Chalcides ocellatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chalcides ocellatus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Chalcides ocellatus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Scincinae
Genre Chalcides

Nom binominal

Chalcides ocellatus
(Forskål, 1775)

Synonymes

  • Lacerta ocellata Forskal, 1775
  • Lacerta tiligugu Gmelin, 1789
  • Chalcides ocellatus tassiliensis Angel, 1936

Chalcides ocellatus est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Ce scinque atteint au maximum environ 30 cm, la queue occupant près de la moitié du corps. Il a une tête courte, un corps cylindrique et vit dans des zones plutôt arides.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de divers insectes ou arthropodes ainsi que de petits lézards.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les femelles sont ovovivipares et donnent donc naissance à des petits vivants.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (3 août 2012)[2] :

  • Chalcides ocellatus linosae Boulenger, 1920
  • Chalcides ocellatus ocellatus (Forskål, 1775)
  • Chalcides ocellatus sacchii Lanza, 1954
  • Chalcides ocellatus subtypicus Werner, 1931
  • Chalcides ocellatus tiligugu (Gmelin, 1789)
  • Chalcides ocellatus zavattarii Lanza, 1954

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette espèce, ocellatus, vient du latin ocellus, « petit œil », car cette espèce a de nombreuses ocelles noires et blanches[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boulenger, 1920 : On some lizards of the Genus Chalcides. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1920, p. 77-83 (texte intégral).
  • Forskål, 1775 : Descriptiones Animalium: Avium, Amphibiorum, Piscium, Insectorum, Vermium; quae in Itinere Orientali Observavit. Post mortem auctoris edidit Carsten Niebuhr Hauniae [Copenhagen]: Mölleri, p. 1-164 (texte intégral).
  • Gmelin, 1789 : Caroli a Linné Systema naturae. 13. ed., Tom 1 Pars 3. G. E. Beer, Lipsiae, p. 1033-1516.
  • Lanza, 1954 : Sue due nuove razze geografiche del Chalcides ocellatus (Forskal) (Reptilia: Scincidae). Monitore zoologico italiano, vol. 62, p. 161-173.
  • Werner, 1931 : Ergebnisse einer zoologischen Forschungsreise nach Marokko. III. Unternommen 1930 mit Unterstützung der Akademie der Wissenschaften in Wien von Franz Werner und Richard Ebner. III. Amphibien und Reptilien. Sitzungsberichte der Kaiserliche Akademie der Wissenschaften in Wien, vol. 140, p. 271-318 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 3 août 2012
  3. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature »,‎ 2006, 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)