Chaîne Columbia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 39′ N 117° 52′ O / 51.65, -117.867 ()

Chaîne Columbia
Carte des localisations des montagnes Columbia
Carte des localisations des montagnes Columbia
Géographie
Altitude 3 522 m, Mont Sir Sandford
Longueur 741 km
Largeur 493 km
Superficie 135 952 km2
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
États
Province
Montana, Idaho, Washington
Colombie-Britannique
Géologie
Âge 180 millions d'années
Roches Roches métamorphiques

La chaîne Columbia (anglais : Columbia Mountains[1]) est un groupe de plusieurs massifs montagneux qui est principalement situé dans le sud-est de la Colombie-Britannique au Canada et qui se prolonge aux États-Unis, dans le nord des États du Montana, de l'Idaho et de Washington.

Géographie[modifier | modifier le code]

La chaîne Columbia[2] renferme trois chaînes parallèles aux arêtes pointues et situées sur un axe globalement nord-sud : la chaîne Purcell (Purcell Mountains, sommet : mont Farnham, 3 481 mètres), la chaîne Selkirk (Selkirk Mountains, sommet : mont Sir Sandford, 3 522 mètres) et la chaîne Monashee (Monashee Mountains, sommet : Torii Mountain, 3 429 mètres), ainsi qu'une quatrième chaîne plus au nord : la chaîne Cariboo (Cariboo Mountains, sommet : Mont Sir Wilfrid Laurier, 3 520 mètres).

Les trois premières chaînes sont séparées par le sillon des Rocheuses, une vallée longue et étroite qui abritent le lac Kootenay et le fleuve Columbia. Les roches qui composent ces montagnes sont surtout sédimentaires et intrusives et fortement minéralisées. Elles datent du Crétacé, du Trias et du Jurassique. Les montagnes Cariboo, bordées par le Fraser, sont situés au nord-ouest de la rivière Thompson. Elles sont formées de roches sédimentaires datant du Protérozoïque.

Géologie[modifier | modifier le code]

Contrairement aux montagnes Rocheuses, qui sont composées en majorité de roches sédimentaires, la chaîne Columbia est quant à elle composée de roches métamorphiques[3]. Elles ont été formées il y a environ 180 millions d'années[3]. La chaîne a été formée par l'accrétion le long de la plaque nord-américaine de terranes qui ont créé les chaînes Omineca, des Cassiars et Columbia[4]. Elles sont plus vieilles que les Rocheuses canadiennes qui se sont formées par un chevauchement qui s'est produit il y a environ 100 millions d'années[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Référence sur le toponyme Columbia Mountains sur la base de données BCGNIS sur le site web GeoBC du Integrated Land Management Bureau de Colombie-Britannique
  2. « Noms géographiques du Canada approuvés en anglais et en français (avec directives concernant la traduction) »,‎ 2006 (consulté le 9 septembre 2009), p. 73
  3. a et b Parcs Canada 2010, p. 5
  4. a et b (en) Ben Gadd, « Geology of the Canadian Rockies and Columbia Mountains », sur Ben Gadd, Naturalist,‎ 2008 (consulté le 28 novembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Parcs Canada, Plan directeur de 2010 du parc national du Canada du Mont-Revelstoke, du parc national du Canada des Glaciers et du lieu historique national du Canada du Col-Rogers, Revelstoke, Parcs Canada,‎ 2010, 109 p. (ISBN 978-1-100-51570-0, lire en ligne)