Château de Taki-no-jō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Taki-no-jō
Image illustrative de l'article Château de Taki-no-jō
Ancienne douve du château de Taki-no-jō (chute d'eau).
Nom local 滝の城
Coordonnées 35° 48′ 02″ N 139° 31′ 54″ E / 35.80056, 139.53167 ()35° 48′ 02″ Nord 139° 31′ 54″ Est / 35.80056, 139.53167 ()  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Saitama
Commune Tokorozawa

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Taki-no-jō

Le château de Taki-no-jō (滝の城, Taki-no-jō?, qui signifie littéralement « château de la chute d'eau ») est un château de plaine dont les ruines se trouvent à Tokorozawa, préfecture de Saitama au Japon. Il était situé sur une route essentielle entre le nord de la région de Kantō et Hachiōji.

La structure la plus récente a été construite au XVe siècle par Sadahisa Ōishi et perdura durant l'époque Sengoku du XVIe siècle de l'histoire japonaise. En 1546, le clan Hojo d'Odawara en prit possession et en 1569 la propriété passa au clan Takeda[1].

Après 1590, le château fut abandonné ayant perdu son utilité première, en même temps qu'arrivait Tokugawa Ieyasu dans la région.

Le château est à présent une ruine, avec des preuves archéologiques sûres des fondations d'un certain nombre de bâtiments ainsi qu'une douve à sec. Le nom du château Taki-no-jō, qui signifie « chute d'eau », provient d'une cascade qui existe sur la partie orientale du parc du château. Sur le site du château se trouve à présent un parc appelé Taki-no-jō (滝の城址公園, Taki-no-jō-shi Kōen?, « parc du site du château »).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Papinot, E. (1910)

Source[modifier | modifier le code]

  • Papinot, E. (1910). "Historical and Geographical Dictionary of Japan." 1972 Printing. Charles E. Tuttle Company, Tokyo, (ISBN 0-8048-0996-8).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :