Chagrin d'amour (psychologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chagrin d'amour.

Un chagrin d'amour est la grande peine qu'une personne est susceptible d'éprouver lorsqu’une relation sentimentale se termine, ou ne s’établit pas. Le désespoir amené notamment par la non-réciprocité des sentiments peut être très difficile à vivre et entraîner du repli sur soi au suicide.

Symptômes[modifier | modifier le code]

  • Les mains moites et la bouche sèche sont des symptômes du chagrin d'amour.
  • Lorsque l'être aimé n'est pas à proximité, la personne concernée peut se sentir de mauvaise humeur, préoccupée, déprimée, les larmes peuvent éventuellement lui venir.
  • La personne concernée peut connaître une perte d'appétit.
  • Une accélération du rythme cardiaque et d'autres effets dus à une grande excitation peuvent se manifester en présence de l'être aimé.
  • Une excitation sexuelle particulièrement forte peut accompagner ou contribuer à créer une obsession à l'égard de cette personne.

Durée[modifier | modifier le code]

Malgré son intensité, le chagrin d'amour est un état passager qui dure généralement de plusieurs jours à plusieurs mois. Il est difficile pour la personne concernée de faire face au niveau intense d'émotion que la chagrin éveille, ce chagrin entraîne un manque d'objectivité qui mène parfois à penser que la vie serait impossible ou particulièrement terne sans l'être aimé. Souvent la personne concernée est amenée à faire l'aveu de ses sentiments. Le temps enlève à la douleur son intensité au point qu'un sentiment d'incompréhension quant à son état de détresse peut accompagner le retour à l'état normal de la personne précédemment sujette au chagrin.

Le concept de Limerence[modifier | modifier le code]

En 1979, le psychologue Dorothy Tennov décrit dans son livre "Love and Limerence: The Experience of Being in Love", le chagrin d'amour. Il y décrit les effets de l'amour sur le corps et l'esprit.