Chaîne varisque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chaîne hercynienne)
Aller à : navigation, rechercher
La chaîne hercynienne
Les structures de déformation de la Chaîne hercynienne
Répartition des chaînes varisques et celles d'âge similaire (zone hachurée).

La chaîne varisque ou chaîne hercynienne est la grande chaîne de montagne qui se forme du Permien au Carbonifère lors de la collision des continents Gondwana et Laurentia-Baltica pour former le super-continent Pangée. Cette chaîne est aujourd'hui érodée et la plupart des témoins géologiques de cette collision sont des roches métamorphiques et des granites, roches qui constituaient autrefois la racine profonde du massif.

Nom[modifier | modifier le code]

Le terme « varisque » est introduit par le géologue Eduard Suess en 1888 pour décrire les chaîne de montagnes qu'il étudiait au Sud de l'Allemagne. Ce vocable est emprunté aux Varasques, habitants de l'actuel Vogtland, dont la ville principale Hof s'appelait en latin Curia Variscorum (le minéral variscite découvert dans cette même région a une étymologie identique). Parallèlement le géologue français Marcel Bertrand employe le terme « hercynien » (du latin Hercynia silva, forêt hercynienne, qui s'étendait sur l'Allemagne centrale) pour désigner ces mêmes reliefs formant l'armature de l'Europe. À l'origine, les deux termes désignaient les deux directions de plis et failles dans ces régions (sud ouest au nord est pour la direction varisque, nord ouest au sud est pour la direction hercynienne).

Suess s'intéressait plus aux différences paléontologiques et structurales entre les chaînes de montagne alors que Bertrand cherchait plus à trouver des corrélations entre ces massifs. Aussi, parle-t-on aujourd'hui préférentiellement, pour désigner des entités géologiques cependant communes, de chaînes varisques et de massifs hercyniens[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

On retrouve de nombreux témoignages en Europe où la chaîne s'étend sur 700 à 800 km de large et plus de 3 000 km de long[2] :

... mais aussi en Afrique :

... et sur le continent Nord-américain (partie alléghanienne des Appalaches).

Cette grande orogénèse est contemporaine pour partie de l'orogenèse acadienne qui forma la chaîne des Appalaches aux États-Unis.

En Europe, les massifs hercyniens sont principalement constitués de granites d'âge carbonifère et de roches métamorphiques (gneiss et micaschistes), localement des grès, ainsi que des dépôts houillers également carbonifères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chaînes varisques ou hercyniennes sur Encyclopædia Universalis
  2. (en) Philippe Matte, « Tectonics and plate tectonics model for the Variscan belt of Europe », Tectonophysics, vol. 126, no 2–4,‎ 15 juin 1986, p. 329–332, 335–344, 347–374 (DOI 10.1016/0040-1951(86)90237-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]