Château de la Guerche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de la Guerche
Image illustrative de l'article Château de la Guerche
Vue du château dominant le cours de la Creuse
Début construction XVe siècle
Protection  Inscrit MH (1944)
Site web www.chateaudelaguerche.com
Coordonnées 46° 53′ 02″ N 0° 43′ 48″ E / 46.884, 0.73 ()46° 53′ 02″ Nord 0° 43′ 48″ Est / 46.884, 0.73 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Touraine
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Commune La Guerche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Guerche

Le château de la Guerche est situé sur les bords de la Creuse, au cœur du village de La Guerche, en Indre-et-Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'actuel château de la Guerche est construit à partir de 1454 par André de Villequier qui a épousé en 1450 Antoinette de Maignelais, maîtresse de Charles VII, bénéficiant ainsi des largesse du trésor royal[2]. Vers 1495-1505, son fils Arthus achève de construire les quatre ailes du château.

Pendant les guerres de religions (fin du XVIe siècle), le château de la Guerche est pris et pillé par les troupes royales. Vers 1650, César d'Aumont, gouverneur de Touraine, reconstruit le corps de bâtiment au sud-est. Il fait également reprendre la façade du château afin de lui donner plus de régularité et de symétrie.

Le XVIIIe siècle voit le déclin du château. Acquis aux enchères par Marc-Pierre de Voyer de Paulmy d'Argenson en 1735, ministre de la Guerre de Louis XV, le château sert essentiellement de relais de chasse. Sous la Terreur, les toitures et le dernier étage du château sont démolis.

Fortement marqué par l'histoire, et notamment la Révolution française, le château prend en 1830 son aspect actuel.

Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 13 mars 1944[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. Nicolas Le Roux, La faveur du roi: mignons et courtisans au temps des derniers Valois, Champ Vallon 2001, p.109
  3. « Notice no PA00097772 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]