Château de Sully-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Château de Sully.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sully.
Château de Sully-sur-Loire
Image illustrative de l'article Château de Sully-sur-Loire
Période ou style Renaissance
Type château fort
Architecte Raymond du Temple, Guy de la Trémouille
Début construction XIVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Philippe Auguste
Propriétaire actuel conseil général du Loiret
Destination actuelle visites
Protection MH (1928, 1944)
UNESCO (2000)
Coordonnées 47° 46′ 04″ N 2° 22′ 31″ E / 47.7677, 2.375247° 46′ 04″ Nord 2° 22′ 31″ Est / 47.7677, 2.3752  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Val de Loire
Région Centre
Département Loiret
Commune Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Centre

(Voir situation sur carte : Centre)
Château de Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Loiret

(Voir situation sur carte : Loiret)
Château de Sully-sur-Loire

Le château de Sully-sur-Loire est un château français situé au bord de la Loire, dans la commune de Sully-sur-Loire, le département du Loiret et la région Centre.

Le monument accueille environ 60 000 visiteurs par an et constitue le deuxième site le plus visité du Loiret.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château est situé dans le centre de Sully-sur-Loire, sur la rive gauche de la Loire, à proximité du pont, à l’angle du chemin de la Salle verte, de l’avenue de Béthune et de la promenade des douves. L’eau qui l'entoure est issue de l’étang de Marcon.

Le château est desservi par les lignes 3 7 12 du réseau d'autocars départemental Ulys.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château est mentionné dès 1102, il contrôlait un pont sur la Loire qui disparut dès le XIVe siècle. Il n’a appartenu au cours des siècles qu’à trois familles : les premiers seigneurs de Sully, la famille de la Trémouille, et la famille de Béthune[2].

En 1218, Philippe Auguste fit bâtir une tour maîtresse.

En 1396, Gui VI de La Trémoille lance la construction du château actuel, Raymond du Temple (architecte du roi et du duc d’Orléans) en dresse les plans.

En 1524, un bâtiment est ajouté au sud-est de l’édifice.

Il est acquis en 1602 par Maximilien de Béthune, le grand Sully, premier duc du nom. Entre 1602 et 1607, ce dernier transforme le château à son usage, édifiant également un parc.

Le jeune Louis XIV se réfugie au château en mars 1652 lors de la Fronde des princes.

En 1715, le château accueille Voltaire qui fuyait Paris.

Au milieu du XVIIIe siècle, un bâtiment est construit au nord du corps d’entrée.

Le château subit un incendie en 1918 et les bombardements de juin 1940 et d’août 1944 durant la Seconde Guerre mondiale.

Le château est resté dans la famille du 1er duc de Sully jusqu’en 1962, année à laquelle le conseil général du Loiret l’acquiert et le restaure.

Description[modifier | modifier le code]

Le château et ses douves

Le château est entouré de douves encore en eau et comprend deux parties distinctes : le donjon et le petit château. Il est bâti au confluent de la Loire et de la Sange.

Le donjon, bâtiment rectangulaire cantonné de quatre tours circulaires, et doté d’une porte à deux tours vers le sud, correspond à la campagne de Guy de la Trémoille. L’intérieur a été profondément réaménagé par Maximilien de Béthune. À noter au premier étage, la grande salle avec ses portes en bois du XVIIe siècle, la peinture du château de Rosny-sur-Seine sur le manteau de la cheminée, enfin la porte de fer donnant accès au « cabinet » de Sully. La charpente sous comble est un remarquable ouvrage du XIVe siècle en berceau brisé. Le donjon de Sully offre un cas remarquable de logis à tours circulaires de la fin du XIVe siècle ; entièrement consacré à l’apparat, il est doublé par un logis privé de même structure interne, mais bien plus intime, donnant la mesure de la dichotomie entre le public et le privé dans les grandes cours princières.

Le petit château ferme la cour au sud du donjon. Il comprend un logis et deux tours, dont une celle du sud-est, a été construite au milieu du XVe siècle sur une tour plus ancienne, alors que l’autre, dite « tour de Béthune », plus basse et terrassée, est une « une tour à canon » édifiée en 1605. Le logis, construit dans la première moitié du XVe siècle, fut à partir du XVIe siècle, la résidence habituelle des seigneurs de Sully. Les intérieurs ont été réaménagés (décor et mobilier) à la fin du XIXe siècle. Le corps qui joint le petit château au donjon a été rajouté au XVIIIe siècle, et refait après l’incendie de 1918.

La basse-cour, à l’est, aujourd’hui nue, contenait autrefois le donjon bâti par Philippe Auguste peu avant 1219, à l’occasion d’une confiscation de la seigneurie, ainsi que l’église-collégiale Saint-Ythier, transférée par M. de Béthune à l’intérieur de la ville.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Du parc, il reste aujourd’hui la vaste surface, entourée par les canaux que M. de Béthune fit aménager pour mettre le site à l’abri des crues de la Loire.

Classement[modifier | modifier le code]

Le château est classé en 1928 aux Monuments historiques[3] et est ouvert au public à partir de 1933.

Il délimite la partie est de la vallée de la Loire, classée au patrimoine mondial par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en 2000[4].

Divers[modifier | modifier le code]

Le château accueille, chaque année en mai et juin depuis 1973, un festival international de musique classique, le festival de Sully et du Loiret[5].

Un timbre postal, d’une valeur de 0,45 franc français, représentant le château a été émis le 9 novembre 1961[6].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Le château a accueilli 60 051 visiteurs en 2011 ce qui en fait le 2e site le plus visité du département après le parc floral de la Source[7].

Données relatives aux fréquentations dans les châteaux[7]

  2007 2008 2009 2010 2011
Château de Sully-sur-Loire 44 991 en augmentation 53 299 en augmentation 55 145 en augmentation 60 935 en diminution 60 051
Loiret  ? 221 000 en diminution 219 100 en augmentation 236 150 en diminution 235 300

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. Le Guide du Routard 2000-2001. Les Châteaux de la Loire. Hachette Tourisme. p.163. (ISBN 2.01.243225.5[à vérifier : ISBN invalide]).
  3. Le château de Sully-sur-Loire sur Patrimoine de France. Monument historique ; n° notice : PA00099024.
  4. Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes - UNESCO World Heritage Centre
  5. Site officiel du festival de Sully et du Loiret.
  6. Le timbre représentant le château de Sully-sur-Loire.
  7. a et b « Chiffres clés », sur www.tourismeloiret.com, Comité départemental de tourisme du Loiret,‎ 2011 (consulté le 13 juin 2011) : bilans touristiques : 2008, 2009, 2010, 2011, ; fréquentation des sites et monuments du Loiret ayant accueilli plus de 10 000 visiteurs : 2007, 2008, 2009, 2010, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Loiseleur, Sully-sur-Loire, monographie du château, Le livre d'histoire, coll. « Monographies des villes et villages de France »,‎ 1868 (réimpr. 1993), 134 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]