Chaîne Owen Stanley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

9° 20′ 00″ S 148° 00′ 00″ E / -9.333333, 148 ()

Chaîne Owen Stanley
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 4 038 m, Mont Victoria[1]
Administration
Pays Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Région Papouasie
Provinces Nord, Centrale
Chaîne Owen Stanley

La chaîne Owen Stanley est située dans la partie sud-est de la chaîne de montagne qui traverse la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle a été repérée en 1849 par le capitaine Owen Stanley alors qu'il cadastrait la côte sud de la Papouasie et elle porte son nom. L'extrémité est de la chaîne est occupée par le mont Victoria (4 072 mètres) qui a été gravi pour la première fois par Sir William Macgregor en 1888, et elle s'étend à l'ouest jusqu'aux monts Thynne et Lilley. Mais le nom est généralement utilisé pour désigner l'ensemble de la chaîne depuis le mont Chapman (3 376 mètres) à l'extrémité sud-est de l'île et qui comprend le mont Albert Edward (3 990 m) qui en est séparé par la chaîne Wharton.

La chaîne est flanquée de zones tourmentées et difficiles à parcourir, en particulier dans sa partie sud-ouest. Il y a peu de passages possibles, le plus facile étant la célèbre piste Kokoda qui traverse la chaîne entre Port Moresby et Buna et qui a servi pendant plus de 50 ans comme voie de passage pour traverser l'île. La construction d'une piste routière ne serait pas impossible mais serait très difficile et coûteuse. En pratique, une piste a été construite pendant la Seconde Guerre mondiale pour relier Wau au nord à Bulldog dans le sud, piste qui est connue sous le nom de piste Bulldog. C'est en grande partie parce que les Japonais ont été dans l'impossibilité de transporter leur équipement lourd à travers la chaîne qu'ils n'ont pas pu protéger Port Moresby au début de 1942. Les montagnes ont souvent des parois à pics et bordées de précipices avec parfois des plateaux fertiles qui sont occupés par des jardins potagers.

Notes et références[modifier | modifier le code]