Château de Raby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Raby
Image illustrative de l'article Château de Raby
Vue du château de Raby en 2009
Nom local Raby Castle
Début construction 1367
Fin construction 1390
Propriétaire actuel English Heritage
Protection monument classé Grade I
Coordonnées 54° 35′ 27″ N 1° 48′ 07″ O / 54.59083, -1.8019454° 35′ 27″ Nord 1° 48′ 07″ Ouest / 54.59083, -1.80194  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Durham
Paroisse civile Sraindrop (en)

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Château de Raby

Le château de Raby se trouve près de Staindrop (en), dans le Comté de Durham, en Angleterre. Il est situé dans un parc de daims de 200 acres (810 000 m2). Il fut construit par John Neville, 3e baron Neville de Raby (en), entre 1367 et 1390 environ. Cécile Neville, mère des rois Édouard IV et Richard III, naquit en ce lieu. En 1569, après que Charles Neville, 6e comte de Westmorland (en) eût mené le soulèvement du nord raté en faveur de Marie Ire d'Écosse, le château de Raby fut pris en charge par la royauté.

Sir Henry Vane the Elder (en) acheta le château à la Couronne en 1626 ainsi que le château de Barnard (en) qui était tout prêt, et les comtes de Darlington et ducs de Cleveland ajoutèrent un hall d'entrée de style gothique et un salon octogonal. De 1633 à 1691, il appartenait aux ducs de Cleveland et ils retinrent le titre de Lord Barnard (en). De profondes modifications furent effectuées au XVIIe et au XVIIIe siècle. Il est la résidence et le siège de John Vane 11e baron Barnard (en) qui est le seigneur actuel du château. Le château est célèbre pour sa taille et son art, comprenant des œuvres de maîtres anciens et des portraits. Le château de Raby est un monument classé Grade I et est ouvert au public de façon saisonnière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Façade sud du château de Raby.

La famille Neville occupa le manoir de Raby à partir du XIIIe siècle, et bien qu'elle n'eût aucun titre officiel depuis 1295, ses membres furent convoqués au Parlement sous celui de Barons de Raby; Ralph Neville, 1er Baron Neville de Raby (en), fut le premier à être convoqué au Parlement. Son héritier, John Neville (1299/1300-1335), devint membre de la maison de Thomas de Lancastre, premier maillon du lien unissant la famille aux comtes de Lancastre. Raby était le caput de la famille et le siège de leur pouvoir. Peut-être y-a-t-il eu une maison fortifiée sur le site de l'actuel bâtiment après les années 1300 environ. Dans la seconde moitié du XIVe siècle, les Neville commencèrent à reconstruire plusieurs de leurs propriétés dans le nord de l'Angleterre, dont le château de Raby entre environ 1367 et 1390. Les dernières années de ce siècle, les Neville devinrent l'une des familles les plus puissantes du nord de l'Angleterre, comparable à la famille de Percy, dont les membres successifs avaient reçu le titre de comte de Northumberland en 1377.

En 1378, Thomas Hatfield (en), évêque de Durham, accorda à John Neville (en) une licence pour fortifier (en) sa propriété de Raby. John mourut en 1388 et ce fut son fils Ralph qui lui succéda. Il ne reste quasiment aucun document datant de cette période appartenant à cette famille, il existe donc peu de preuves documentaires concernant la construction du château de Raby. La datation s'appuie principalement sur des détails architecturaux. Selon l'historien Anthony Emery, les travaux « le convertirent de maison défendable en palais-forteresse ».

Ralph fut nommé comte de Westmorland le 29 septembre 1397 par Richard II en récompense de sa loyauté face à l'instabilité politique. Cependant, la traditionnelle association de sa famille avec les comtes de Lancastre fit que, lorsque Henri Bolingbroke de la maison de Lancastre décida d'envahir en juillet 1399, Neville s'allia avec Bolingbroke. Neville apporta son concours pour persuader Richard II d'abdiquer et Henri fut couronné, devenant ainsi Henri IV. Neville reçut le titre de Comte Maréchal d'Angleterre le jour du couronnement de Henri, et celui de chevalier de l'ordre de la Jarretière en 1403.

Henry Neville, 5e comte de Westmorland (en), mourut en 1564, et ce fut son fils Charles (en) qui lui succéda. Les Neville étaient catholiques et Charles fut, en 1569, l'un des leaders de l'échec du soulèvement du Nord s'opposant à Élisabeth Ire, reine d'Angleterre protestante. En raison de la gravité de la menace proférée envers la Couronne, plus de 800 rebelles furent exécutés, et Charles Neville ainsi que Thomas Percy (comte de Westmorland et autre leader de la rébellion) fuirent en exil. En 1571, un acte de mort civile fut émis contre Neville, et ses terres furent confisquées au profit de la Couronne.

Tableau de J.M.W. Turner du château de Raby et des paysages alentours au début du XIXe siècle. Walters Art Museum.

À la suite du soulèvement du Nord, le château devint propriété de la Couronne pendant plus de quarante-trois ans avant d'être acheté par Henry Vane the Elder (en). Ce dernier fut impressionné par sa taille ainsi que par les terres alentours, contrastant avec le château de Barnard, qui était cerné par la ville environnante. La famille de Vane fut responsable d'une grande partie de la modernisation du château, de l'intérieur en particulier. Cela comprenait la rénovation de la chapelle médiévale et du salon d'expositions. La famille créa également une chaussée traversant le château, causant de nombreux dégâts à sa structure médiévale. L'architecte William Burn (en) apporta des modifications au château de Raby entre 1843 et 1848, dont l'ajout d'un nouveau toit à la grande salle (en) et à la chapelle, et d'un salon de style jacobéen dans l'une des tours. C'est la famille actuelle qui a ajouté la grande collection d'art qui se trouve dans le château.

Le 17 mars 1849, Guillaume, alors prince d'Orange, succéda au trône des Pays-Bas. À ce moment-là, il fut invité par la duchesse de Cleveland au château de Raby.

En 1890, l'ancien 4e duc de Cleveland (en) mourut, laissant la ligne de succession du château et de ses vastes domaines dans le flou.

Le cas fut réglé en 1891 lorsque le Committee of Privileges (en), comité issu de la Chambre des Lords, considéra que Henry de Vere Vane devait être le 9e baron Barnard et l'héritier des vastes domaines de Raby. En revanche, il n'hérita pas du titre de duc de Cleveland, titre qui disparut alors.

[[Christopher Vane, 10e baron Barnard|Christopher Vane, 10e baron Barnard]] <span class="indicateur-langue" title="Équivalent de l’article « Christopher Vane, 10e baron Barnard » dans une autre langue">(en), se dépouilla de tout, mais garda 1 713 acres (693 ha) des 53 000 acres (21 000 ha) du domaine de Raby. Le château de Raby est ouvert au public chaque année entre mai et septembre et à Pâques. En 2007-2008, environ 26 000 personnes l'ont visité.

Plan[modifier | modifier le code]

Panorama du château montrant les tours et les moyens de défense, côté nord-est.
Plan du château extrait de l'ouvrage de J. D. Mackenzie: The Castles of England: their story and structure.

Le château de Raby, doté de neuf tours placées le long de son périmètre, est conçu selon un plan irrégulier. Pour franchir l'entrée principale située à l'ouest, il fallait traverser la Neville Gateway, une porte haute de quatre étages. L'accès à la guérite se faisait via un pont-levis, mais il a depuis été remplacé par un pont-jetée signalé. La guérite contenait à l'origine trois herses, comme le font remarquer les rainures encore visibles que l'on utilisait pour les faire fonctionner.

Les deux petites tours à côté de la guérite n'ont aucune fonction défensive et ont été ajoutées au cours des travaux de rénovation effectués par Henry Vane, 2e comte de Darlington (en).

L'accès à la guérite se fait par une porte située dans la courtine qui atteint une hauteur de 9 m au-dessus des eaux du fossé. Elle est renforcée périodiquement par des tours dotées de contreforts et constitue la seconde ligne de défense, la première étant le fossé. Le passage le long du parapet était l'ancien chemin de ronde sur lequel les gardes étaient postés. On peut trouver des passages similaires au château d'York et autour de la ville d'Oxford.

Les bâtiments du château sont situés autour d'une cour centrale. Coté est se trouve la grande salle, également connue sous le nom de Baron's Hall (salle du baron en français). L'intérieur de la cuisine médiévale et celui du donjon sont quasiment intacts.

Arts[modifier | modifier le code]

Le château est célèbre pour ses œuvres d'art, principalement collectionnées par la famille Vane, il y a parmi elles des portraits de famille ou de Maîtres anciens. La collection comprend des œuvres réalisées par des artistes de renom tels que Giordano, Van Dyck, et Sir Joshua Reynolds.

Le petit salon (Small Drawing Room) contient une belle collection de peintures liées au sport, reflétant les intérêts de la famille, on y trouve des œuvres de Ben Marshall (en), John Herring Senior, Henry Bernard Chalon (en) et Sir Alfred Munnings.

Il y a quelques belles peintures dans la bibliothèque, dont les deux capriccios architecturaux, un de Marco et Sebastiano Ricci et l'autre d'Antonio Joli. Parmi les portraits, on trouve deux tableaux de Sir Peter Lely représentant Lady Mary Sackville et Louise de Kéroualle, un portrait de William Bankes peint par Pompeo Batoni et d'autres portraits de famille, dont ceux de Sir Henry Vane l'Ancien et de Sir Henry Vane le Jeune, ce dernier ayant été, à un moment donné, gouverneur du Massachusetts.

Les tableaux situés dans la pièce précédant la bibliothèque sont principalement issus des écoles de peinture hollandaises et flamandes, ils représentent des œuvres de Pieter de Hooch et de David Teniers le Jeune.

La salle à manger contient quelques-uns des tableaux les plus impressionnants du château, dont des œuvres de Sir Joshua Reynolds et de Sir Anthony van Dyck. Les peintures de cette salle sont essentiellement des portraits représentant des membres de la famille ou des personnes qu'elle côtoie.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :