Château de Ramstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramstein.
Château de Ramstein
Image illustrative de l'article Château de Ramstein
Les ruines du donjon
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Ruines
Protection Logo monument historique Classé MH (1924, ruines)
Coordonnées 48° 17′ 40″ N 7° 23′ 18″ E / 48.2944, 7.3883 ()48° 17′ 40″ Nord 7° 23′ 18″ Est / 48.2944, 7.3883 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Basse-Alsace
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Scherwiller

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Château de Ramstein

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Ramstein

Le château de Ramstein est situé sur la commune de Scherwiller, dans le département du Bas-Rhin. Son nom provient probablement de Ram (corbeau) et Stein (pierre) et signifierait rocher du corbeau.

Le château de Ramstein est une ruine située sur la même crête que le château de l'Ortenbourg. Campé à 384 m d'altitude, il est dominé par le château de l'Ortenbourg dont il n'est séparé que de quelques centaines de mètres. L'ensemble des deux châteaux fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis juillet 1924[2], [3].

Il fut construit vers 1292 par Otton d'Ochsenstein pour servir de base arrière lors du siège du château de l'Ortenbourg lors du conflit qui oppose les Habsbourg à Adolphe de Nassau. Il passa ensuite en 1364 aux Zorn de Bulach.Il fut pris et dévasté par les strasbourgeois en 1420.Initialement constitué d'une simple tour pouvant recevoir une machine de guerre, il s'agrandit par la suite en un vrai château. Il est détruit en 1633 par les Suédois durant la guerre de Trente Ans. Il ne reste du château que la muraille extérieure et deux tourelles. Ces dernières furent construites en 1793 pour défendre l'entrée des Vosges.

Les vestiges actuels[modifier | modifier le code]

Ces ruines sont rendues dangereuses par de forts risques d'éboulement, et leur visite en est interdite depuis 1983[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Braun : Circuit des châteaux forts d'Alsace - Ingersheim : éd. SAEP, 1978 - collection Delta 2000.
  • Bernhard Pollmann : Vosges : 50 randonnées sélectionnées dans les Vosges lorraines et alsaciennes - Munich : éd. Rother, 2003. (cf. circuit n°26, pp. 84-85)
  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du moyen âge en France, Strasbourg, Editions Publitotal,‎ 4ème trimestre 1979, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
    Scherwiller, Ramstein, p. 1125
  • Charles-Laurent Salch, Nouveau Dictionnaire des Châteaux Forts d’Alsace, Ittlenheim, éditions alsatia. Conception et réalisation Lettrimage,‎ avril 1991, 384 p. (ISBN 2-7032-0193-1)
    Ramstein pp. 252-253
  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue,‎ 1995, 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Scherwiller, Ruines du château de Ramstein, p. 408

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. « Notice no PA00084970 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Notice no IA00124577 », base Mérimée, ministère français de la Culture Château fort de Ramstein
  4. Les réflexions des « Entretiens du Patrimoine » qui se sont déroulés à Caen en novembre 1990 sur le thème Faut-il restaurer les ruines ? Ruine historique ruine symbolique, Conservation lisibilité, Restitution Invention, Reconstruction réutilisation : p. 70 : Restaurer les ruines : rigueur scientifique et imagination contrôlée par Yves Boiret inspecteur général des monuments historiques; p. 82 : Lumières sur la consolidation des murs médiévaux en Alsace par René Dinkel; p. 280 : Les châteaux d’Alsace par Michel Jantzen, ont permis de clarifier les problèmes et de définir des principes. Les sujets abordés ont fait l’objet d’un débat, sans a priori sur les problèmes des ruines en général