Chalicothère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chalicothère

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Macrotherium sp.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Placentalia
Super-ordre Laurasiatheria
Ordre Perissodactyla

Famille

Chalicotheriidae
Gill, 1872

Sous-familles de rang inférieur

Description de l'image  Image:ChalicotheriumDB1.jpg .

Anisodon grande, anciennement
Chalicotherium grande.

La famille des chalicothères (Chalicotheriidae) regroupe des mammifères préhistoriques appartenant à l'ordre des périssodactyles, qui est apparu au milieu de l'Éocène, il y a 45 Ma, et qui est disparu à la fin du Pléistocène, il y a 2 Ma.

La plupart de ses fossiles ont été trouvés en Europe, en Amérique du Nord, en Inde et en Chine.

Description physique[modifier | modifier le code]

Ses fossiles sont assez rares mais un squelette trouvé dans le gisement de Gers donne un très bon aperçu de la forme de l'animal.

Bien que ses plus proches parents de l'époque contemporaine soient le cheval, le rhinocéros, et le tapir, il ne leur ressemblait guère. Ses membres d'en avant étaient plus longs que ceux d'en arrière, ce qui fait qu'il se déplaçait probablement avec la plus grande partie de son poids sur ses pattes de derrière, courtes et fortes. Ses pattes de devant étaient armées de longues griffes qui l'aidaient à gratter la terre à la recherche de racines et de tubercules ou encore à abaisser les branches des arbres pour en arracher les feuilles. Il semblait marcher sur ses poings, les griffes repliées vers ses poignets. Chaque pied se terminait par trois doigts.

Le chalicothère était dépourvu de dents à l'avant de la mâchoire supérieure. La plupart du temps, celles d'en arrière étaient peu usées si l'on se fie aux squelettes que l'on a retrouvés. Cela peut s'expliquer par le fait qu'il devait surtout se nourrir du feuillage des arbres.

Au cours de l'Oligocène (-30 Ma), le chalicothère s'est divisé en deux sous-groupes. Le premier, adapté aux régions boisées, a gardé les mêmes caractéristiques. Le deuxième, qui fréquentait les savanes et les plaines herbeuses, a vu ses pieds d'en avant se transformer, ce qui lui a permis de marcher à plat sur les pieds au lieu de marcher sur les poings.

Systématique[modifier | modifier le code]

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le chalicothère de Chalicotheriidae tire son nom de la forme que prenaient ses dents broyeuses lorsqu'elles étaient usées. Le terme Chalicotheriidae provient du grec (chalix : caillou + therion : bête).

Les principales espèces[modifier | modifier le code]

  • Le Chalicotherium a vécu en Europe et en Asie de -25 à -18 Ma. Le mâle mesurait 2 mètres 60 au garrot, la femelle 1 mètre 80. Le poids du mâle devait être de 350 kilogrammes. Il appartenait à la sous-espèce qui marchait sur les poings avec les griffes repliées, ce qui le rendait peu apte à courir. Il était capable de se dresser sur ses pattes de derrière et atteignait les hautes branches des arbres avec les griffes de ses pattes d'en avant. Le mâle devait probablement se battre pour la conquête de femelles lors de la saison des amours. Bien que 60 squelettes aient été trouvés ensemble sur un site en Slovaquie, il semble que l'espèce ait été plutôt solitaire. Son prédateur le plus important devait être le Hyaenodon.
  • Le Moropus était la version nord-américaine du Chalicotherium. Son nom signifie pied lent car la morphologie de ses membres lui donnait peu d'aptitude à courir. Il devait avoir les mêmes mœurs que le Chalicotherium. Vivant au Miocène, il pouvait atteindre 2 mètres 10 au garrot.
  • L'Ancylotherium (bête accrochée) est l'un des derniers chalicothères puisqu'il a vécu de -6,5 à -2 Ma. Il appartenait à la seconde sous-espèce, celle qui avait apprise à marcher les pieds d'en avant à plat sur le sol. Il avait cependant la silhouette caractéristique des autres chalicothères avec son dos fortement incliné vers le bas et ses longues pattes antérieures. Probablement plus grégaire que le Chalicotherium et le Moropus, il habitait les savanes de l'Afrique de l'est et du sud. Plusieurs de ses fossiles ont été trouvés dans les sites de recherche d'hominidés comme Laetoli et Olduvai, ce qui prouve que l'australopithèque et lui se sont croisés. Son prédateur le plus redoutable semble avoir été le Dinofelis, un félin carnivore africain de l'époque pourvu de deux dents de sabre proéminentes.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Certains cryptozoologistes croient que l'ours Nandi, un animal mythique que les indigènes aperçoivent parfois à la brunante dans la savane d'Afrique de l'est, serait un chalicothère.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tim Haines et David Chambers. Préhistoire, des dinosaures aux premiers hommes. Fleurus. 2006. ISBN 9782215053958
  • L'encyclopédie des dinosaures et de la vie animale primitive. Erpi. 2002. ISBN 2-7613-1426-3 K 14263