Château de la Rochepot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de la Rochepot
Image illustrative de l'article Château de la Rochepot
Période ou style Style néogothique-bourguignon
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Le seigneur Régnier Pot
Propriétaire actuel Descendants de Sadi Carnot (famille Carnot)
Coordonnées 46° 57′ 33″ N 4° 40′ 52″ E / 46.9591, 4.681246° 57′ 33″ Nord 4° 40′ 52″ Est / 46.9591, 4.6812  
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Duché de Bourgogne
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Commune La Rochepot

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de la Rochepot

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Rochepot

Le château de la Rochepot est un château fort de style néogothique-bourguignon du XIIIe siècle, remanié au XVe siècle, entièrement restauré au XIXe siècle, avec tuile vernissée de Bourgogne à La Rochepot en Côte-d'Or en Bourgogne.

Historique[modifier | modifier le code]

Au XIIIe siècle le château fort de La Rochepot est construit sur les ruines du château incendié du XIe siècle du seigneur de Montagu Alexandre de Bourgogne (1170-1205) (fils du duc Hugues III de Bourgogne) dont des ruines subsistent dans la forêt alentour.

En 1403 de retour de croisades, le seigneur Régnier Pot (chambellan du duc Philippe II de Bourgogne et Chevaliers de la Toison d'Or) achète le château, alors nommé « Château de La Roche Nolay » et lui donne son nom puis le transmet à son fils le seigneur Jacques Pot qui le transmet à son tour à son fils le seigneur Philippe Pot.

Au XVIe siècle le maréchal de France Anne de Montmorency (qui possède plus de 130 châteaux) devient propriétaire de ce château.

Au XVIIe siècle le Cardinal de Retz Jean-François Paul de Gondi hérite du Château puis le revend en 1644 au chevalier et premier président du Parlement de Bourgogne Pierre Legoux de la Berchère.

Joseph Blancheton en est le dernier seigneur.

En 1789 à la révolution française le château renommé « Château de La Roche Fidèle », est déclaré bien national puis est, en partie, démantelé par des démolisseurs. Privé de son donjon, le domaine passe de main en main.

En 1893 Cécile Carnot (épouse du président de la République Sadi Carnot achète les ruines et les offre à son fils aîné, le colonel d’infanterie Sadi Carnot (1865-1948) qui entreprend durant 25 ans une importante restauration historique méticuleuse dans l’esprit du XVe siècle .

Le château est, à ce jour, toujours la propriété des descendants de la Famille Carnot et est ouvert au Public.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]