Château de la Morinerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de la Morinerie
Image illustrative de l'article Château de la Morinerie
Début construction XVIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1969)
Coordonnées 45° 47′ 12″ N 0° 40′ 59″ O / 45.786667, -0.683056 ()45° 47′ 12″ Nord 0° 40′ 59″ Ouest / 45.786667, -0.683056 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Saintonge
Subdivision administrative Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Commune Écurat

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Château de la Morinerie

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Morinerie

Le château de la Morinerie est à Écurat en Charente-Maritime. C'est, bien qu'inachevé, un bel exemple de château du XVIIe siècle influencé par l'architecture militaire.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1593 il est fait mention du logis noble de la Morinerie et des fouilles archéologique le situent à l'écart du château actuel.

En 1670 il est reconstruit sous la direction de l'architecte Paul Guerinet, par Guillaume Duval dont les descendants gardent le château jusqu'en 1895.

Architecture[modifier | modifier le code]

Il était prévu pour faire 80 mètres de long, avec un pavillon central et deux ailes basses de six travées terminées par un pavillon carré à étage, mais l'aile sud-est et son pavillon ont été arrêtés aux 2/3 de la hauteur.

Le pavillon central possède un étage et un toit en carène avec une porte, une fenêtre à l'étage et dans le toit une ouverture ronde sur fronton de pierre orné.

Le pavillon carré a une haute toiture d'ardoises. Une aile en retour a été édifiée plus tard

À la fin du XIXe siècle, les toitures des ailes ont été rehaussées et les tuiles romaines remplacées par des ardoises.

Il a été inscrit monument historique le 3 décembre 1969[1].

Le parc du château de la Morinerie est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Châteaux manoirs logis, la Charente-Maritime, éditions Patrimoines et Médias 1993, ISBN 2-910137-04-X