Château de Ternand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Ternand
Image illustrative de l'article Château de Ternand
Entrée du château
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction 1210
Propriétaire initial Archevêché de Lyon
Destination initiale Résidence épiscopal
Destination actuelle Ruiné, jardin public
Coordonnées 45° 56′ 40″ N 4° 31′ 46″ E / 45.944444, 4.52944445° 56′ 40″ Nord 4° 31′ 46″ Est / 45.944444, 4.529444  [1]
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Commune Ternand

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Château de Ternand

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Ternand

Le château de Ternand est un ancien château fort du XIIIe siècle dont les ruines se dressent sur la commune de Ternand dans le département du Rhône et la région Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Ternand est situé dans le département français du Rhône sur la commune de Ternand, au nord ouest de Lyon, sur un promontoire dominant la vallée de l'Azergues, à 326 mètres d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fief appartenait aux archevêques de Lyon et vers 1210, Renaud de Forez fait fortifier le site.

En 1562, les troupes huguenotes menées par le baron des Adrets détruisent le château. Dès lors, le siège de la seigneurie est transféré au château de Ronzières, de l'autre côté de l'Azergues, également situé sur la commune de Ternand.

Description[modifier | modifier le code]

De la construction d'origine, il reste une partie du chemin de ronde, qui offre une belle perspective sur les monts de Tarare, les ruines du château médiéval et un vestige du donjon qui ne s'élève plus qu'à 17 mètres ; il mesurait initialement 31 mètres.

Un pont-levis, entre le château et le donjon, donnait accès à la forteresse.

Le site du château est aujourd'hui un jardin public.

Vues des vestiges du château

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Deux archevêchés entre la France et l'Empire les archevêques de Lyon et les archevêques de Vienne, du milieu du XIIe siècle au milieu du XIVe siècle, par Bruno Galland, préf. de Robert-Henri Bautier (École française de Rome, 1994).
  • Seigneurs et seigneuries en Lyonnais et Beaujolais des guerres de religion à la Révolution: organisation, fonctionnement, évolution de la vie des campagnes, par Christianne Lombard Déaux (Bellier, 2005).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]