Château de Wallingford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Wallingford
Image illustrative de l'article Château de Wallingford
Le château de Wallingford
Nom local Wallingford Castle
Période ou style Ruines
Type Château fort
Début construction XIe siècle
Propriétaire initial Robert D'Oyly
Coordonnées 51° 36′ 10″ N 1° 07′ 19″ O / 51.60286, -1.1220751° 36′ 10″ Nord 1° 07′ 19″ Ouest / 51.60286, -1.12207  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Comté Oxfordshire
Localité Wallingford

Géolocalisation sur la carte : Oxfordshire

(Voir situation sur carte : Oxfordshire)
Château de Wallingford

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Château de Wallingford

Le château de Wallingford (Wallingford castle en anglais) était un château fort médiéval situé près de la ville de Wallingford dans l'Oxfordshire (mais situé jusqu'en 1974 dans le Berkshire) à proximité de la Tamise. Il est aujourd'hui en ruine.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a d'abord été construit par Robert d'Oilly, un noble normand qui avait suivi Guillaume le Conquérant en Angleterre en 1066. Il est dit que ce fut le roi Guillaume lui-même qui ordonna la construction du château à D'Oilly entre 1067 et 1071 qui fut édifié selon le canon de la construction militaire de l'époque, la motte féodale.

Durant la guerre civile anglaise, Brien FitzCount, partisan de Mathilde l'Emperesse, dota le château de prisons qui accueillirent des personnages célèbres tels que le roi Edouard Ier d'Angleterre, Richard de Cornouailles, Henri de Cornouailles, Owen Tudor, Marguerite d'Anjou et Charles, duc d'Orléans.

Une partie des ruines du château : St Nicholas College.

Le château fut assiégé, en 1143, par le roi Étienne d'Angleterre puis dix ans après, il fut le lieu d'un traité qui mit fin à la guerre civile.

Sources[modifier | modifier le code]