dolmen situé près du col d'Arlaz à 1 029 m, reliant le bas val d'Ayas et la vallée de la Doire baltée à Montjovet.

L'histoire de Challand-Saint-Victor a toujours été liée à celle de la commune voisine, Challand-Saint-Anselme. Pour des renseignements quant à l'histoire des deux communautés, nous signalons le paragraphe concernant l'histoire sur l'article dédié à Challand-Saint-Anselme.

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • La réserve naturelle du lac de Ville ;
  • Le château de Ville ;
  • La maison Denabian (XIIIe siècle) ;
  • Les deux ponts romains à dos d'âne du hameau Vervaz, autrefois seule liaison entre l'adret et l'envers ;
  • La tour de Bonot (ou Tour des signaux), au hameau du même nom en localité Isollaz, tour de signalisation entre le Château de Graines et celui de Verrès ;
  • Le crucifix (XVe siècle) de l'église paroissiale ;
  • Les cascades d'Isollaz (sur l'Évançon) et d'Orbeillaz (sur le d'Arlaz près de la limite avec Challand-Saint-Anselme). Cette dernière se situe près d'un monolithe appelé localement le Flambeau d'Arlaz ;
  • Les Brenghe de Builey[3], un monument naturel protégé par une loi régionale.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 24 mai 2010 Robert Malcuit   Syndic
24 mai 2010 en cours Gabriella Minuzzo Liste civique Syndique
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Abaz, Champeille, Châtaignères, Isollaz, Nabian, Sizan, Targnod, Vervaz, Ville, Viran

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arnad, Challand-Saint-Anselme, Emarèse, Issime, Montjovet, Verrès

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Louis Bonin. Vallée de Challand - Brusson - Guide et folklore. Mondovì, Mondovì Tipografia Commerciale, 1928.
  • Robert Berton, Anthroponymie valdôtaine : familiaire de la communauté de montagne de l'Évançon : table alphabétique des noms de famille et prénoms des paroisses de: Ayas, Brusson, Challand-Saint-Anselme,Challand-Saint-Victor, Verrès, Arnad, Issogne, Champdepraz, Montjovet-Bourg, Montjovet-la-Rivière, Montjovet-Saint-Eusèbe, Quart, Musumeci éd., 1984.
  • Pierre-Georges Thiébat, Albert Careggio, Notes d'histoire sur Challand-Saint-Victor, Aoste, Imprimerie valdôtaine, 1977.
  • Jean-Auguste Voulaz, Voyage autour du... clocher de Challand-Saint-Anselme.
  • Annick Richard. Le district aurifère de Challant (Val d'Aoste-Italie): gitologie, géochimie et métallogénie de l'or. Thèse de doctorat de spécialité, Université scientifique et médicale, Grenoble 1981.
  • Julien Pignet, Challand ou Challant? : note ortographique, Aoste, typographie Duc, 1961.
  • Jean-Auguste Voulaz, Lo fioladjo: une ancienne tradition disparue de nos jours dont le souvenir, bien que terni par le temps, existe encore à Challand-Saint-Anselme, dans Lo Falmbò, 1986, n. 1, p. 33-39
  • Jean-Auguste Voulaz, Le moulin de Rivière à Challand-Saint-Anselme, dans Lo Falmbò, 1980, n. 2, p. 41-52
  • Jean-Auguste Voulaz, La paroisse de Saint-Anselme de Challand : d'après les rapports rédigés par les curés Jean-Barthélemy Davisod (1786), Jean-Pierre Obert (1820), Charles-Emmanuel Bésenval (1883), soit "Etat des paroisses" : documents à servir pour son histoire, Pavone Canavese: Pheljna, 1998
  • Piergiorgio Thiébat, Albert Careggio, Notes d'histoire sur Challand-Saint-Victor, Aoste: Imprimerie valdôtaine, 1977
  • Piergiorgio Thiébat, Le démembrement de la paroisse de Saint-Victor de Challand, Aoste, Imprimerie valdôtaine, 1982

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michele Musso, Imelda Ronco, D'Eischemtöitschu : vocabolario töitschu-italiano, Walser Kulturzentrum, Gressoney-Saint-Jean, éd. Musumeci, Quart, 1998, p. 299-300.
  2. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  3. Bringues signifie mélèzes dans le patois de la basse vallée, tandis que Biouley indique une forêt de bouleaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Challand-Saint-Victor.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]