Château du Wasigenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château du Wasigenstein
Image illustrative de l'article Château du Wasigenstein
Le Wasigenstein
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Ruines
Protection Logo monument historique Classé MH (1898, ruines)
Coordonnées 49° 02′ 52″ N 7° 42′ 06″ E / 49.0478, 7.701749° 02′ 52″ Nord 7° 42′ 06″ Est / 49.0478, 7.7017  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Niedersteinbach

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château du Wasigenstein

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Wasigenstein

Le Château du Wasigenstein se situe sur la commune de Niedersteinbach, dans le département du Bas-Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce site est essentiellement connu comme un haut lieu de la légende germanique du Waltharielied au Xe siècle.

La château, propriété domaniale (État) est classé Monument historique en 1898[2].

Sur ce site s'élevaient au XIIIe siècle deux châteaux d'inégale importance étroitement dépendants l'un de l'autre.

Au XIVe siècle, considéré comme un nid de brigands, le château est placé sous la tutelle d'Otton d'Ochsenstein, bailli, et ce malgré les protestations de l'Abbaye de Wissembourg qui s'en estimait propriétaire[3].

Vers 1420 la famille von Weitenmühlen possède le château[4].

Entre 1453 et 1464 ce sont les Eckprecht von Dürkheym qui sont investis du fief[5].

Particularités encore visibles[modifier | modifier le code]

  • au Grand-Wasigenstein, l'ancienne citerne, le donjon, des salles taillées, etc.
  • au Petit-Wasigenstein, un donjon-habitat possédant un mur épaissi faisait office de bouclier, un énorme treuil permettait d'élever des charges considérables.
  • les escaliers d'accès, creusés à même le roc : œuvre architecturale monumentale, ascension très abrupte et vertigineuse aux sommets des deux châtelets.
  • la faille légendaire, séparant les deux châtelets entre eux, appelée " la faille de Walther "
  • des érosions alvéolaires (faces sud de l'éperon).
  • un beau point de vue dans le vallon encaissé du Langenbach et vers Obersteinbach (cadre forestier remarquable, face-à-face avec le massif de l'Arnsberg impressionnant).
  • le Zigeunerfels (Rocher de gitans) est un rocher situé à proximité du Wasigenstein sur lequel était un petit châtelet entre les XIVème et XVème siècles[6].

Accès[modifier | modifier le code]

En prenant le col menant à Wengelsbach, sur la D 190, au parking du Wasigenstein, suivre le sentier du Club vosgien balisé d'un rectangle rouge (GR 53).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. « Notice no IA67008604 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Elisabeth Jaeger-Wolff, Le destin des Dürckheim, La Seigneurie 1192-1648, Roman historique p.39; ISBN 978-2-9515539-3-4
  4. E. Jaeger-Wolff, op.cit. p.62
  5. E. Jaeger-Wolff, op.cit. p.88
  6. Revue Les Vosges 1/14, page 11.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :